En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 15 Résultats Classements Options

Ciani, « pompier » de service

Modififié
Après Laurent Blanc, c'est Cédric Carrasso qui commente l'actualité en Bleus de Michael Ciani. Un type qui fait vraisemblablement l'unanimité dans le vestiaire, et qui devrait honorer ce soir une place de titulaire face à l'Espagne.

« S'il est appelé, c'est que c'est mérité, a indiqué le portier bordelais. Il vient d'arriver dans son premier gros club, a fait un début de saison dans lequel il a été très bon, et une Ligue des Champions extraordinaire sur le plan personnel (3 buts inscrits), a-t-il poursuivi avec enthousiasme. Ce n'est qu'une étape, mais c'est super, il faut qu'il continue, parce que c'est quelqu'un qui a des qualités athlétiques hors normes. Je sais que je me régale de jouer avec lui, parce que c'est du bonheur, quand on est gardien, de voir qu'il y a toujours un pompier devant... » .

On savait l'ancien Lorientais carrossier de formation, mais pas encore « pompier » . « C'est comme ça que je l'appelle, précise Carrasso, parce qu'il a tellement envie, et qu'il est tellement puissant, que parfois il revient d'endroits impossibles, sans que l'on sache vraiment comment il fait ! » .


Reste à savoir s'il parviendra à éteindre les attaques de feu de la Roja...
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



vendredi 16 février 243€ à gagner avec la Juve & Naples 3
Hier à 16:48 Les maillots du PSG floqués en mandarin 17 Hier à 12:17 La panenka ratée de Diego Castro en Australie 16 vendredi 16 février Ligue 1 - 26e journée : Résultats et Classement vendredi 16 février Suivez SoFoot.com sur Facebook
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
vendredi 16 février Nîmes, Le Havre et Nancy pleurent, Brest rigole enfin 6
À lire ensuite
La « pute » d'Amauri