City à l'économie

Une fois de plus moyens dans le jeu, les citizens se sont défaits de Swansea grâce à une mine de Carlos Tévez. À noter aussi le beau combat entre Fulham et Reading (3-3) dans une après-midi tristounette en terme de jeu.

Modififié
0 0
Pas grand-chose à se mettre sous la dent dans une première mi-temps à mourir d'ennui entre les Citizens et les Swans. Même si ils n'ont toujours pas perdu depuis le début de saison, les hommes de Roberto Mancini manquent vraiment de punch. Swansea fait relativement bonne figure, et les percées de Pablo Hernández sur le flanc droit font mal à la défense des Sky blues. Au retour des vestiaires, Mancini décide de faire entrer Mario Balotelli. Un coup à redonner la banane à tous les spectateurs présents à l'Etihad Stadium en ce froid samedi. Avec Supermario, il se passe toujours quelque chose et le match devient un peu plus excitant. Superbement servi par Nasri, l'Italien élimine Vorm, mais son dribble l'excentre trop des bois. Swansea réplique sur un beau coup de boule de Michu abandonné par la charnière centrale, que Joe Hart détourne superbement. Le match s'enflamme, il était temps. Carlos Tévez s'ambiance et envoie une superbe frappe flottante qui trompe Michel Vorm. Comme un malheur ne vient jamais seul, le Néerlandais s'explose en retombant mal et doit céder sa place. Pas découragé pour autant, les ouailles de Laudrup insistent et le Canadien De Guzmán envoie une très belle frappe enroulée juste à gauche du cadre. Après Vorm, c'est Micah Richards qui se blesse, assez gravement a priori, au genou. À cause des blessures, l'arbitre accorde 12 minutes de temps additionnel. La fin de match est moyenne, City joue cahin-caha. Capables de quelques fulgurances, les Mancuniens manquent de constance. Un effort parcimonieux qui suffit malgré tout à remporter la partie. City est nonchalant, mais cela est pour le moment suffisant sur la scène anglaise.

Villa accroché

Plus tôt, c'est un duel de mal classés qui jouait les ouvreuses cet après-midi. Dans cette confrontation de bas de tableau à Villa Park, Aston Villa et Norwich n'ont pu se départager (1-1), les locaux mal en point avaient ouvert le score par le nouvel avant-centre de la sélection belge Christian Benteke. Mais les Canaris ont égalisé en fin de match par Turner. Ça va donc mieux pour les hommes de Chris Hughton qui ramènent un bon point de Birmingham une semaine après leur succès face à Arsenal. Villa, en revanche, n'a plus gagné en championnat depuis 6 journées. Paul Lambert peut commencer à flipper pour son siège d’entraîneur.

Le match de la journée

Il ne fallait louper sous aucun prétexte la fin du match entre Reading et Fulham (3-3) au Madejski Stadium. Les visiteurs avaient la main sur le match grâce à des réalisations de la « fouine » du Costa Rica Bryan Ruiz et de Chris Baird. Pour autant les Royals, mal en point, réagissaient à l'orgueil par McCleary à la 85e. En vain, pensait-on, puisqu'en bon tueur à sang froid, Dimitar Berbatov redonnait l'avantage aux Cottagers 3 minutes plus tard. Mais à défaut d'avoir beaucoup de talent, Reading a du caractère, et Hal Robson Kanu égalisait dans les arrêts de jeu. Une fin de match un peu de folle qui a régalé le public du Madejski Stadium. En revanche, il y a un homme qui n'a pas forcément apprécié l'ambiance. Le buteur de Reading Pavel Pogrebnyak, passé par Fulham l'an passé, s'est fait conspuer par les supporters de son ancien club qui ont chanté One Greedy Bastard en son honneur après une occasion manquée.

West Ham battu

Coup d'arrêt pour West Ham, battu à Wigan (2-1). Les Latics remportent leur première victoire à domicile de la saison, grâce notamment à l'espagnol Ivan Ramis auteur d'une volée magistrale sur un corner de Jean Beausejour, qui a sans doute le blase le plus stylé de Premier League. A noter enfin le match nul triste comme une soirée dans le Staffordshire entre Stoke City et Sunderland 0-0. les deux formations pas franchement inspirées restent calées dans le ventre mou du tableau.


Par Arthur Jeanne
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 0