En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 25 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // OL/Bordeaux (3-1)

Ciani vs Larqué

Michael Ciani et Ludovic Sané n'ont pas été étincelants, hier, voire même parfois médiocres. Mais la performance de la charnière centrale bordelaise méritait-elle d'essuyer le verbe purulent du binôme en carton composé de Lizarazu et Larqué ?

Modififié
Pour intimer Kim Källstrom de tirer un corner « en frappant avec l'arête interne du pied et en passant le pied sous le ballon » , y'a du monde. Pour trouver la volée de Govou risible en se disant sans doute qu'il n'a pas-assez-traversé-le-ballon-et-que-son-corps-formait-un-angle-obtus-et-donc-que-ça-n'pouvait-pas-le-faire- y'a du monde. Pour annoncer la présence d'une équipe de branques au tournoi de je n'sais pas où dans les Pyrénées Atlantiques, y'a du monde.

Jean-Michel Larqué a beau se démultiplier, il a pris soin de s'inventer une nouvelle spécialité, hier sur TF1, de 20h45 à 22h30 : défourailler Michael Ciani. En long, en large, en travers. Faut dire que si celui qui a défloré son compteur de sélections en Équipe de France au début du mois contre l'Espagne a donné l'impression de foirer l'ensemble de son match, il a surtout péché sur sa première intervention, semi-boulette pour laquelle il écopera de 90 minutes de purin lyrical des commentateurs quand les autres “coupables” du match ne récolteront pas l'ombre d'un procès.

Sur un ballon aérien un peu foireux, l'ancien Merlu dégage de la tête dans les pieds de Bodmer, lequel envoie un missile qui se transforme en passe dé' pour Lisandro (1-0). Le crime de trop. Marqué par ce début de match pas top, Mika va pourtant voir Cris se greffer deux minutes plus tard à la liste des malheureux défenseurs, lorsque le Brésilien décida de trébucher balourdement pour mieux laisser Chamakh égaliser (1-1). Trémoulinas viendra s'associer aux deux malfaiteurs en oubliant Bastos (2-1), Chalmé participera enfin à la fête en poussant l'arbitre à siffler le péno du 3-1, et en se faisant généreusement manger par Cissokho en fin de match.

Faut faire un choix : soit on accepte le manque de spectacle offert généralement par les équipes de Ligue 1 et on continue de regarder le Barça & Co avec des yeux d'amoureux, soit on se félicite des rares matches un peu fous fous qu'elles peuvent fournir en acceptant le déchet défensif que cela englobe. Et même si l'exigence peut se comprendre et avoir des degrés différents, qu'elle habite Christian Jeanpierre, Jean-Michel Larqué ou Bixente Lizarazu, les passages à tabac ne sont jamais très légitimes.

Bon, le best of de la 2e mi-temps des punchlines du monstre à deux bouches, période au cours de laquelle Bordeaux ne va prendre qu'un but sur un penalty contestable :

52e : « Ciani enrhumé par Delgado » .


57e : « Qu'est-ce qu'il doit être malheureux le pauvre Ciani ! »


70e : « Il a un temps de réaction incroyablement lent ce pauvre Ciani » .


76e : « Ah, une des premières sorties un peu déterminées de la part de notre ami Ciani » .


85e : « On joue la 85e minute et ça ne s'arrange pas pour Ciani » .

Liste non exhaustive, et qui ne comprend pas les démontages de Sané aka « Ludovic faut se dépêcher là, c'est la Ligue des Champions mon garçon, oh oh on se réveille ! » .

Aveuglé par le fait de voir en Trémoulinas lui en plus jeune, Liza n'a pas amoché sa progéniture sportive. Idem pour Chalmé, qu'il a comparé à l'éternel surfait Willy Sagnol sous prétexte qu'un des centres du divin rouquin avait trouvé preneur. Pas de drame, mais un caillassage en bonne et due forme pour les deux défenseurs centraux bordelais. Et là où les accrocs du micro ont souligné le fait que Laurent Blanc –le tout puissant pilier de la défense de France 98– avait de quoi être furax, ils auraient sûrement dû ne serait-ce que remettre en question le Président himself. Car s'il n'était pas sur le terrain, l'entraîneur à la touillette n'a pas réussi à faire passer son message auprès de sa charnière centrale, qui sans mériter la peine de mort, a livré un match vulgaire, il faut l'avouer.

En somme, Bixente était plus sympa quand il faisait du jiu-jitsu brésilien. Et Larqué plus rigolo quand son gimmick était « Luc Sonor est une pipe » .

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



jeudi 18 janvier 292€ à gagner avec Nice & Schalke 04
il y a 3 heures Coentrão casse le banc des remplaçants 4 Hier à 21:56 L2 : Les résultats de la 22e journée 4 Hier à 16:15 Un club espagnol offre un maillot à tous les bébés nés en 2018 3
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
jeudi 18 janvier Le Vicenza Calcio officiellement en faillite 9 jeudi 18 janvier Ronaldinho : « Je vous remercie, de tout mon cœur et de toute mon âme » 27 PODCAST - Football Recall Épisode 2: Neymar, Kebab et Arabie Saoudite 12