1. //
  2. // Arsenal/Barcelone

Chronique d'une mort annoncée ?

Match de gala ce soir à l'Emirates entre Arsenal et Barcelone, revanche du somptueux du quart de l'an passé. Il y aura des joueurs, du jeu en-veux-tu-en-voilà... mais du suspense ?

Modififié
0 45

Osons une analogie avec le basket afin de cerner le léger trouble qui nous entoure à l'heure d'évoquer cet Arsenal-Barcelone. Préfère-t-on l'historique rencontre des JO 1992 entre l'indépassable Dream Team et la fascinante Croatie ou bien la finale insensée des Jeux de 2008 entre le Team USA bien inférieur à ses aînés et une Espagne moins virtuose que la bande à Kukoc et le regretté Petrovic ? Soit choisir entre une exhibition de très haut vol mais dépourvue de tout suspens et un match peut-être un poil moins spectaculaire mais tellement plus intense. Pourquoi un tel parallèle ? Pour tenter d'illustrer notre plus grande excitation pour Milan-Tottenham que pour le clash de ce soir entre Gunners et Blaugrana. Oui, à l'Emirates Stadium, il y aura du jeu comme nulle part ailleurs, de la technicité, de bonnes intentions... mais aucun doute sur l'issue finale du duel. Gênant, très gênant quand on parle de ce qui est supposé être LE choc de ces huitièmes de finale. Voilà pourquoi sans doute le double mano a mano entre Rossoneri et Spurs nous faisait un poil plus bander (bien meilleure combinaison entre intensité et incertitude). Voilà qui est précisé.Arsenal a progressé ; Barcelone aussiCeci étant posé, il y a malgré tout une certaine impatience avant le match de ce soir. Ne serait-ce qu'en souvenir des vingt-cinq premières minutes du quart de l'an dernier entre ces deux mêmes équipes. A l'Emirates, lors de la première manche, le Barça avait offert à l'entame ce qui est sans doute la plus belle démonstration de football de l'histoire. Bien supérieure au dernier Clasico. Sans un Almunia soudain habité par Lev Yachine, la double confrontation aurait été pliée dans la demi-heure avec quatre ou cinq buts (minimum) dans la musette dans un tourbillon enchanteur de séquences vertigineuses et d'actions nettes à intervalle de quatre-vingt-dix secondes maxi. Oui, par un miracle sorti des gants de l'improbable portier espagnol, jamais Arsenal n'aurait fini le match aller avec le 2-2 le plus trompeur de tous les temps et prolongé une stat à peine croyable : jamais sous l'ère Guardiola, les Catalans n'ont gagné un match, à élimination directe, de Ligue des Champions à l'extérieur. Au match retour, malgré l'ouverture du score du tout aussi improbable Bendtner, Lionel Messi avait sonné la fin de la récré (4-1) avec un quadruplé pétaradant. Et cette saison alors ? Il paraît que les Londoniens ont grandi. C'est vrai. Plus agressifs, un peu plus réalistes, les ouailles d'Arsène Wenger sont effectivement encore en progrès par rapport à l'an passé. Mais ils se sont mis dans une belle panade en ne finissant que seconds alors que la première place leur tendait les bras (promenade lors des trois premiers matches de poule). Résultat : aujourd'hui, ils mangeraient tranquillement leur dessert en regardant Donetsk se faire dépouiller par le Barça en se préparant à aller faire la peau à une Roma très largement dans leurs cordes. Car il ne faut pas se tromper : si Arsenal a progressé, le Barça aussi et personne ne peut exclure le même cyclone bleu et grenat de l'an dernier. Et cette fois, il ne faudra sans doute pas compter sur le fantôme de Yachine pour sauver l'imprononçable Szczesny.Même le cuistot doit être meilleurOui, le Barça fait peur. Sa série de seize succès de rang en championnat d'Espagne, record du Real Madrid 1960-61 égalé en atteste, et sans faire offense aux supers cracks emmenés par Di Stefano, cette série catalane pèse peut-être d'un poids plus grand encore. Certes, la spirale vertueuse a pris fin à Gijon le week-end dernier... une mauvaise nouvelle pour Arsenal. Car s'il y avait eu une nano-chance que l'escouade de Guardiola débarque en Angleterre avec un soupçon de tranquillité en trop, ce petit accroc aura remis tout le monde en ordre de bataille. Brrr... Alors pourquoi un tel pessimisme quant aux chances “arsenaliennes” » ? C'est simple : Arsenal, c'est Barcelone... en moins bien. Partout. Messi, c'est mieux que Van Persie, Initesta mieux que Nasri, Villa mieux que Walcott ou Arshavin, Xavi mieux que Fabregas, etc... Même la défense catalane, gardien compris, paraît globalement supérieure. Et sans avoir vérifié, devant pareil systématisme, on parierait volontiers que même le cuistot du Barça est meilleur que son homologue anglais. Oui, si une manière de quasi certitude escorte le pronostic de cet affrontement, ce n'est pas tant parce que le Barça, aussi fort soit-il, serait invincible mais bel et bien parce que pour le faire chuter, il faudrait lui opposer une formation de canailles, de truands : Patrice Evra dirait une équipe d'hommes. Façon Chelsea 2009 (qualifié à dix secondes près) ou Inter 2010. Les antithèses d'Arsenal, habité par le jeu et absolument pas outillé pour le reste. Alors on repense à cette citation du poète Tahar Djaout face au pouvoir algérien oppresseur : « Si tu parles tu meurs. Si tu te tais tu meurs. Alors parle et meurs » . Oui, moins tragiquement, on conseillerait bien à cet Arsenal : « Si tu joues, tu perds. Si tu déjoues, tu perds. Alors joue et perds » .

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Barcelone n'est pas une équipe "méchante" (comme le Milan hier soir). Elle ne met pas de coups, ne truque pas. Elle s'impose parceque son jeu est largement supérieur. Arsenal posséde la meme philosophie, tu as tout a fait raison. Le match devrait etre "clean", ce qui donne un poil de chance supplémentaire aux Gunners. Je parie sur eux. En tous cas, Barcelone ne l'emportera pas facilement.
et busquet l'annee derniere alors ...
très bon article.

c'est vrai que le début du match aller de l'an dernier était foutrement ahurissant.

le temps d'un quart d'heure, de gloire pour Almunia, on s'était cru revenu dans les années 40 avec la Luftwaffe.

POINT GODWIN ASSUMÉ.
Un bon match pour footix en somme...
Et puis c'est vrai que Puyol ne met pas de coups, que Pedro ne truque pas (cf expulsion de Motta contre l'Inter), et que Valdes est un enfant de choeur. Faut arrêter, le Barça est une équipe de foot comme les autres, l'important c'est de gagner et parfois qu'importe si on en passe par des moyens pas très réguliers... Enfin bon c'est vrai que vu la force de cette équipe ils n'ont quand même pas souvent à avoir recours aux méthodes de putes. Mais quand il perdent ils deviennent très mauvais perdant. Encore une fois le match contre l'Inter au Camp Nou en est la parfaite illustration: Pedro qui simule, Valdes qui veut étrangler Mourinho, l'arrosage automatique pour empêcher les nerazzurri de fêter la qualif'...
Ce que l'article oublie de dire, c'est que c'est surtout pas les mêmes moyens financiers. Enlevez Abidal, Dani Alves, Villa et on verra si avec des mecs du centre, ils battent les baby-gunners.
Barcelone est un excellent centre de formation, mais leur plus grande force, c'est leur capacité financière qui leur permet de conserver leurs joueurs et d'acheter des joueurs lorsqu'il y a un manque.
Arsenal ne peut pas se le permettre.
Barcelone a son lot de putes aussi, il faut arrêter d'en faire des saints. Busquets est pas le dernier à mettre des coups de latte, puyol et dani alves auraient parfois besoins de calmants, quant à Guardiola il est aussi capable d'anti-jeu grossier (remember le classico, qu'est qu'on aurait entendu si Mourinho avait fait la même chose).

On aime tous cette équipe mais c'est pas des bisounours.
Dayinho :

Ah parce qu'Arsenal c'est un centre de formation peut-être? Ils doivent avoir acheté 90 ou 95% de leur effectif, la plupart du temps dans des clubs moins puissants financièrement qu'eux. Je suis ok sur ce que tu dis sur le barça, mais ça vaut tout autant pour l'adversaire du soir.
@ griffone

L'an dernier contre l'Inter c'est Busquets qui en rajoute des tonnes sur le coup de coude de Motta, et non Pedro. Avant de l'ouvrir, trouve de vrais arguments.

@ Dave Apadoo

Le Barça n'a pas égalé le record du Real de Di Stefano (15 victoires consécutives en Liga) mais dépassé ce record, avec une 16eme victoire de rang obtenue contre l'Atletico Madrid (3-0, triplé de Leo).
Vérifier ses infos, la base quoi.
Certes, mais trois choses:
1 - La plupart des joueurs n'avaient pas terminés leur formation.
2 - Ce n'étaient pas des joueurs confirmés. (à part Arshavin voir Nasri pourquoi pas).
3 - Les transferts sont moins onéreux et Arsenal vise des joueurs jeunes et moins huppés.

Barcelone a quand même acheté une dizaine de joueurs à 20 millions d'euros ou plus ces dernières années. Arsenal, à part Reyes il y a quelques années, je ne les ai pas vu faire des folies.
C'est donc encore pire dans le cas d'Arsenal, puisqu'ils recrutent des jeunes dont les vrais clubs formateurs ne vont jamais réellement profiter, et avec une compensation financière faible ou nulle en plus. Mais ce recrutement passe par une proposition de salaire excellente, il est donc appuyé par la puissance financière du club. En gros tu te fais chier à former un Flamini ou un Quincy, il joue 10 matchs avec toi, et ils signe gratos à Arsenal... super. Cette politique fait bien plus de mal au foot que celle du Barça.

Et au passage, Rosicky ou Squillaci étaient confirmsé, Van Persie venait de gagner la C3, Walcott a été signé pour une somme mirobolante vu son age et son niveau.
@ puputixy:

Je me suis trompé de joueur mais la substance reste la même. Si tu n'as pas compris ce que je voulais dire, je ne peux rien pour toi.
merci Dave, super article. « Si tu joues, tu perds. Si tu déjoues, tu perds. Alors joue et perds ».
Notes d'humour sur fond de réalité trop rarement acceptée. Juste génial
Bon article, c'est sûr il faut que vous ayez un parti-pris, une position claire mais j'adhère pas.

Le match de ce soir est un gros point d'interrogation.
Arsenal n'est pas favori et peut en sortir humilié, mais rien n'est écrit, ils peuvent aussi sortir vainqueur et obtenir un nul au Camp nou. Ils ont les armes pour, même si ils ont montré des gros signes de faiblesse mentale (contre Newcastle) et sont toujours critiqués pour passer à coté des grands matchs (Man Utd). Mais ce ne sont pas des gamins, ce ne sont pas des clones du Barça non plus. Ca joue pas pareil et la comparaison est souvent un raccourci paresseux. C'est plus rapide et direct à Arsenal et individuellement beaucoup moins technique (à part Fabregas et Nasri). Pour moi, c'est vachement ouvert même si sur le papier ça ne l'est pas. C'est ça la coupe d'Europe qu'on aime, pas les matchs insipides et calculés du mini championnat de poules...
Le football est un sport universel qui attire les amoureux du sport en lui-même - littéralement "jeu de ballon" - comme d'autres profils très variés, allant du mec qui aime le sport en général, au mec qui aime le suspense, au mec qui aime la passion des tribunes, à la meuf qui aime voir son mec vibrer devant un match, au mec qui cherche un moyen d'exprimer son patriotisme, etc. Cette deuxième catégorie - j'ai cru comprendre que la tendance actuelle était de les appeler "les footix" - aime notamment souligner le fait que le Barça est ennuyeux parce que trop fort, qu'il enlève tout suspense aux matchs. Et par conséquent, qu'il détruit le football. Mais le football, les amoureux de ce sport le savent, EST la finesse technique des joueurs, la justesse des déplacements individuels et collectifs, la capacité à faire circuler le ballon rapidement et à faire des décalages. Ceux qui pratiquent vraiment le football le savent, et je te défie de me trouver un vrai amateur de Ballon - avec un B majuscule - qui ne se réjouit pas à l'idée de voir le match de ce soir, qui mettra en scène une équipe qui pratique le football de façon la plus puriste qui soit. Même s'il ne fait nul doute qu'elle va en coller 4 à Arsenal. Avoir l'opportunité de voir sous tes yeux une telle perfection dans l'expression de l'art du football devrait te réjouir. SI ce n'est pas le cas, alors peut-être es-tu un Footix. Je ne le dis pas péjorativement - ce serait bien stupide de ma part- je pointe juste du doigt le fait que le football n'est pas vraiment l'un de tes centres d'intérêt. Auquel cas - et tu auras bien raison - il te sera donné bien plus de suspense en te claquant un bon vieux Hitchcock à la place.
Effectivement vu comme ça, comparer joueur par joueur, il y a pas photo, le barça c'est une autre galaxie.

Mais pourtant, le foot est un sport collectif et une somme d'individualité ne fait pas forcément une super équipe.

Le problème c'est que le barça c'est des individualités, et un collectif.

Donc oui c'est la merde, oui c'est mort pour les Froggies.

Même si, à mon (humble) avis, le banc d'Arsenal et plus intéressant que le banc du Barça.
sissa, je pense que tu te trompes.
Est-ce mieux que le Barça recrute Messi à 12 ans en Argentine? Et tous les joueurs "formés au club" viennent en fait de plus petits clubs de Catalogne. Est-ce vraiment mieux? Le Barça ne forme pas tous ses joueurs, loin de là. Mais c'est le club de la Catalogne, ils ont un grand réservoir, contrairement à Arsenal (je reprends justement les mots de Wenger qui s'est exprimé à ce sujet hier) qui est en concurrence avec 7/8 autres clubs de D1/2 uniquement à Londres...

Ensuite si tu comprares Arsenal et Barcelone, sur le plan financier il n'y a pas photo. Le Barça est beaucoup, beaucoup plus riche.
Cet été ils ont dépensé 60 millions pour seulement 2 joueurs : Villa et Mascherano. Squillacci c'était même pas 10 millions, Arsenal ne dépense presque rien en comparaison...
La mythification du Barça fait fi des réalités financières de ce club et préfère développer l'aspect romantique (voire kitsch). C'est un des clubs les plus riches du monde, qui a la chance de voir sa filière formatrice marcher en ce moment (c'était pas toujours le cas) mais qui construit aussi ses victoires en achetant cher (!) les meilleurs joueurs. N'oublions pas qu'ils sont quand même à la base d'une des plus mauvaises affaires en terme de transfert de ces dernières années : ils ont acheté Ibrahimovic 45Millions + Eto'o (!!)pour le revendre un an plus tard à Milan pour 24 Millions et dépenser 40 Millions pour Villa. Warf! Un club qui peut se permettre ce genre de gestion fantaisiste (dépenser 20 millions pour filer 2 joueurs aux 2 clubs de Milan) est en effet énorme.
Et puis ils viennent de signer le plus gros contrat de sponsoring maillot de l'histoire... (avec le Qatar, c'est moins cool qu'Unicef mais ça rapporte plus...).

Arsenal sont des nains en comparaison et j'espère qu'ils vont bien les faire cracher pour Fabregas.
@ bunk : bien sûr que non le match n'est pas joué, même le Fc Metz a déjà éliminé le Barça. Par contre je trouve l'article extra-lucide. pour faire bref : Arsenal joue très bien, mais aujourd'hui aucune équipe n'est aussi bandante que le barça, qui sont les seuls susceptibles d'en planter 4 à n'importe qui, n'importe quand, n'importe où.

Alors si ce n'est pour éviter de heurter la sensibilité de l'ami Luis Figo, je ne vois pas de problème de se palucher devant les blaugrana.

Et tout ça pour dire Vivement ce soir !
@bunk : tu te rends compte de ce que tu dis? Alors pour toi, du fait que Messi est arrivé à 12 ans au Barça, il n'y a pas été formé? non mais t'es complètement givré mon gars... C'est pas entre à 4, 6 ou 10 ans que tu apprends définitivement à être un grand joueur... c'est pas possible, dis-moi que tu ne pratiques pas le foot, je te comprendrai un peu mieux...
"Arsenal sont des nains en comparaison et j'espère qu'ils vont bien les faire cracher pour Fabregas."

Arsenal c'est le club anglais le mieux côté niveau finances car elles sont saines, qu'ils ont un bon paquet de côté, un gros stade et une dette ridicule pour leur statut (surtout pour un club anglais).

Et je suis totalement d'accord pour ce qui concerne le vivier de jeunes, Londres c'est Arsenal-Liverpool-Tottenham rien que pour la Ligue des Champions. Y'a pas pire dans le monde à ce niveau.
Alors je ne suis pas vraiment d'accord pour le "Arsenal c'est Barcelone ne moins bien".
Ce n'est pas du tout le cas, il va falloir que vous alliez un peu plus loin dans vos analyses, ce n'est pas parce que nous avons là deux jeux offensifs qu'ils sont identiques.

Pour commencer le jeu offensif de ces équipes n'est pas le même.
Le jeux du Barca n'est constitué que d'attaques placés, très courtes et très rapide. Ce sont très souvent les mêmes mouvements, les mêmes appels fait par les attaquants qui s'enchaîne dans la surface. Barcelone conserve la balle dans le camp adverse et accule les défensifs opposés dans ou aux abords de la surface. Tous les joueurs jouent très haut, c'est très risqué mais ils ont la technique pour le faire.
Arsenal joue beaucoup plus directement, on y reconnait la l'influence du jeu anglais (on est très loin du kick and rush mais on ne fait pas de passe a dix en attendant l'erreur), et varie beaucoup plus ses attaques. Le jeu d'Arsenal est plus créatif, plus déstabilisant en fait mais s'enchaine et s'exécute moins vite que celui du Barça et Arsenal sait alterner jeu court et jeu long ce que ne sais pas faire Barcelone.

L'organisation défensive n'est pas la même non plus et c'est là la vraie force de Barcelone.
A Barcelone tous les milieux récupèrent et très vite, c'est presque de l'immédiat. Le trio Iniesta-Xavi-Busquets presse très rapidement le porteur du ballon et coupent les trajectoires de passes par leur placement et leur lecture du jeu. Leur replis défensifs est justes impressionnant notamment le très sous estimé Busquets grâce à son intelligence tactique.
A Arsenal la récupération est plus physique, Song fait la plupart du travail par sa puissance et la défense est plus impliqué que celle de Barcelone. Les gunners récupère la balle beaucoup plus bas.

Ce sont deux système offensif très différent et c'est pour ça que Arsenal a une chance et que ce match sera très intéressant. En forme je trouve Arsenal beaucoup plus plaisant à voir que le jeu répétitif et un peu ennuyant de Barcelone mais bien plus efficace.

Il ne faut pas oublier que ces dernière semaine Barcelone semble juste physiquement et traverse une période un peu délicate.

Je mise sur Barcelone mais ce n'est pas joué d'avance, mais il faut absolument que Arsenal s'impose chez eux.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 45