En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Groupe E
  3. //
  4. // Roma/City
  5. // (0-2)

City avale la Louve

Au cours d'une partie enlevée, Manchester City est allé chercher sa qualification en terre romaine. Un coup de patte de Nasri, suivi d'un but de Zabaleta en fin de match suffit au bonheur de Citizens qui éjectent les Italiens de la compétition après une campagne laborieuse.

Modififié

AS Rome - Man. City
(0-2)

S. Nasri (60'), P. Zabaleta (86') pour Manchester City.


Le poteau en tremble encore. Posté aux 25 mètres, Samir Nasri vient de faire taire tout un stade. Puissante, rectiligne, la frappe placée par le Français vient de faire trembler les filets, dans un bruit sourd que le bois heurté ne saurait contenir. Un éclair de génie dans un match qui ne pouvait de toute façon se jouer que sur un air talentueux. Sans gants, avec envie, les deux équipes se sont rendu coup pour coup afin de décrocher un billet pour les huitièmes tant convoités. Mais les Citizens, portant leur lourd bagage de poissard dans la compétition, pouvaient ce soir compter sur un petit prince.

Une Roma d'attaque


La Louve est un animal qui mord d'entrée. Sans plus attendre les préliminaires, l'AS Roma ne veut pas, ne peut pas laisser City prendre le contrôle de la rencontre. Alors sans Daniele De Rossi, bonnet rouge sur le banc, mais avec Totti et surtout Gervinho, les Romains se décident d'entrée à dynamiter la défense des Citizens. Grand front lance les hostilités par ses courses, tandis qu'Holebas profite d'une passe magique de l'idole romaine pour se présenter face à Hart. Si les filets ne tremblent pas, grâce aux retours limites de la défense anglaise et à son portier, les Italiens impriment de leurs crocs les premiers instants de la partie. City, plus proie que prédateur, subit, étouffé par l'emprise d'un adversaire qui préfère l'attaque à la meilleure défense. Mais les Skyblues ont quelques armes. En l'absence d'Agüero, Džeko s'attelle à attraper quelques ballons de la tête, bien aidé par Navas et Milner en dealers de centres. Et si la vitesse du Kun semble manquer sur les quelques passes en profondeur distillées dans le dos de Manolas et Mbiwa, City vient tâter les gants d'un De Sanctis propre et efficace à plusieurs reprises. Sans oublier de s'exposer à quelques rushs fous d'un Gervais à la tresse joyeuse.

Et Nasri surgit


Entre les attaques placées de Manchester et les envolées lyriques des attaquants romains, le spectacle est tel qu'attendu pour cette rencontre décisive. Dans un Stadio Olimpico qui se veut le théâtre de la dramaturgie à venir, Samir Nasri vient alors fendre l'air de sa frappe limpide. City, auteur d'une phase de poules tumultueuse, tient enfin sa qualification face une Roma qui ne peut se résoudre à la laisser échapper. Les cartouches changées (Iturbe pour Ljajić et Destro pour Totti), les Romains se mettent en quête d'un but. Mais le destin se veut taquin, presque moqueur. Après avoir choisi le camp de Samir quelques minutes plus tôt, le poteau refuse les avances de Manolas qui, d'une tête piquée, croyait appeler à la délivrance. Quelques instants plus tard, Destro ne peut que se résoudre au fatalisme lorsqu'à bout portant, sa frappe dirigée dans des bois désertés par Hart vient s'écraser sur le corps de Demichelis. La chance de la Roma s'est envolée, ses illusions d'Europe aussi. Émoussés face à des Citizens qui s'accrochent au précieux ticket, les hommes de Garcia abdiquent presque, attaquant sans conviction alors que 10 minutes de folie s'offrent à eux. Postée haut mais sans magie, l'AS Roma rend finalement les armes sur un contre à nouveau mené par Nasri et conclu tranquillement par Zabaleta dans le petit filet. City tient son exploit. La Roma, elle, mesure encore le chemin qu'il reste à parcourir avant de s'afficher dans un habit de grand d'Europe.


⇒ Revivez le live de AS Roma/Manchester City

⇒ Résultats et classement de la Ligue des champions

Par Raphael Gaftarnik
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 15:44 414€ à gagner avec Barça & Bayern il y a 1 heure Ronaldinho se lance dans la musique Hier à 12:44 BONUS ÉDITION LIMITÉE : 200€ offerts pour miser sur Chelsea - Barcelone 1
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 12:46 160 Millions d'€ à gagner ce mardi à l'Euro Millions ! Hier à 09:45 Le derby de Bahia se termine avec dix expulsés 16 Hier à 08:00 Un supporter met le feu tout seul en D8 anglaise 10 dimanche 18 février Tony Chapron est en arrêt maladie 47 dimanche 18 février Des supporters uruguayens créent un chant sur l'air de Bella Ciao 25 dimanche 18 février Un entraîneur espagnol s'énerve en conférence de presse 9