Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
Matchs du jour
  • Portugal-Maroc Aujourd'hui à 14:00
  • Uruguay-Ar. Saoudite Aujourd'hui à 17:00
  • Iran-Espagne Ce soir à 20:00
  1. //
  2. // Groupe E
  3. // Roma/City
  4. // (0-2)

City avale la Louve

Au cours d'une partie enlevée, Manchester City est allé chercher sa qualification en terre romaine. Un coup de patte de Nasri, suivi d'un but de Zabaleta en fin de match suffit au bonheur de Citizens qui éjectent les Italiens de la compétition après une campagne laborieuse.

Modififié

AS Rome - Man. City
(0-2)

S. Nasri (60'), P. Zabaleta (86') pour Manchester City.


Le poteau en tremble encore. Posté aux 25 mètres, Samir Nasri vient de faire taire tout un stade. Puissante, rectiligne, la frappe placée par le Français vient de faire trembler les filets, dans un bruit sourd que le bois heurté ne saurait contenir. Un éclair de génie dans un match qui ne pouvait de toute façon se jouer que sur un air talentueux. Sans gants, avec envie, les deux équipes se sont rendu coup pour coup afin de décrocher un billet pour les huitièmes tant convoités. Mais les Citizens, portant leur lourd bagage de poissard dans la compétition, pouvaient ce soir compter sur un petit prince.

Une Roma d'attaque


La Louve est un animal qui mord d'entrée. Sans plus attendre les préliminaires, l'AS Roma ne veut pas, ne peut pas laisser City prendre le contrôle de la rencontre. Alors sans Daniele De Rossi, bonnet rouge sur le banc, mais avec Totti et surtout Gervinho, les Romains se décident d'entrée à dynamiter la défense des Citizens. Grand front lance les hostilités par ses courses, tandis qu'Holebas profite d'une passe magique de l'idole romaine pour se présenter face à Hart. Si les filets ne tremblent pas, grâce aux retours limites de la défense anglaise et à son portier, les Italiens impriment de leurs crocs les premiers instants de la partie. City, plus proie que prédateur, subit, étouffé par l'emprise d'un adversaire qui préfère l'attaque à la meilleure défense. Mais les Skyblues ont quelques armes. En l'absence d'Agüero, Džeko s'attelle à attraper quelques ballons de la tête, bien aidé par Navas et Milner en dealers de centres. Et si la vitesse du Kun semble manquer sur les quelques passes en profondeur distillées dans le dos de Manolas et Mbiwa, City vient tâter les gants d'un De Sanctis propre et efficace à plusieurs reprises. Sans oublier de s'exposer à quelques rushs fous d'un Gervais à la tresse joyeuse.

Et Nasri surgit


Entre les attaques placées de Manchester et les envolées lyriques des attaquants romains, le spectacle est tel qu'attendu pour cette rencontre décisive. Dans un Stadio Olimpico qui se veut le théâtre de la dramaturgie à venir, Samir Nasri vient alors fendre l'air de sa frappe limpide. City, auteur d'une phase de poules tumultueuse, tient enfin sa qualification face une Roma qui ne peut se résoudre à la laisser échapper. Les cartouches changées (Iturbe pour Ljajić et Destro pour Totti), les Romains se mettent en quête d'un but. Mais le destin se veut taquin, presque moqueur. Après avoir choisi le camp de Samir quelques minutes plus tôt, le poteau refuse les avances de Manolas qui, d'une tête piquée, croyait appeler à la délivrance. Quelques instants plus tard, Destro ne peut que se résoudre au fatalisme lorsqu'à bout portant, sa frappe dirigée dans des bois désertés par Hart vient s'écraser sur le corps de Demichelis. La chance de la Roma s'est envolée, ses illusions d'Europe aussi. Émoussés face à des Citizens qui s'accrochent au précieux ticket, les hommes de Garcia abdiquent presque, attaquant sans conviction alors que 10 minutes de folie s'offrent à eux. Postée haut mais sans magie, l'AS Roma rend finalement les armes sur un contre à nouveau mené par Nasri et conclu tranquillement par Zabaleta dans le petit filet. City tient son exploit. La Roma, elle, mesure encore le chemin qu'il reste à parcourir avant de s'afficher dans un habit de grand d'Europe.


⇒ Revivez le live de AS Roma/Manchester City

⇒ Résultats et classement de la Ligue des champions

Par Raphael Gaftarnik
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 1 heure Tinder fait sauter les réseaux russes pendant le Mondial 15 il y a 2 heures La chanson d'Oldelaf pour encourager les Bleus (via Facebook SO FOOT) Podcast Football Recall Épisode 29: Le blocus français, le blocus saoudien et l’œdipe marocain
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall Tsugi
Hier à 09:26 Tex est en Russie pour la Coupe du monde ! (via Facebook SO FOOT) Podcast Football Recall Épisode 28: L'Angleterre encore à la peine, la diète de Fekir et des « blagues » japonaises lundi 18 juin Froger vers l’USM Alger lundi 18 juin Un supporter mexicain fait sa demande en mariage après la victoire 9