1. //
  2. //
  3. // Résumé de la soirée

City et Dortmund cartonnent, le Real à l'arrachée

Le Borussia a déroulé sur la pelouse du Legia Varsovie (6-0), quand le Real s’employait pour venir à bout du Sporting Portugal (2-1). Porto et Copenhague se neutralisent (1-1) comme Leverkusen-CSKA Moscou (2-2). Le tout dans une orgie de buts : 28.

Modififié
1k 45

Manchester City 4-0 Borussia Mönchengladbach

Buts : Agüero (9e, 28e sp, 77e), Iheanacho (91e) pour les Citizens

Il a peut-être fallu 24 heures de plus avant cette rencontre, mais ça en valait la peine. La patte Pep Guardiola est déjà une réussite chez les Citizens. Le jeu est séduisant, le rythme effréné et Agüero en feu. « Kun » ouvre le score dès la 9e minute en coupant au premier poteau un centre de Kolářov. City déroule et pousse les Allemands à la faute. À la demi-heure de jeu, Kramer accroche Gündoğan à l’entrée de la surface et concède le penalty. L’Argentin transforme avec un contre-pied parfait. Le jeu fluide du club allemand laisse ‘Gladbach sans solution. Heureusement, Sommer évite que le score ne prenne plus d’ampleur (52e, 60e). Mais il ne retarde que l’échéance. Agüero lance en profondeur le dribble, puis Iheanacho le fusille après un centre en retrait du nouvel entrant Sané. 4-0, le score est fleuve, la victoire est belle. Vivement le duel avec le Barça.


Bayer Leverkusen 2-2 CSKA Moscou

Buts : Mehmedi (9e), Çalhanoğlu (15e) pour Leverkusen // Dzagoev (36e), Eremenko (38e) pour Moscou

La palme du n’importe quoi est décerné à ce match. Débuts en fanfare pour le Bayer Leverkusen qui prend le large dès le quart d’heure de jeu. Mehmedi ouvre le score, Çalhanoğlu fait le break. Le CSKA Moscou encaisse sans broncher, sans même un soupçon de révolte. Mais deux minutes suffisent pour faire basculer le cours du match. Dzagoev semble avoir économisé son talent tout l’Euro durant pour remettre les siens sur la bonne voie. Un superbe contrôle lui offre un duel avec Leno qu’il remporte. Deux minutes plus tard, c’est Eremenko qui profite d’une remise en pivot de Traoré pour tromper le portier allemand. Le reste ? Une énorme domination des locaux, sans trouver la faille. Chicharito & co sollicitent Akinfeev à de nombreuses reprises en vain. Du spectacle donc, mais un nul qui n’arrange personne. Surtout pas le Bayer.


Legia Varsovie 0-6 Borussia Dortmund

Buts : Götze (7e), Sokrates (15e), Bartra (17e), Guerreiro (51e), Castro (76e), Aubameyang (87e) pour le BvB

Le Legia Varsovie a mis toute son énergie dans le tifo à l’entrée des joueurs. Le reste a été un calvaire. Le Borussia a été magnifique. Un jeu fluide et des assauts répétés qui n’ont laissé aucune chance à des Polonais qui retrouvaient la compétition reine après vingt ans d’absence. Dembélé trouve la tête de Götze pour une ouverture du score très rapide. Le reste ne sera qu’une formalité. Un bijou de coup franc de Guerreiro trouve la tête de Sokratis pour le break, Bartra met le troisième après un cafouillage sur un nouveau coup franc de l’ex-Lorientais. 0-3, et il reste plus de 70 minutes… À la mi-temps, les hommes de Thomas Tuchel ont déjà eu plus de quinze occasions nettes. Des statistiques à ne pas mettre devant les yeux de tous les habitués de la Ligue 1 pour éviter tout accident cardiaque ou crise d’hystérie. L’ancien de la Ligue 1, déjà impliqué sur deux buts, y va du sien après un tir contré de Dembélé. Castro entre, Castro marque pour le 5-0, reprenant un centre fuyant de Pulisic. Aubameyang n’a pas marqué ? L’oubli est réparé en fin de match. 6-0. Vivement le prochain set.


Real Madrid 2-1 Sporting Portugal

Buts : Ronaldo (89e), Morata (95e) pour le Real // Cesar (48e) pour le Sporting

Le Sporting Portugal n’est pas passé loin de créer la première sensation de ce début de saison européenne. Les Portugais ne font pas le voyage pour rien à Madrid. Ils affichent un visage séduisant et donnent du fil à retordre aux Merengues. Le Real n’a pas de revanche à prendre après une défaite contre un promu, et dans le jeu, ça se voit. La bataille du milieu de terrain tourne à l’avantage des visiteurs. La triplette Silva, Martins, César est en feu. Au retour des vestiaires, ce dernier ouvre le score. Sa frappe du gauche trouve le petit filet de Casilla. Benzema est sevré de ballons sur le front de l’attaque, Ronaldo et Bale forcent trop sur les côtés. Même les coups francs généreusement accordés à la Maison-Blanche ne permettent pas aux champions en titre de prendre les devants. Mais Carvajal va se transcender et mettre le feu. Bien aidé par les entrées simultanées de Lucas Vázquez et Álvaro Morata. Contre son club formateur, CR7 trouve le poteau avant de marquer sur un coup franc plein axe à 20 mètres. Morata s’arrache même de la tête pour donner les trois points aux Espagnols dans les ultimes secondes. Rui Patrício est sur la trajectoire, mais trop juste pour repousser. Ah en revanche, quand il fallait repousser la tête de Griezmann, il était là...


FC Bruges 0-3 Leicester

Buts : Albrighton (5e), Mahrez (29e, 61e sp) pour Leicester

Leicester n’a pas raté ses débuts en Ligue des champions. Les hommes de Claudio Ranieri se sont mis dans les meilleures dispositions possibles en ouvrant le score par l’intermédiaire d’Albrighton dès la cinquième. Largement supérieurs aux champions de Belgique, les Foxes font le break grâce à un bijou de coup franc de Mahrez à la demi-heure de jeu. L’Algérien voit double au retour des vestiaires. Ludovic Butelle sort maladroitement dans les pieds de Vardy et commet la faute. Il n’en faut pas plus au meilleur joueur de la dernière Premier League pour trouver le chemin des filets. L’ancien Havrais tire en force au milieu. 3-0, l’effet de surprise continue ? Prochain test contre Porto le mois prochain.


FC Porto 1-1 FC Copenhague

Buts : Otavio (13e) pour Porto // Cornelius (52e) pour Copenhague

Copenhague a gagné un bon point au Portugal. Un nul arraché avec les tripes. Loin d’être favoris, les Danois ont commencé par subir, encaissant un but d’Otavio dès le quart d’heure de jeu. Les Lions ont ensuite eu la possession de la balle, sans savoir quoi en faire. En manque d’imagination, face à un bloc solide, la tournure des évènements étaient plutôt favorables aux locaux. On ne sait pas ce que Solbakken a dit à ses hommes à la mi-temps, mais Cornelius trouve le chemin des filets dès le début du second acte. Le but de l’attaquant est loin d’être académique. Il cafouille, manque sa frappe, mais finit par tromper Casillas de près de la tête. En confiance, les Scandinaves attaquent, mais cela ne durera pas longtemps. Dans un duel avec Otavio, Grenus rate son tacle. Geste dangereux = carton jaune. Le deuxième de la soirée pour le Slovaque qui retourne aux vestiaires prématurément. Dans le sillage de Brahimi, fraîchement entré en jeu, les Dragons poussent. En vain. Trop brouillons dans le dernier geste, ils doivent se contenter du nul. Pas le départ rêvé.


Juventus 0-0 Séville



Le compte-rendu à lire ici


Olympique lyonnais 3-0 Dinamo Zagreb

Buts : Tolisso (13e), Ferri (49e) et Cornet (57e) pour Lyon

Le compte-rendu à lire ici


Tottenham Hotspur 1-2 AS Monaco

Buts : Alderweireld (45e) pour Tottenham // Bernardo Silva (15e), Lemar (31e) pour Monaco

Le compte-rendu à lire ici

  • Résultats et classement de la Ligue des champions
    Retrouvez toute l'actualité de la Ligue des champions

    Par Nicolas Kohlhuber
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié

    Dans cet article

    Binouzeaufrais Niveau : CFA2
    Ce thug de Rui Patricio qui fait un match de fou contre la France mais s'arrache tel un vieux slip sur les 2 seuls tirs cadrés qu'il a à gérer....le foot,ça rend vraiment fou.
    The flying dutchman 2.0 Niveau : Loisir
    Le Real a été ridiculisé comme c'est pas permis, Gelson Martins a démonté Marcelo, encore un!
    Casemiro aurait dû obtenir 7 ou 8 rouges s'il avait pris les cartons qu'il méritait.
    Le CF de Ronaldo est inexisttant.
    Donc merci l'arbitre encore une fois et Jorge Jesus est le plus grand coach portugais.
    Ps: Si les clubs de PL bénéficiaient d'autant de coups de pouce, ils domineraient l'Europe.
    The flying dutchman 2.0 Niveau : Loisir
    Mais content que Morata ait marqué, juste pour faire chier Frenchies.
    Le réal a gagné face a osasuna samedi dernier.
    C'est le barca qui a perdu...
    Le Sporting était bien accrocheur, le real affreux dans le jeu, Marcelo mi-joueur mi-Fabrice Éboué il joue pour les spectateurs, il en oublie le terrain.
    Ainsi naquit le Zizou time! Une fois de plus ce club montre que la manière importe peu, son ADN c'est la gagne et rien de mieux qu'un joueur formé au club pour le montrer! Galérer autant à la maison face au Sproting (no offense) ça fait désordre quand même...
    Les changements ont fait beaucoup de bien au Real, qui n'y était pas du tout pendant une heure. Très très gros match du milieu du Sporting, comme souligné plus haut. Dommage qu'ils soient dans ce groupe-là, ça va être très dur de passer...
    The flying dutchman 2.0 Niveau : Loisir
    Parait que Gundogan a fait un match de porc après 6 mois sans jouer, quel joueur!
    Je me materais bien la rediff de City, Pep est en train de revêtir cette équipe d'une aura certaine...
    valeureux liégeois 74 Niveau : National
    Putain, la tristesse de Bruges... On a rien retrouvé de ce qui a fait leur succès l'an passé en Pro League: le jeu en mouvement et la niaque. Le pire, c'est que Leicestezr n'a mm pas spécialement bien joué et que Simons & Vormer devaient se faire exclure et Bruges finir à 9. Grosse déception de les voir si pathétiques.
    Ronniesheva Niveau : CFA
    Note : 2
    Message posté par The flying dutchman 2.0
    Mais content que Morata ait marqué, juste pour faire chier Frenchies.


    il va se rattraper sur le fait qu'higuain, son vieux némesis, n'a pas marqué ce soir, tu vas voir
    Bonne équipe que ce Sporting. Mais ils ont joué à 11 contre 10 pendant 65 minutes vu que Benzema n'était vraiment pas encore prêt à jouer à ce niveau. Dès qu'il est sorti (avec Bale qui n'était pas trop mauvais), le Sporting n'a plus fait que défendre et Morata a été constamment dangereux. CR7 pas encore très affûté non plus, mais ce gars a tellement le sens du but qu'on peut pas l'enlever.

    Sur la fin, il faut être très costaud pour résister aux assauts du Real à domicile. Chaque minute compte et y'a un paquet d'équipes qui ont craqué.
    La_Rousse_Tourne Niveau : District
    @the flying si y'a UN match à regarder en replay, c'est bien celui là. Quand j'aurais un coup de moins bien, jviendrais me rincer les yeux devant ce match. C'est simple, le millésime City sous Guardiola, c'est de l'eau bénite.
    Message posté par The flying dutchman 2.0
    Parait que Gundogan a fait un match de porc après 6 mois sans jouer, quel joueur!
    Je me materais bien la rediff de City, Pep est en train de revêtir cette équipe d'une aura certaine...


    Ouais, comme prévu ManCity sera la seule équipe de PL dangereuse en CL cette année. Y'avait déjà du talent l'année dernière mais il manquait surtout un bon coach.
    The flying dutchman 2.0 Niveau : Loisir
    Message posté par gonzolo
    Bonne équipe que ce Sporting. Mais ils ont joué à 11 contre 10 pendant 65 minutes vu que Benzema n'était vraiment pas encore prêt à jouer à ce niveau. Dès qu'il est sorti (avec Bale qui n'était pas trop mauvais), le Sporting n'a plus fait que défendre et Morata a été constamment dangereux. CR7 pas encore très affûté non plus, mais ce gars a tellement le sens du but qu'on peut pas l'enlever.

    Sur la fin, il faut être très costaud pour résister aux assauts du Real à domicile. Chaque minute compte et y'a un paquet d'équipes qui ont craqué.


    Tu crois pas que c'est plutôt parce que Jesus sort Adrien Silva et Gelson Martins?
    Adrien Silva a régné sur le milieu et franchement sans un Dost complétement à la rue, ça pouvait se terminer sur un gros score pour le Sporting.

    Sinon, pas pour troller mais pour moi, le hater du Real, heureusement que Marcelo est là, le mec se prend des vents de 10, 20 mètres par des Salah, Martins, c'est incroyable.
    The flying dutchman 2.0 Niveau : Loisir
    Message posté par La_Rousse_Tourne
    @the flying si y'a UN match à regarder en replay, c'est bien celui là. Quand j'aurais un coup de moins bien, jviendrais me rincer les yeux devant ce match. C'est simple, le millésime City sous Guardiola, c'est de l'eau bénite.


    Ouais, parce que c'est pas le Legia ou Bale en face, c'est Gladbach quoi!
    Non mais pour moi qui suis fan de United, un City avec Gundo, KDB, Sane, comment je vais faire?
    Message posté par The flying dutchman 2.0
    Tu crois pas que c'est plutôt parce que Jesus sort Adrien Silva et Gelson Martins?
    Adrien Silva a régné sur le milieu et franchement sans un Dost complétement à la rue, ça pouvait se terminer sur un gros score pour le Sporting.

    Sinon, pas pour troller mais pour moi, le hater du Real, heureusement que Marcelo est là, le mec se prend des vents de 10, 20 mètres par des Salah, Martins, c'est incroyable.


    Jesus sort Adrien Silva et Gelson Martins quand le Sporting commençait déjà à prendre l'eau. Dès la sortie de Morata et Vazquez, le Real a eu deux ou trois occasions coup sur coup alors qu'ils avaient été inexistants en attaque jusque là. Jesus l'a bien senti et a tenté de colmater la brèche.
    Sinon, oui, le Sporting a été largement supérieur jusque la sortie de Benzema et Bale. Y'avait que Bale pour offrir un peu de mouvement donc le milieu de Madrid n'avait pas trop de solutions. J'aime bien Benzema mais là il était clairement pas au niveau physiquement. Lent, très lent.
    Pour Marcelo, oui, c'est connu. Mais on l'aime bien quand même au Real parce qu'il fait quand même des trucs uniques. :-) En défense il est naze mais il apporte beaucoup en attaque. Bon, là, il fait pas son meilleur match non plus. Perso, je trouve Carvajal meilleur sur l'autre flanc.
    Psychedelic Train Niveau : DHR
    Message posté par gonzolo
    Bonne équipe que ce Sporting. Mais ils ont joué à 11 contre 10 pendant 65 minutes vu que Benzema n'était vraiment pas encore prêt à jouer à ce niveau. Dès qu'il est sorti (avec Bale qui n'était pas trop mauvais), le Sporting n'a plus fait que défendre et Morata a été constamment dangereux. CR7 pas encore très affûté non plus, mais ce gars a tellement le sens du but qu'on peut pas l'enlever.

    Sur la fin, il faut être très costaud pour résister aux assauts du Real à domicile. Chaque minute compte et y'a un paquet d'équipes qui ont craqué.


    Comme tu dis. Dans ton premier paragraphe, tu oublies tout de même que si les remplacements de Benzema et Bale font du bien, côté SCP, Jesus sort deux sacrés joueurs.

    J'ai bien apprécié ce match, j'étais assez neutre mais très étonné devant ce SCP : ça m'aurait assez plu qu'ils gagnent. Gelson en folie, une découverte pour moi, et puis le William Carvalho a un truc dans sa gestuelle, j'adore le voir jouer. Ca jouait vraiment pas mal... Dommage qu'ils soient dans ce groupe, en effet, mais au pire, y'a toujours l'EL. Ah oui, faut pas oublier Jorge Jesus qui malgré ses remplacements un peu foirés, comme souvent dans les souvenirs, est quand même un sacré entraîneur! Ce SCP là était venu pour jouer, pas pour subir!

    On a oublié de souligner qu'il avait fallu 58 tentatives, ou un trucs comme ça, à CR pour finalement mettre un coup franc, non? Mine de rien, Rui Patricio touche les deux balles de but : dommage, vraiment! Mais finalement, y'a un peu de SCP dans cette victoire Merengue...
    Psychedelic Train Niveau : DHR
    Message posté par The flying dutchman 2.0
    Tu crois pas que c'est plutôt parce que Jesus sort Adrien Silva et Gelson Martins?
    Adrien Silva a régné sur le milieu et franchement sans un Dost complétement à la rue, ça pouvait se terminer sur un gros score pour le Sporting.


    Voilà, je suis plutôt ok avec toi et chuis pas un hater du RM. D'ailleurs, et comme tu le dis, j'oubliais Dost qui rate au moins deux buts : ne se jette pas, cherche à lever le pied au lieu de mettre la tête...

    Marcelo, son truc est pas vraiment la défense, ok, mais Gelson, quand même, très beau match de sa part! J'espère que ça n'est pas juste un soir de chance!
    ManodesMontagnes Niveau : CFA2
    Message posté par gonzolo
    Bonne équipe que ce Sporting. Mais ils ont joué à 11 contre 10 pendant 65 minutes vu que Benzema n'était vraiment pas encore prêt à jouer à ce niveau. Dès qu'il est sorti (avec Bale qui n'était pas trop mauvais), le Sporting n'a plus fait que défendre et Morata a été constamment dangereux. CR7 pas encore très affûté non plus, mais ce gars a tellement le sens du but qu'on peut pas l'enlever.

    Sur la fin, il faut être très costaud pour résister aux assauts du Real à domicile. Chaque minute compte et y'a un paquet d'équipes qui ont craqué.


    Belle analyse. Benzema aura bien été le joueur le plus frustrant de ce match... Difficile à comprendre dans ses déplacements inutiles, ses appels flingués, et à complètement à côté de son rôle dans les situations offensives.

    Gestion bizarre que de le lancer aujourd'hui... Comme tu le soulignes, ce n'est même pas le Real qui se transforme quand il sort, mais bien le Sporting qui est enfin soumis à une vraie contrainte, le tout s'ajoutant à la fatigue. Pas évident d'être à ce point mis en confiance par l'air inoffensif de ce Real amorphe tout en gardant de la combativité et du sang-froid.

    Un turnover bien sympa, cette jeunesse maison, et quoi qu'il en soit c'est le secteur offensif entier du Real qui n'y est pas encore. En espérant que le réveil arrive bientot
    ManodesMontagnes Niveau : CFA2
    Message posté par The flying dutchman 2.0
    Tu crois pas que c'est plutôt parce que Jesus sort Adrien Silva et Gelson Martins?
    Adrien Silva a régné sur le milieu et franchement sans un Dost complétement à la rue, ça pouvait se terminer sur un gros score pour le Sporting.

    Sinon, pas pour troller mais pour moi, le hater du Real, heureusement que Marcelo est là, le mec se prend des vents de 10, 20 mètres par des Salah, Martins, c'est incroyable.


    Tu zoomes trop, et sur la physionomie du match également... La dépendance du Sporting vis à vis de Martins s'était déjà essoufflée au moment de sa sortie et le ballon avait clairement réussi à s'installer dans le camp portugais à ce moment.

    Si on te suit, le Real aura passé 70 minutes dans le ridicule et ne doit sa victoire qu'aux errements de l'autre... Pas grand chose à voir avec le match d'aujourd'hui, en gros.
    Partenaires
    Olive & Tom Logo FOOT.fr
    1k 45