1. //
  2. //
  3. // Malmö–PSG (0-5)
  4. // Notes

Cinq à la maison

Ce mercredi soir, le PSG s'est baladé pour le retour de Zlatan à Malmö. En véritable rouleau compresseur, les hommes de Laurent Blanc ont marqué sur chaque situation chaude, face à un adversaire peut-être trop joueur. Si Rabiot, Di María, Zlatan et Lucas ont marqué, c'est encore une fois Matuidi qui a impressionné. Paris est qualifié.

Modififié
790 34

Malmö FF



Wiland (4) : Le gardien de 34 ans a laissé Paris soigner son goal average. Passif sur les cinq buts, le goal suédois a juste empêché Di María de mettre son corner rentrant. Wiland of Confusion.

Tinnerholm (4) : Deux grosses absences : sur le centre de Matuidi pour Di María d’abord, puis un gentil cadeau aux Parisiens pour le but d’Ibra. Sinon, c’était plutôt solide. Il a même confirmé ce que le monde entier sait déjà : Cavani sur un côté, c’est un immense gâchis.

Brorsson (2) : En défense > Engagez-vous plus > Faites un marquage plus strict.

Bengtsson (3) : Fautif sur le premier but parisien, rarement au contact des attaquants du PSG. Bref, l’international suédois est aussi fiable que les boulettes Ikea.

Konate (4) : Perdu sur le but de Rabiot, il a regardé Di María marquer le second. Excepté un petit festival de dribbles avant la mi-temps, le natif de Malmö s’est fait balader. Bon, en revanche, va falloir nous expliquer ce prénom. Pa ? Il s’appelle juste Pa ?

Rodić (5) : Une des seules satisfactions du soir. L’ailier qui aurait pu rejoindre l’Atlético Madrid cet été a attesté de la toute petite forme de Maxwell ses derniers temps. Remplacé par Eikrem (59e). Et son blase de café.

Lewicki (4) : Ce soir, son entraîneur pensait aligner un milieu défensif prometteur qui a fait ses classes au Bayern. Mais l’international suédois a trompé son coach et a offert une bien terne prestation. Monica Lewicki.

Adu (5) : Enoch Adu n’a pas laissé un grand souvenir du côté de Nice, mais il a enfin trouvé chaussure à son pied à Malmö. Le milieu ghanéen a tenté d’abreuver ses attaquants de bons ballons, tout en essayant de déranger Matuidi dans son dix-huitième marathon de la saison. Sans succès. He Just Can't Get Enoch. Remplacé par Rakip (80e).

Berget (6) : Mi-bûcheron mi-hipster, le chauve barbu a totalement raté sa reprise de volée sur la première occasion suédoise, puis a paniqué devant les grands bras de Kevin Trapp. Malgré ça, il est l'un des meilleurs joueurs de Malmö ce soir. Le Berget et son troupeau.

Rosenberg (3) : Censé être la caution technique de l’équipe, il a foiré ses quelques occasions, dont le penalty offert par l’arrière-garde parisienne. Bon, l’attaquant suédois était aux premières loges pour admirer l’exceptionnelle roulade de Van der Wiel. Et ça, franchement, ça n’a pas de prix.

Djurdjić (3) : Le Serbe est juste venu pour tomber dans la surface. Remplacé par Kroon (69e). Qui attendait gentiment son heure.



Paris Saint-Germain


Trapp (6) : Après un énorme intervention « à l'allemande » devant Berget (22e), Kevin s'est surtout fait remarquer pour son aisance dans les airs. Trappéziste.

Van der Wiel (6) : Comme d'habitude, il a été très intéressant offensivement, avec une belle passe dé sur le premier but. Mais il a été limite défensivement. Mention spéciale pour sa gamelle de l'espace sur le crochet de Berget (22e).

Thiago Silva (6) : C'est bien simple, on ne l'a absolument pas vu. Bon signe, ça veut dire qu'il n'a pas été mis en danger, et qu'il a été très, très serein. Le patron.

Marquinhos (5) : Ultra efficace en un contre un, Marquinhos a quand même commis de sérieuses erreurs d'inattention. Il a remplacé David Luiz, quoi.

Maxwell (6) : Maxwell devient un joueur ennuyeux tant il est régulier et sans surprise. Rien à lui reprocher, impeccable dans tout ce qu'il fait. Mettez-nous Kurzawa, on s'éclatera, que ce soit pour le meilleur ou pour le pire.

Rabiot (6) : Le premier but de sa carrière en Ligue des champions dès la 3e minute de jeu. Histoire de passer une soirée plutôt tranquille. Il a presque fait oublier Verratti. Presque.

Thiago Motta (6,5) : Il court toujours aussi lentement, mais il pense toujours aussi vite. Remplacé à la 69e par un Stambouli anecdotique.

Matuidi (8) : On connaissait le Matuidi marathonien ratisseur de ballons et le Matuidi buteur. Ce soir, on a eu le premier, bien évidemment, mais on a aussi eu droit au Matuidi passeur décisif, impeccable techniquement. À l'aise, Blaise.

Di María (6,5) : Deux mi-temps identiques. Un but dans chacune pour faire oublier ses ballons perdus et ses appels dans le vide. Remplacé à la 69e par Lucas (7), tellement étincelant qu'il a pu se permettre de voler un coup franc à Zlatan. Payant.

Ibrahimović (7) : Même s'il n'a pas inscrit les trois buts qu'il avait promis au public de Malmö, il a clairement été le meilleur des trois attaquants parisiens. L'air de Malmö l'a rendu très, très altruiste. Presque trop. Ovationné à sa sortie à la 85e. Jean-Kévin Augustin l'a remplacé.

Cavani (9 quand il n'a pas le ballon, 3 quand il l'a) : Ses appels ont encore libéré énormément d'espaces pour ses partenaires. En revanche, une fois qu'il a eu la balle dans les pattes, il s'est toujours débrouillé pour faire les mauvais choix.

Par Ruben Curiel et Kevin Charnay
Modifié

Dans cet article

winnicott Niveau : DHR
6 aux latéraux, c'est généreux.
Par contre je serais curieux de savoir si Ibrahimovic a laissé le CF à Lucas, où si Lucas a posé ses bollocks.
Apparemment le Z lui aurait laissé ayant déjà marqué.
"Matuidi impeccable techniquement". Faire des contrôles passes suffit donc a etre considérer comme impeccable techniquement. Sérieux qu'on souligne ses points forts c'est à dire l'abattage sur tout le côté gauche, son efficacité dans le jeu, son apport offensif mais qu'on fasse pas les faux culs à lui inventer des qualités techniques.
Non je n'aime pas Matuidi.
Richie Incognito Niveau : CFA2
6 a Maxwell?????????? 3 ou 4 max. C'est fini là pour Maxwell, il faut lancer Kurzawa.
Il revient quand le Flaco? Son absence m'inquiète.
Je savais pas que la guérison d'une conjonctivite pouvait être aussi longue.
Maxwell (6) : Maxwell devient un joueur ennuyeux tant il est régulier et sans surprise. Rien à lui reprocher, impeccable dans tout ce qu'il fait.

Il fait deux pertes de balle de suite et concède un penalty.

Il à été à la ramasse tout le match , extrêmement lent et souvent déborder.

Il fait une passe décisive qui sauve un peu sa prestation , aller je lui met 4 perso.

De manière générale en défense on à été très mauvais malgré la copie vierge.
souzadeoliveira Niveau : Ligue 2
Cavani tu commences à me sortir par les trous de nez :(((( c'est pas humain un tel déchet à chaque match, en fin de saison dernière tu laisser penser que tu avais retrouvé confiance, mais la qu'est-ce que tu apparais fébrile sur chaque ballon nom de dieu !!!!
À Naples il me semble que tu étais un vrai tueur bon ?
Un napolitain pour me rassurer et me dire que malgré ces titres de capocannoniere il vendangeait un max aussi ? Pas possible qu'il soit devenu si maladroit à Paris ?

Pendant ce temps là Suarez me fout la trique, c'te boucherie que ce serait si on l'avait dans nos rangs ... Bon après Edi ce n'est qu'un joueur hein, parmi un large effectif, beaucoup d'équipes ont été au bout avec un effectif moins riche puis il est toujours capable d'en mettre quelques uns, vaut mieux qu'il croque maintenant plutôt qu'au mois de février, mars ... Fait chier quand même, foutrement exaspérant grrrrr
souzadeoliveira Niveau : Ligue 2
Je me suis même mis à penser pour la première fois si Blanc était capable de te mettre sur le banc ... Pour mettre mon doux Pastore ... Quel effet ça aurait sur ton mental ? Est ce que ça te détruirait définitivement et tu ne mettrais plus du tout un pied devant l'autre vu comme tu apparais fragile mentalement? Ou bien un bon coup de trique te serait salvateur et tu ferais enfin un peu plus attention dans tes choix espèce de croqueur dégueulasse !?
souzadeoliveira

A Naples Cavani jouait en 9, au centre de l'attaque, comme un buteur quoi.

Au PSG, il joue ailier gauche depuis plus de 2 ans.

Par conséquent, il ne faut pas s'étonner qu'il perde petit à petit ses repères et aussi sa confiance.
ET son bilan comptable est plutôt bon, pour un joueur qui n'est pas en confiance et ne joue pas à son vrai poste.

Après dans le jeu, eh bien...C'est pas bon mais ça c'est normal.
COmme si tu faisait jouer T. Motta en 10 ou Maxwell en ailier gauche.
Comment VDW se fait humilier sur le face a face que gagne Trapp en 1ère période...
souzadeoliveira Niveau : Ligue 2
Oui j'entends souvent cet argument mais d'une que tu joues à droite à gauche au centre ou même sur la lune, un contrôle reste un contrôle et une frappe reste une frappe ... C'est pas parce qu'on t'a dézonné que tu as perdu ton football, même sur le toit d'une bagnole je me souviendrais comment frapper dans le machin rond qui sert de ballon ...
D'ailleurs d'autres très grands joueurs ont joué contre nature par le passé et encore aujourd'hui et ils en ont pas perdu leur football ...

Après je vous invite à regarder très précisément les matchs du PSG, sur la feuille il est ptêt aligné à gauche, mais le plupart du temps il est assez libre et se retrouve très généralement dans l'axe comme véritable deuxième attaquant.
Pour preuve, il suffit de voir le nombre de ballon indécent qu'il touche à chaque match dans une position idéale dans l'axe et qu'il vendange honteusement ... Encore ce soir que de ballons parfaits que n'importe quel avant CENTRE rêvérait d'avoir ...

Alors oui il a des bonnes stats c'est pour ça que je reste optimiste à son sujet, il a tout de même d'autres qualités, comme son jeu de tête exceptionnel par exemple, et sur 10 occasions franches il en met une, heureusement qu'il joue à Paris ... Il n'empêche qu'il est totalement à côté de ses pompes en ce moment ...
Georgesleserpent 2.0 Niveau : National
Message posté par souzadeoliveira
Cavani tu commences à me sortir par les trous de nez :(((( c'est pas humain un tel déchet à chaque match, en fin de saison dernière tu laisser penser que tu avais retrouvé confiance, mais la qu'est-ce que tu apparais fébrile sur chaque ballon nom de dieu !!!!
À Naples il me semble que tu étais un vrai tueur bon ?
Un napolitain pour me rassurer et me dire que malgré ces titres de capocannoniere il vendangeait un max aussi ? Pas possible qu'il soit devenu si maladroit à Paris ?

Pendant ce temps là Suarez me fout la trique, c'te boucherie que ce serait si on l'avait dans nos rangs ... Bon après Edi ce n'est qu'un joueur hein, parmi un large effectif, beaucoup d'équipes ont été au bout avec un effectif moins riche puis il est toujours capable d'en mettre quelques uns, vaut mieux qu'il croque maintenant plutôt qu'au mois de février, mars ... Fait chier quand même, foutrement exaspérant grrrrr


Je vais te copier/coller le message que j'avais posté à son sujet après Real-PSG, exposant mon point de vue sur la question:


Non, en fait, la raison est très simple, mais personne n'y pense car ça semble être un détail:
A Naples, Cavani jouait dans une équipe de contres aux cotés d'Hamsik et de Lavezzi au top de leur forme créatrice. On lui demandait juste de planter, de prendre l'espace et de temps en temps de gérer un 1vs1 avec un défenseur. Ce qu'il faisait très bien.
A Paris, Cavani joue dans une équipe de domination à un poste où il est obligé de participer un tant soit peu au jeu, face à des équipes ultra regroupées. Et il se passe exactement la même chose qu'avec Bale au Real (entre autres, car c'est un mal récurrent dans le foot actuel): Cavani prend la balle, a pas d'espace, tente un truc mais est techniquement trop limité et imprécis pour faire la différence. Il perd des ballons, perd sa confiance et donc son efficacité, que ce soit en pivot et face au but. Ce qui fait que même quand il a de l'espace aujourd'hui (cf son face à face ahurissant de maladresse face à Navas), il perd tout ses moyens et se foire.

Donc voilà, Cavani est l'exemple type du joueur d'espace qu'on a pris pour un top player alors que c'est un excellent joueur pour une équipe modeste: le type de joueur qui s'illustre dans une (plus ou moins) petite équipe, laquelle petite équipe joue forcément en contre, le joueur a donc de l'espace ce qui correspond parfaitement à sa technique limitée. Il peut donc passer pour un joueur qui a du ballon alors qu'il n'en est rien.
Tellement d'exemple de ce type de joueurs qui s'avèrent être des flops dans des grosses équipes qui jouent face à des blocs équipes: El Shaarawy, Bale, Cavani, Lucas, Hazard (à un degré moindre), Perisic...
souzadeoliveira Niveau : Ligue 2
Ça me fait penser à Torres, hier l'un des meilleurs attaquants du monde, et par la suite incapable de pousser un ballon dans un but vide.
Encore ce soir il m'a fait mal, on se réjouissait que l'espagnol ait pu faire un bel enchaînement contrôle frappe aux 16 mètres, presque but ... ça fait des années qu'il courre après sa gloire éphémère, les méandres du mental, flippant et passionnant
PhoenixLite Niveau : Loisir
Message posté par Georgesleserpent 2.0
Je vais te copier/coller le message que j'avais posté à son sujet après Real-PSG, exposant mon point de vue sur la question:


Non, en fait, la raison est très simple, mais personne n'y pense car ça semble être un détail:
A Naples, Cavani jouait dans une équipe de contres aux cotés d'Hamsik et de Lavezzi au top de leur forme créatrice. On lui demandait juste de planter, de prendre l'espace et de temps en temps de gérer un 1vs1 avec un défenseur. Ce qu'il faisait très bien.
A Paris, Cavani joue dans une équipe de domination à un poste où il est obligé de participer un tant soit peu au jeu, face à des équipes ultra regroupées. Et il se passe exactement la même chose qu'avec Bale au Real (entre autres, car c'est un mal récurrent dans le foot actuel): Cavani prend la balle, a pas d'espace, tente un truc mais est techniquement trop limité et imprécis pour faire la différence. Il perd des ballons, perd sa confiance et donc son efficacité, que ce soit en pivot et face au but. Ce qui fait que même quand il a de l'espace aujourd'hui (cf son face à face ahurissant de maladresse face à Navas), il perd tout ses moyens et se foire.

Donc voilà, Cavani est l'exemple type du joueur d'espace qu'on a pris pour un top player alors que c'est un excellent joueur pour une équipe modeste: le type de joueur qui s'illustre dans une (plus ou moins) petite équipe, laquelle petite équipe joue forcément en contre, le joueur a donc de l'espace ce qui correspond parfaitement à sa technique limitée. Il peut donc passer pour un joueur qui a du ballon alors qu'il n'en est rien.
Tellement d'exemple de ce type de joueurs qui s'avèrent être des flops dans des grosses équipes qui jouent face à des blocs équipes: El Shaarawy, Bale, Cavani, Lucas, Hazard (à un degré moindre), Perisic...


Et je vais te répondre la même chose qu'à l'époque.
On est d'accord :D

Mais à un moment faut pas tortiller du fion pour rien et dire les choses comme elles sont. Cavani, c'est juste un mec qui a pas de pieds. Ca joue à l'instinct. Dès que faut poser le jeu, y a plus rien. Peau d'zob.

Le truc inquiétant pour Paris c'est limite de pas s'en être rendu compte avant de l'acheter alors qu'avec 60 patates, on avait largement de quoi prendre un vrai ailier de métier (un vrai hein, pas un Lucas bis qui met 4 ans à prouver qu'il a le niveau LDC)
Georgesleserpent 2.0 Niveau : National
Phoenix

Certes, mais j'ajouterais une petite nuance: Cavani peut, lorsqu'il est en confiance (comme c'était le cas à Naples), réussir des gestes techniques qui ne sont pas représentatifs de son niveau technique réel. Regarde par exemple le but qu'il met face à l'Inter en 2012, c'est quand même du fistfucking en règle. C'est pour ça que je pense que les gens, lorsqu'ils regardent des vidéos de buts d'Edinson, peuvent avoir un avis biaisé, alors qu'en réalité comme tu le dis il n'a aucune maitrise.

Et en effet, au plus on avance, au plus on se rend compte que son achat ressemble à une connerie. Déjà parce qu'il joue ailier, et ensuite parce que même en 9 je pense pas que ce type soit tailler pour être le top niveau, comme a pu l'être le Z ou comme le son actuellement Suarez et Aguero.

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
790 34