Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Humour
  3. // Interview

Chris Esquerre : « Il ne se passe jamais rien d'étonnant dans le football »

One-man-show, chroniques, pastilles, émissions, Chris Esquerre met les pieds où il veut, et c'est souvent là où on ne l'attend pas. Alors que son actu se résume aujourd'hui à un DVD de son spectacle dans les bacs et à ses remplacements quotidiens de Nagui sur France Inter, l'homme le plus drôle de France dit redouter une chose : « Je n'aime pas faire deux fois la même interview » . Raison de plus pour lui parler de football, un sujet qui ne l'intéresse pas, mais sur lequel il a des tonnes de choses à dire.

Modififié
Tu ne regardes jamais de foot à la télé ?
J'aime bien regarder à partir du moment où la France est en quarts de finale, par exemple. Pas pour ce qui se passe sur le terrain, puisque je ne connais pas les joueurs, mais parce que tu sais que vingt autres millions de Français regardent la même chose en même temps. Ce qui crée une communion, un peu artificielle, mais qui est quand même là. C'est un phénomène social que je trouve vraiment amusant. Comme quand il y a eu la manif' pour Charlie Hebdo. Quand il y a un gros match, tu entends hurler dans tous les appartements à chaque fois qu'il se passe quelque chose. Je trouve ça beau, même si c'est un peu factice parce que ça ne dure pas.

Tu comprends pourquoi les gens s'intéressent au foot ?
Je suppose que c'est une histoire d'identification à un club, à une équipe, mais ça ressemble plutôt à un fantasme. Lorsqu'on dit « Paris a gagné » , c'est faux. Les joueurs du PSG ne sont pas parisiens. Certains ne parlent même pas notre langue et repartent dans leur Ferrari à la fin du match. D'une année sur l'autre, les joueurs ne sont plus du tout les mêmes. Il faut vraiment avoir envie de se raconter une histoire pour y croire. C'est vraiment tiré par les cheveux.

Tu regardes d'autres sports ?
Avant, je regardais la Formule 1, mais c'est toujours pareil. Je regarde un peu Roland Garros parce que j'aime bien le bruit de fond, pour faire des siestes. C'est une époque où il fait beau, où on peut somnoler la fenêtre ouverte en écoutant ça. Et puis à deux joueurs, c'est plus lisible. Au foot, il est plus dur de prévoir qui va gagner. C'est frustrant.

« J'adorerais voir un match de foot avec deux équipes de 60 joueurs... »

Qu'est-ce que tu n'aimes pas dans le foot ?
Comme ça ne se voit qu'à la télé, j'ai l'impression que tout est trop petit. Tu ne vois pas le ballon, les joueurs sont tout petits. Et au stade, ça doit être encore pire, tout est minuscule. Sauf si tu es au bord du terrain, et encore, ce n'est gros que quand l'action est près de toi. Et puis y aller pour l'ambiance, ça me paraît bizarre, puisque 80% du temps, tu ne vois pas ce qui se passe.

Ce n'est pas spécifique au foot.
Non, c'est vrai. Tout va trop vite dans le sport en général, on n'a le temps de rien voir. Mais de toute façon, je n'aime pas trop le sport, à part dans des cas thérapeutiques, de rééducation d'un membre par exemple. Quand tu demandes aux gens pourquoi ils font du sport, ils sont généralement bien incapables de te répondre, ce que je trouve extrêmement louche. Une fois, j'ai demandé à un invité de France Inter pourquoi il courait, il m'a répondu : « Parce que je suis perdu » . Qui ne s'est pas mis à faire du sport de façon intensive après un chagrin amoureux ? Le foot, tu as l'impression que c'est bien pour ceux qui y jouent. Pour les deux fois 11. C'est ça, c'est 11 ? Et encore, non, ceux qui restent au fond ne voient rien. Il y en a qui sont obligés de rester dans leur secteur, non ?

Non, ils ont droit d'aller où ils veulent, mais ça dépend des tactiques.
Ah oui, le 4-2-2, 3-4-8, etc ? Moi, j'imposerais : aujourd'hui, c'est un match en 9-1-1. Ce serait génial parce qu'on apporterait des contraintes. Comme souvent, les règles sont trop faites pour faciliter le sport. J'adorerais voir un match de foot avec deux équipes de 60 joueurs. Qu'il y ait un côté drôle dans le fait qu'ils se gênent. Je me demande aussi s'il n'y aurait pas une façon de jouer différente, un peu à la Michael Chang qui sert à la cuillère. « Ah bah non, ce n'est pas comme ça qu'il faut jouer ! » Oui, sauf que j'ai gagné.

Donc tu n'es pas d'accord avec Lilian Thuram et sa fameuse phrase « tout peut arriver dans le football » ?
Pas du tout. Ça n'est jamais arrivé qu'un joueur aille faire l'amour à une nana dans les vestiaires pendant le match, ou même manger une crêpe. Tout le monde se tient à carreau tout le temps, il ne se passe jamais rien d'étonnant. À la limite, un mec qui traverse à poil, mais on l'a déjà vu cent fois. Je me demande pourquoi les gens se passionnent autant pour un spectacle où les règles sont aussi figées. Il y a quand même moins de créativité au foot qu'au cinéma. Il m'arrive de me dire que je n'avais jamais vu un film qui ressemblait à celui que je viens de voir. Au foot, ça n'arrive jamais. Enfin, je ne vais pas trop au ciné non plus.

« Je mettrais bien une caméra dans le ballon... »

Tu changerais quoi pour que le football soit plus créatif ?

J'autoriserais les joueurs à sortir du stade, déjà. L'idée que tout se passe sur ce rectangle vert limite énormément la créativité. Le match pourrait être prolongé dans un immeuble, ou ailleurs. J'ajouterais aussi des handicaps qui rendraient le truc beaucoup plus aléatoire : que tout le monde ait bu cinq bières avant le match, par exemple. En plus, ce serait raccord avec ceux qui regardent le match. Je mettrais des reliefs. Pourquoi avoir forcément un terrain plat ? En fait j'accentuerais beaucoup ce qui peut créer l'imprévu. Que le ballon n'ait pas toujours le même poids. Tu ne peux pas taper trop fort, sinon tu te fais mal au pied parce que le ballon est cinq fois plus lourd que d'habitude. Tout cela pourrait aussi se dérouler devant un public constitué uniquement de chiens. Psychologiquement, ce doit être beaucoup plus dur de jouer devant des animaux qui n'en ont strictement rien à foutre de tes passes.

Tu changerais aussi le déroulé du match ?
Oui, il faudrait qu'au milieu, il y ait une sorte de phase de cinq minutes où on a le droit de tout faire pour déstabiliser psychologiquement l'adversaire. Actuellement, les règles ne permettent pas à des mecs de se mettre à danser d'une façon bizarre pour déconcentrer l'adversaire, sinon l'autre va en profiter pour aller marquer. Tout ça n'enlèverait rien à la dimension sportive, mais cela rajouterait de l'aléa.

Il n'y a pas des astuces de réalisation pour que le football devienne plus attractif ?
Moi, je mettrais bien une caméra dans le ballon, mais ça ferait gerber pas mal de gens. Il ne faudrait pas en abuser. Quelques plans, pas plus.

Si les règles changent à chaque match, est-ce qu'il ne faudrait pas alors baser le classement du championnat sur des sondages d'opinion, comme à la télévision ?
En sport, non, ce n'est pas possible. Ce n'est pas réaliste, ton truc. C'est trop loin des règles du foot, ce n'est plus du sport. Il faut que ça reste un dépassement de quelque chose. Non, il faudrait que les règles restent les mêmes pour la durée d'un championnat. Du genre : « Cette année, on ne joue qu'avec une chaussure » .



Propos recueillis par Thomas Pitrel
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE
jeudi 19 juillet Quand Bryan Mélisse plante ses pieds dans un adversaire 25