Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Man. City-Arsenal (2-2)

City et Arsenal régalent mais ne gagnent pas

Les deux formations aux plus beaux potentiels offensifs du Royaume ont été fidèles à leur réputation en marquant de beaux buts. Mais le nul n'arrange personne.

Modififié

Manchester City 2-2 Arsenal

Buts : Agüero (8e), De Bruyne (51e) pour les Citizens // Giroud (10e), A. Sánchez (68e)

C'était la dernière de Manuel Pellegrini à l'Etihad Stadium. Le technicien chilien peut y voir un symbole de sa troisième saison au club. Deux buts de ses joueurs phares, Agüero et De Bruyne, du jeu offensif, de la possession et une belle organisation. Mais aussi deux buts encaissés, notamment un, bien évitable sur coup de pied arrêté. Du coup, les Citizens sont toujours sous la menace de Man United pour la quatrième place. Arsenal, qui a fait le dos rond, peut toujours espérer repasser devant Tottenham lors de la dernière journée.

Giroud répond à Agüero dans la minute


Pour ce dernier choc de la saison, Arsenal peut toujours se dire que les joueurs de City seront sur le coup de leur élimination à Madrid quelques jours plus tôt en Ligue des champions. C'est connu, on récupère moins bien après une défaite. Mais en fait, les Citizens semblent revenus avec des certitudes. Défensives déjà. Une fois de plus, l'équipe semble plus à l'aise sans Yaya Touré. La paire Fernandinho-Fernando poursuit sa belle période en ne laissant rien passer à la récupération. Ils font tellement bien le travail qu'Otamendi et Mangala derrière commencent eux aussi à s'affirmer, en étant hargneux comme il faut quand il faut ramasser les miettes. En l'absence d'Özil, Wenger avait aligné quatre attaquants avec Sánchez, Iwobi, Giroud et Welbeck. Le dernier cité laisse sa place au bout de 20 minutes avec une blessure au genou qui va peut-être compromettre son Euro. En ce qui concerne le match, l'entrée de Wilshere a le mérite de rééquilibrer l'équipe. Mais qui n'existe pas plus offensivement cependant. Heureusement pour eux, Giroud a su répondre de la tête sur corner à l'ouverture du score d'Agüero, qui avait ouvert le score d'une belle frappe en se jouant d'Elneny pour tromper Čech.

L'entrée de Coquelin qui sécurise le nul


Ceci dit, cela semble beaucoup plus compliqué après quelques minutes en seconde période. Au départ simplement en duel à la tête au milieu de terrain, Kevin De Bruyne récupère le cuir, accélère, fonce vers le but adverse et déclenche une frappe dont il a le secret, dans le style de celle qui a sorti le PSG de C1, et qui trompe Čech du même côté. Dans le dur, les Gunners reviennent quand même, sur un exploit individuel. Une initiative d'Alexis Sánchez, qui va chercher Giroud dans la surface pour que le Français le serve en remise et en position favorable pour tromper Hart. L'Etihad ne s'y attendait absolument pas. Comme Agüero ne peut pas répondre au Chilien, sa superbe reprise de volée frôlant le poteau, Pellegrini tente des changements : Bony, Touré et Sterling entrent. Des remplaçants qui ne sont pas dans la même dynamique que Coquelin et Walcott, qui entrent pour les Londoniens. Mais ce sont quand même les Citizens qui poussent dans les dernières minutes. À la 85e, c'est De Bruyne qui voit son centre toucher la main de Bellerín dans la surface, mais l'arbitre ne bronche pas. Une minute après, c'est Bony qui frappe fort sur la barre transversale. Du coup, Arsenal apprendra sûrement à se satisfaire d'une qualification directe en Ligue des champions quasi acquise.


  • Résultats et classement de Premier League
    Retrouvez toute l'actualité de la Premier League

    Par Romain Canuti
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    il y a 23 minutes Le magnifique coup franc de Rooney avec DC United
    Hier à 15:23 Rocco Siffredi prend la défense de Ronaldo 159 Hier à 12:37 Wenger est prêt à retrouver du boulot « à partir du 1er janvier 2019 » 36
    Partenaires
    Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall Tsugi Olive & Tom