Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 1 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 5e journée
  3. // Real Madrid/Elche

Chicharito peut-il supplanter Benzema ?

Deux buts inscrits au bout d'un match plié peuvent-ils changer la donne ? L'avancer serait hasardeux, mais il n'en reste pas moins qu'El Chicharito a des arguments à faire valoir face à Karim Benzema.

Modififié
Une demi-volée qui nettoie la lucarne, puis une frappe pleine de conviction tapée des 25 mètres, voilà comment Chicharito a ouvert son compteur but avec le Real lors de son deuxième match de championnat joué en Merengue, dans un style plus glamour que ce à quoi il avait habitué les supporters des Red Devils. Dernière recrue de la Maison Blanche, le Mexicain n'a pas tardé à faire parler la poudre, même s'il a bénéficié de circonstances favorables : Ronaldo and co menaient déjà 6 à 2 face à La Corogne quand l'ex-joueur des Chivas s'est signalé sur la feuille de match. L'importance de buts inscrits lors d'un match déjà plié doit d'ailleurs toujours être relativisée, mais ce doublé n'a toutefois rien d'anodin. Car il a mis en avant l'ambition de l'avant-centre mexicain et installé un début de débat sur la possibilité de voir l'ex-Mancunien supplanter Benzema à la pointe de l'attaque madrilène. Selon As, Ancelotti devrait faire confiance au Mexicain ce mardi soir face à Elche, et mettre KB sur le banc.

Vidéo

En 45 minutes sur les terrains de Liga (16 face à la Corogne et 29 face à l'Atlético), Javier Hernández a davantage marqué que le Français en quatre journées. Les statistiques sont le meilleur ami d'El Chicharito, chasseur de buts qui honnit la touche de balle superflue, mais aussi son meilleur ennemi. En novembre 2013, après plus de trois saisons sous le maillot de Manchester United, le natif de Guadalajara pouvait ainsi revendiquer le meilleur ratio minute-but de l'histoire de la Premier League. Avec un but toutes les 118 minutes, le Mexicain devançait Thierry Henry et Sergio Agüero. Pas moins. D'autant plus remarquable qu'une bonne partie de ces buts ont été inscrits en condition de remplaçant. C'est là aussi où le bât blesse pour le Mexicain. Car, à force de marquer en sortant du banc, El Chicharito s'est gagné une réputation de « super sub » forcément dommageable au moment de lutter pour une place de titulaire. On peut parler de statistiques à double tranchant.

« Benzema est un joueur à l'excellente technique, mais son pourcentage d'efficacité n'est pas celui qu'on attend d'un avant-centre. » La phrase a été prononcée lundi par Hugo Sánchez, un type capable d'inscrire 38 buts en une saison (1989-1990), tous à une touche de balle. Il serait facile de placer ce jugement sous le sceau d'un certain nationalisme, mais ce serait oublier que le Pentapichichi a rarement été tendre avec El Chicharito, à qui il a toujours préféré Carlos Vela. Reste que leur obsession du but rassemble les deux Mexicains, et les oppose à l'esthète Benzema, cet avant-centre à la technique de numéro dix. Sans forcer le trait, le concurrent latino-américain de Benzema peut être considéré comme son antithèse. Par sa vitesse et la qualité de ses appels, Chicharito apporte de la profondeur, quand Benzema aime tant décrocher pour se retrouver au cœur du jeu. Limité techniquement, Chicharito dépend des autres pour se créer des occasions, quand Benzema peut s'ouvrir seul les chemins du but sur une fulgurance. La surface de réparation est la zone de confort de Chicharito quand Benzema oublie parfois d'y mettre les pieds. Renard face à faux numéro neuf.

Karim Benzema a déjà gagné cette guerre des styles il n'y a pas si longtemps. Sa victime : un certain Gonzalo Higuaín. Une victoire qui ne devait pas à une efficacité supérieure, mais plutôt à la capacité du Français à fluidifier les offensives madrilènes. Chicharito saura-t-il combiner avec Cristiano, James, et Bale ? Sa technique frustre, sauf quand il s'agit de frapper la balle, laisse à penser qu'il peinera dans ce domaine. Ronaldo ne rechignera-t-il pas aussi à partager trop de temps de jeu avec un joueur qu'il faut servir plus qu'il ne vous sert ? Benzema a aussi écrasé la concurrence au Real car il sait faire briller Ronaldo. Au final, le débat sur l'identité de l'avant-centre merengue doit davantage au début de saison à la productivité rachitique du Français plutôt qu'au doublé du nouvel arrivant. Benzema sait ce qu'il lui reste à faire pour que le Mexicain ne perde pas l'habitude de s'asseoir sur le banc : marquer, par tous les moyens nécessaires. Le credo de Javier « El Chicharito » Hernandez.

Par Thomas Goubin, au Mexique
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Podcast Football Recall Épisode 47 : Mbappé va rouler sur les Croates, des enfants racontent le Mondial et la revanche belge
Partenaires
Olive & Tom Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi
il y a 9 heures Rooney inspire DC United 3 Podcast Football Recall Épisode 46 : Français ou Belges, le match des râleurs, les adieux des Bleus et la battle Angleterre-Belgique