En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Amical
  4. // Chili/Uruguay

Chili et Uruguay, la fin et les moyens

De chaque côté de l'Argentine, le Chili et l'Uruguay se revendiquent chacun comme étant « la Suisse de l'Amérique latine  » . À côté du géant protectionniste qui fait office de voisin parfois encombrant, les deux pays sont taillés pour la comparaison : une taille réduite et une situation économique bien plus prospère. Mais en matière de football, les deux petits poucets ont des manières d'exister complètement opposées.

La géographie est implacable. Elle ne laisse choisir personne, même dans cette toute jeune Amérique latine. À coup sûr, ni le Chili ni l'Uruguay ne souhaitaient subir les ronflements et le bruit des assiettes cassées d'une Argentine qui a tendance à se croire seule au monde. Avec une certaine légitimité : l'Argentine fait quatre fois la taille du Chili et la seule Buenos Aires est quatre fois plus peuplée que tout l'Uruguay. Seulement, les deux voisins ont été frappés par la même passion pour cette balle ronde qui, dans cette région du monde, ne s'arrête jamais de rouler. Alors, ils se battent chacun avec leurs moyens.

« La liberté ou la mort »


Cette situation géographique compliquée, l'Uruguay a décidé de la prendre à la gorge, malgré ses 3,3 millions d'habitants. « La liberté ou la mort » , crie la devise de la nation. Luis Suárez et Fernando Muslera sont deux symboles de cette philosophie uruguayenne qui pousse le petit pays à se surpasser lors des grandes compétitions internationales. El Pistolero était lui-même inspiré par cet esprit de conquête lorsque sa famille, provinciale, dût partir vers la capitale. Maxi, le frère, raconte : « Quand tu viens de Salto, on te voit comme un paysan. À ta manière de t'habiller, à tes chaussures défoncées. À l'école, pareil. À l'heure du déjeuner, les autres gamins sortaient de l'argent ou des gâteaux. Nous, on devait se contenter d'un bout de pain avec de la confiture de coings. » (So Foot n°113) Cela aura forcément des répercussions sur les terrains. Bruno Silva, qui a joué avec Suárez à Groningen et à l'Ajax, explique : « C'est un guerrier, il aime quand les choses deviennent dures et difficiles, c'est là qu'il prend le plus de plaisir. » Et Ismael Urzáiz renchérit : « Tu le voyais faire le pressing tout seul comme un fou furieux. C'est le genre de type qui n'attend pas le reste de la cavalerie. » Suárez et l'Uruguay jouent au foot comme ils partent à la guerre.

Dans ses cages, Fernando Muslera est loin des balles perdues, duels violents et petits ponts. Sa vision est donc logiquement plus théorique : « L'Uruguay a du caractère car il sait que c'est un pays petit, surtout aux côtés de l'Argentine et du Brésil, mais c'est un pays petit qui vit le football. C'est tout ce qu'on apprend aux jeunes : à avoir cette volonté et à ne pas avoir honte de le démontrer sur le terrain. Cela vient de nos racines. On vient des indiens charruas, et ces indiens ont dû sacrifier énormément de choses pour pouvoir survivre, et affronter de nombreuses batailles. Et la sélection uruguayenne a toujours eu la caractéristique d'être une équipe chevronnée, qui va sur tous les ballons à 100%, sans jamais avoir peur, d'où ce concept de "garra charrúa". » (So Foot Junior n°2) Le contraste avec l'Angleterre était saisissant lors du dernier Mondial : Suárez a mis un doublé avec un genou cassé et Álvaro Pereira était prêt à perdre la tête pour montrer que son couloir gauche appartenait aux siens. Ron Jans était l'entraîneur de Suárez à Groningen : « Tout ce qu'il fait sur le terrain, c'est pour gagner. Donc s'il faut insulter, plonger, faire une faute, il le fait. Avec lui, le football n'est pas une guerre, mais presque. Il est obnubilé par la victoire. Je n'approuvais pas toujours ce qu'il faisait, mais j'aimais sa mentalité. » La fin l'emporte largement sur les moyens. Et le bilan de ces guerres est exceptionnel : un record en Copa América avec quinze victoires, et deux Coupes du monde.

La faim du Chili de Sánchez et Vidal


Les joueurs chiliens et uruguayens ont ce point commun : un état d'esprit de guerrier et des jambes construites pour gagner des duels sur les plus belles pelouses d'Europe. Après avoir vu Ivan Zamorano remporter tous ses duels aériens à Séville, Madrid et Milan, voilà que le Vieux Continent observe Alexis Sánchez et Arturo Vidal réinventer le concept de « l'intensité » . Des cannes explosives qui vont vite et qui font mal, élevées forcément dans la difficulté. Ramon Henriquez, ex-président du Rodelindo, premier club de Vidal dans une banlieue miteuse de Santiago, raconte : « Il y allait vraiment de bon cœur. Ici, tout le monde l'appelle "El Cometierra" (mange-terre en VF), parce qu'il rentrait toujours complètement boueux chez lui. Arturo, encore aujourd'hui, c'est un mec prêt à bouffer la terre et à se relever en permanence, un guerrier. » (So Foot n°119)

Plus au nord, Sánchez a grandi à Tocopilla, une ville minière apocalyptique entre deux déserts, dont la situation est parfaitement résumée par Cristian Calmonte, coordinateur local du programme humanitaire de « Barrios sin fronteras » : « À Tocopilla, la grande majorité des habitants est pauvre et analphabète. Avant qu'Alexis Sánchez fasse fortune dans le football, c'était notre seule classe sociale. Désormais, nous en avons deux : les pauvres et Alexis Sánchez. » (So Foot n°120) À Tocopilla, c'est Juan Segovia qui a découvert la merveille : « Sánchez, c'est le bon Dieu qui l'a élevé, personne d'autre. C'était un enfant sauvage. Chez lui, il n'y avait pas de télé, pas de meubles, rien. Le sol, c'était de la terre. Il dormait sur un matelas posé dessus, les gravillons faisaient office de plancher. Sánchez disait toujours qu'il vivait dans un hôtel cinq étoiles parce qu'à travers le trou de la toiture, il pouvait contempler toute la galaxie. Heureusement pour sa famille qu'il n'a jamais plu. » À côté de ça, les défenses de Premier League n'ont pas vraiment de quoi faire peur.

« Par la raison ou la force »


Sauf que malgré les ressemblances entre la poussière des terrains et la passion des gamins, les résultats chiliens n'ont jamais été à la hauteur de ceux de l'Uruguay. Pourtant, le pays longiligne a cinq fois plus d'habitants, bien plus de moyens et le même amour pour les filets qui tremblent. À Santiago, le football transpire dès le premier taxi. « Colo-Colo, ça vous dit quelque chose ? Il faut aller voir un match ici, c'est de la folie pure. Tiens, je vais vous emmener à la Plaza Italia. C'est là qu'on va faire la fête quand le Chili gagne quelque chose d'important… » Là, le chauffeur coupe. Au feu rouge, un silence flottant s'installe. Un soupir, et puis la vérité : « Enfin, tu sais, une victoire importante pour nous, c'est quand on bat l'Argentine ou le Brésil, quoi. » La vérité, c'est celle-là : malgré Zamorano et Salas, malgré Medel et Bravo, le Chili n'a jamais rien gagné. En Coupe du monde, ça donne une demi-finale à la maison en 1962. Et en Copa América, c'est quatre places de finaliste, mais aucun sacre.

Alors que l'Uruguay est prête à tout pour sa « Liberté » , la devise du Chili montre le visage d'un pays qui accorde de l'importance aux moyens : « Par la raison ou la force » . D'ailleurs, ces dix dernières années, le développement du football chilien est allé dans ce sens : que ce soit sous l'impulsion de Marcelo Bielsa ou de l'autre Argentin, Jorge Sampaoli, la Roja a convaincu par son pressing, la gestion des phases de transition et un football unanimement reconnu comme plaisant, construit et intelligent. Alors, que manque-t-il ? Le destin footballistique du Chili s'est une nouvelle fois révélé en 2014 au Brésil. Pour l'occasion, l'autre Roja débarque chez le voisin avec une armada magnifique : Vidal, Sánchez, Bravo, Medel, Valdivia, Vargas, entre autres. Mais après un groupe de la mort et une élimination dramatique contre un Brésil qui n'avait pas le droit de perdre, c'est déjà fini. Pendant ce temps-là, l'Argentine passe en quarts en ayant affronté Bosnie, Iran, Nigeria et Suisse… Alors que l'Uruguay a remporté la dernière Copa América, disputée en Argentine en 2011, le Chili s'apprête à accueillir la prochaine en juin prochain. La Plaza Italia se prépare.

Par Markus Kaufmann, à Santiago (Chili) À visiter :

Le site Faute Tactique
Le blog Faute Tactique sur SoFoot.com
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.


vendredi 22 septembre EXCLU : 120€ offerts au lieu de 100€ pour miser chez France-Pari !
Hier à 10:40 Le fou sosie de Marek Hamšík 3
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
samedi 23 septembre Wayne Shaw suspendu deux mois pour avoir mangé une tarte 5 samedi 23 septembre Le jeune fils de Donald Trump rejoint DC United 11 samedi 23 septembre Ronaldinho sait toujours y faire 3 samedi 23 septembre Quand les Ultramarines enflamment Bordeaux 1 samedi 23 septembre Le récap de la #SOFOOTLIGUE 2 vendredi 22 septembre Le Shanghai Shenhua accuse SFR Sport d’avoir déformé les propos de Tévez 8 vendredi 22 septembre Rolf Fringer agressé physiquement par Christian Constantin 33 vendredi 22 septembre Le but fou d'Enzo Pérez 13 vendredi 22 septembre Le magnifique loupé en D1 roumaine 2 jeudi 21 septembre L'UEFA crée « la Ligue des nations » 102 jeudi 21 septembre 288€ à gagner avec Barça, Man City & Lyon 2 jeudi 21 septembre 153 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions ! 1 mercredi 20 septembre Quand les joueurs de Sankt-Pauli chassent des hooligans 5 mercredi 20 septembre Carlos Tévez chambre les footballeurs chinois 56 mercredi 20 septembre Énervé, il fait mine de se masturber 24 mercredi 20 septembre Čeferin espère plus de soutien politique 14 mercredi 20 septembre L'entraîneur d'Antalyaspor prend la porte 17 mercredi 20 septembre Neuchâtel : trois des quatre gardiens absents, un croupier gardera les cages 11 mercredi 20 septembre OFFRE SPÉCIALE - FIFA 18 à 46,99 € seulement ! mercredi 20 septembre La douceur de Slimani 10 mercredi 20 septembre Quand le sponsor de Burnley insulte ses propres joueurs 6 mercredi 20 septembre Paco Jémez était à Mexico lors du séisme 6 mardi 19 septembre Tianjin Quanjian ne veut plus d'Aubameyang 13 mardi 19 septembre Qui es-tu, UEFA League Nations ? 35 mardi 19 septembre Infantino pense que le fair-play financier est un grand succès 39 mardi 19 septembre Un joueur de Majorque sauvé en plein match 4 mardi 19 septembre Mbappé et Dembélé nommés pour le Golden Boy 2017 11 mardi 19 septembre Rafael Márquez reprend l'entraînement 6 mardi 19 septembre Bony chante à sa gloire lors de son bizutage 2 lundi 18 septembre Un joueur assassiné à l'entraînement 24 lundi 18 septembre 341€ à gagner avec l'AS Roma & le Milan AC lundi 18 septembre Lyon-Duchère : club recherche supporters 19 lundi 18 septembre 139 Millions d'€ à gagner ce mardi à l'Euro Millions ! 1 lundi 18 septembre Un site de pari annonce un footballeur décédé comme possible coach de Birmingham 4 lundi 18 septembre Mâcon : il sauve son pote avec des ciseaux 21 dimanche 17 septembre Ligue 1 - 6e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Liga - 4e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Premier League - 5e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Serie A - 4e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Bundesliga - 4e journée - Résultas et Classements dimanche 17 septembre Rejoignez SoFoot.com sur Facebook ! dimanche 17 septembre Rejoignez SO FOOT sur Facebook ! dimanche 17 septembre Harry Redknapp remercié par Birmigham City 4 samedi 16 septembre Kurzawa offre son maillot sur le périphérique 18 vendredi 15 septembre 426€ à gagner avec le PSG, Milan AC & Juventus vendredi 15 septembre Un club allemand au tribunal pour défendre ses positions antinazies 25 vendredi 15 septembre Dernier jour : 110€ offerts chez Winamax au lieu de 100€ !!! 1 vendredi 15 septembre Dernier jour : 110€ offerts chez Winamax au lieu de 100€ !!! jeudi 14 septembre 130 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions ! 4 jeudi 14 septembre Deux championnes du monde rejoignent la campagne de Juan Mata 3 jeudi 14 septembre Club América vient en aide aux victimes du tremblement de terre 2 jeudi 14 septembre Villas-Boas va faire l'objet d'une procédure disciplinaire 14 jeudi 14 septembre Vers une Liga Iberica en 2019 ? 29 jeudi 14 septembre Mondial 2018 : Les premiers billets sont en vente 15 jeudi 14 septembre FIFA : Infantino visé par une nouvelle plainte 9 mercredi 13 septembre Villas-Boas accuse son adversaire de sabotage 13 mercredi 13 septembre Tévez en surpoids 32 mercredi 13 septembre Eibar chambre Leganés 4 mercredi 13 septembre Ribéry énervé d'être remplacé 22 mardi 12 septembre 522€ à gagner avec Manchester City & Naples 1 mardi 12 septembre Barcelone, Chelsea et City dévoilent leur maillot third 36 lundi 11 septembre 255€ à gagner avec le PSG & Manchester United lundi 11 septembre C1/C3 : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1 lundi 11 septembre Nouveau : 300€ offerts en CASH pour parier le cœur léger ! lundi 11 septembre Gignac et Kolodziejczak au secours des sinistrés mexicains 6 lundi 11 septembre Pourquoi faut-il succomber à l’offre Club VIP RueDesJoueurs 3 lundi 11 septembre Le magnifique coup franc de Veretout 7 dimanche 10 septembre Le but impossible de Diamanti 15 dimanche 10 septembre Huntelaar a de beaux restes 11 vendredi 8 septembre 768€ à gagner avec Lyon, Naples & Torino 1 jeudi 7 septembre Le club de Calais en voie de disparition 28 mercredi 6 septembre Čeferin pour un mercato plus court 7 mercredi 6 septembre LIVE : la conférence de présentation de Mbappé 34 mercredi 6 septembre Quand la télé péruvienne s'enflamme... 23 mardi 5 septembre Serge Aurier rend hommage au PSG 34 mardi 5 septembre Bibiana Steinhaus dans le grand bain dès ce week-end 13 mardi 5 septembre Un ticket Beckham-Ronaldo en MLS ? 15 mardi 5 septembre Dele Alli risque une suspension 32 lundi 4 septembre L'Allemagne déroule, l'Angleterre sur la voie royale 32 dimanche 3 septembre Mbappé titulaire avec les Bleus 20 dimanche 3 septembre Alessandrini régale encore Los Angeles 4 dimanche 3 septembre Quand Isco mystifie Verratti 21 samedi 2 septembre Augustin écarté du groupe France espoirs 22