En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 12 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Manchester City-Bournemouth (4-0)

City engloutit Bournemouth

Modififié

Manchester City 4-0 Bournemouth

Buts : Agüero (27e, 79e), Sterling (53e), Danilo (85e) pour les Citizens

Et une petite dernière avant la bûche.

Si le tarif était prévisible avec la réception du 18e par l'insatiable leader de Premier League, restait à savoir combien de plats seraient déroulés dans le menu. La réponse est quatre.

En première période, les Citizens commencent par un apéritif de classe, avec Fernandinho pour servir le gin et Agüero pour y ajouter, de la tête, le trait de Vermouth. Un Dry Martini qui inspire Raheem Sterling au retour des vestiaires. Numéro 7 dans le dos, le sujet de Sa Majesté vient déposer une entrée servie sous cloche, plat magnifique et collectif né des talents combinés de David Silva et Sergio Agüero.

En bon maître d'hôtel, l'Argentin assure l'enchaînement rapide des plats, toujours de la tête, grâce au groom Bernardo Silva, dont le service millimétré sur la tête d'Agüero n'a d'égal que l'alignement des couverts à la table royale. Les convives rassasiés – enfin, surtout les hôtes –, Danilo peut rappliquer avec son dessert, ni beau ni utile, mais qui a le mérite de conclure le festin.


Et ça fait 17 journées que ça dure. Heureusement, aucun risque d'indigestion pour ce genre de délice.

  • Résultats et classement de Premier League
    Retrouvez toute l'actualité de la Premier League EC
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Hier à 18:30 La Fondation Lionel Messi pas très utile selon les Football Leaks 30
    Partenaires
    Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
    dimanche 14 janvier Le low-kick fou de Tony Chapron 165