1. //
  2. // Man City/Salzbourg

City en cabine d'essayage

Pas encore qualifié pour les seizièmes de finales de la Ligue Europa, Manchester City reçoit Salzbourg avec l'obligation de l'emporter, tout en gardant des forces pour le championnat. Mais comment trouver une dynamique d'équipe quand personne ou presque ne joue deux matchs de suite ?

0 1
Économiser ses forces ou jouer le coup à fond ? A vrai dire, Manchester City et son manager se savent pas trop sur quel pied danser avant de recevoir les Red Bull de Salzbourg en Europa League. En théorie, même avec une équipe bis, le club le plus riche du monde devrait pouvoir sceller sa qualification pour le tour suivant face à un tel adversaire. Sauf que les Sky Blues restent sur une rouste face au pourtant modeste Lech Poznan (défaite 3-1) au début du mois de novembre. Et tout autre résultat qu'une victoire face aux Autrichiens les enverrait jouer leur avenir dans la compétition à Turin. Or, au vu de ses récents résultats, pas sûr que la Vieille Dame soit bonne à prendre actuellement. Inutile de dire que de voir les protégés des frères Gallagher rester à quai ferait un peu désordre pour un club qui ambitionne de soulever la C1 à moyen terme.

Mancini aurait donc tout intérêt à mettre la gomme –à savoir aligner Tevez, Silva and Co– si cette rencontre n'arrivait pas en plein milieu d'une semaine capitale. Après avoir été contraints au partage des points à Stoke le week-end dernier à la dernière seconde, les Citizens accueilleront Bolton samedi avec l'obligation de gagner pour ne pas se voir décrochés par leur voisin et nouveau leader United, qui a, semble-t-il, enfin trouvé la bonne carburation. Quand on connaît les problèmes offensifs récurrents que traversent actuellement les Mancini boys, on se dit que cette rencontre face à un adversaire faiblard pourrait permettre de faire le plein de confiance. Car les faits sont là. Manchester City n'a plus marqué à domicile depuis le 21 octobre et sa victoire face à Lech Poznan. Le plus ironique dans l'histoire, c'est que c'est Adebayor qui avait assuré le show en marquant les trois buts de son équipe. Un mois plus tard, l'attaquant togolais faisait part de son intention de signer à la Juve en Janvier. L'ancien Gunner allait même plus loin en déclarant que les deux clubs s'étaient déjà mis d'accord. Pas sûr donc qu'il se sente impliqué si jamais Mancini décidait de faire appel à lui pour faire souffler Tevez.

Voilà qui met donc en lumière la méthode de gestion de plus en plus discutée du manager transalpin. Après quatre mois de compétition, l'Italien, qui s'entête à jouer en 4-3-3 contre vents et marées, n'a toujours pas trouvé son équipe-type : la révélation Adam Johnson a peu à peu giclé du onze au profit de David Silva, alors que Milner joue la plupart du temps ailier, et très rarement milieu axial, pourtant son vrai poste. Seul l'Apache est intouchable. Mais le plus alarmant, c'est que l'effectif mancunien possède malgré tout son lot de laissés-pour-compte. Wright Philips, Lescott ou encore Jerome Boateng, tous n'ont que très peu d'occasions de se mettre en valeur. Quant à Adebayor, inscrire un triplé lors de l'une de ses rares titularisations n'a visiblement pas suffi à convaincre Mancini. Le mister a déjà déclaré qu'il profiterait de la rencontre pour effectuer de nouveaux changements, en vue de la réception de Bolton trois jours plus tard. On a beau être en décembre, il n'est jamais trop tard pour faire des essais.

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Aucune leçon à tirer de ce match vu la très faible opposition proposée par les autrichiens.. Milner imprécis comme à son habitude, Jo toujours aussi mauvais. L'ennui et le froid en seconde période ont poussé tout le monde à encourager le jeune Alan qui fut la star malgré lui de cette soirée au City Stadium où toutes les places étaient ce soir à 5£ ce qui est à noter.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Qui pour remplacer Azpi ?
0 1