En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 19 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Résumé

City autoritaire, United encore accroché

Après la victoire facile d'Arsenal à Sunderland (4-1) en début d'après-midi, Manchester City a répondu par une baffe similaire donnée à West Bromwich (4-0). Suffisant pour reprendre la tête et aussi pour rire du voisin United, coincé à domicile par Burnley (0-0), alors que Mourinho et Herrera ont été expulsés. Vainqueurs respectifs de Hull City et Bournemouth, Watford et Middlesbrough ont la patate.

Modififié

Watford FC 1-0 Hull City AFC

But : Dawson (83e CSC) pour Watford

L'après-midi à Vicarage Road s'est déroulée en plusieurs temps. L'incompréhension, d'abord, après une première mi-temps dominée par Watford, où les joueurs de Walter Mazzarri ont touché deux fois les montants et sont finalement rentrés au vestiaire sans le moindre but. La peur, ensuite, avec une horloge qui tourne et un Hull qui commence doucement à croire en sa chance, notamment avec Abel Hernández. Finalement, il y a eu la délivrance, et peu importe la manière : les Hornets ont enchaîné samedi un quatrième match sans défaite avec un succès qui coule la tête des Tigers sous l'eau après un but contre son camp de Michael Dawson. Terrible mais tellement précieux pour un Watford qui a la tête baissée dans le meilleur début de saison de son histoire.


West Bromwich Albion FC 0-4 Manchester City FC

Buts : Agüero (19e, 28e), Gündoğan (79e, 90e) pour Manchester City

C'est fou ce que ça peut être long un mois. On parle là de trente-cinq jours même. Trente-cinq jours à se faire cracher dessus, à laisser les autres supposer un manque de confiance, une baisse de forme ou, pire, la fin d'une histoire avec un club auquel il est attaché depuis maintenant cinq ans. En l'espace de quelques semaines, Sergio Agüero a tout entendu et certains avaient déjà balayé son excellent début de saison. Puis, voilà, il ne lui aura fallu qu'une dizaine de minutes pour faire ouvrir de nouveau de grands yeux. Titulaire à la pointe du 3-5-1-1 mis en place par Pep Guardiola à West Bromwich samedi après-midi, l'attaquant argentin a brillé avec un doublé : la conclusion d'un mouvement collectif parfait et la finition superbe d'une inspiration personnelle. Agüero a du génie et n'en a peut-être jamais eu autant du haut de ses treize buts toutes compétitions confondues. Au Hawthorns, City en a également profité pour se remettre à l'endroit après six matchs sans la moindre victoire. Bon pour la confiance, au bout d'une rencontre globalement maîtrisée où les hommes de Guardiola auraient pu terminer à dix prématurément après un tête-contre-tête de Nolito avec Dawson et où Gündoğan s'est offert un doublé en fin de match.



Manchester United FC 0-0 Burnley FC



Old Trafford n'arrive pas à croire ce qu'il vient de voir. Comment un scénario aussi dramatique a-t-il pu être écrit ? L'occasion était pourtant belle quelques jours après une victoire de prestige contre Manchester City (1-0) en League Cup, mais Manchester United s'est une nouvelle fois sabordé. Et dire que Burnley restait en plus sur trois taules à l'extérieur. Sean Dyche a une équipe de guerriers, il le savait, mais il en a maintenant la certitude après quatre-vingt-dix minutes d'une baston intense qui a accouché d'un nul sans but. Dans un monde rationnel, rien ne devait se passer comme ça, mais les Clarets ont pu compter aujourd'hui sur un immense Tom Heaton, formé à Manchester United, mais qui n'a jamais eu sa chance en équipe première. Le gardien international anglais a dégoûté tour à tour Ibrahimović, Mata, Lingard et n'a pu que rarement souffler (trente-sept tirs). Mieux, Burnley aurait pu espérer un peu plus qu'un point, surtout après l'expulsion d'Ander Herrera à vingt minutes de la fin et alors que José Mourinho avait déjà été dégagé en tribune par Mark Clattenburg à la pause après des plaintes sur un penalty non sifflé. Pendant ce temps, United regarde ses anciens concurrents s'envoler, dans l'angoisse de la Sir Matt Busby Way.


Middlesbrough FC 2-0 AFC Bournemouth

Buts : Gastón Ramírez (39e) et Downing (56e) pour Middlesbrough

Il fallait avoir les yeux à Middlesbrough pour voir l'autre merveille de l'après-midi. Longtemps, au Riverside Stadium, Boro et Bournemouth se sont regardés sans se toucher à l'exception d'un frisson placé par Joshua King pour les Cherries. Puis, l'histoire a voulu que Gastón Ramírez donne une leçon d'insolence un peu moins de deux ans après son dernier but en Premier League. Comment ? Simplement : une récupération à la sortie de la surface de Boro, un grand pont, un crochet et une finition parfaite pour abattre Artur Boruc. Du génie pur qui rappelle – ça fait pas de mal – le putain de talent que possède l'Uruguayen entre les pattes. Autre revenant, Stewart Downing, revenu chez lui à Middlesbrough en 2015, qui a profité de la fête pour inscrire son premier but de la saison peu avant l'heure de jeu d'une rencontre finalement remportée logiquement par le groupe de Karanka qui souffle un peu et s'éloigne de la zone rouge (14e). Fin de série pour Bournemouth.


  • Résultats et classement de Premier League
    Retrouvez toute l'actualité de la Premier League

    Par Maxime Brigand
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Hier à 09:00 Coentrão casse le banc des remplaçants 9 vendredi 19 janvier L2 : Les résultats de la 22e journée 4
    Partenaires
    Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
    vendredi 19 janvier Un club espagnol offre un maillot à tous les bébés nés en 2018 3