Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 15e journée
  3. // Reading/Manchester United

Chicharito joker de luxe et plus si affinités

Il ne dispose pas de la qualité de frappe de Van Persie, ni de son élégance au moment de claquer une volée. Pas de l'abattage de Rooney, non plus. Pourtant, Javier "El Chicharito" Hernández est l'attaquant le plus efficace de MU. Suffisant pour revendiquer une place de titulaire ?

Modififié
Javier Hernández, 24 ans, se rappellera sans doute longtemps de ce 15 août. Ce jour-là, Manchester United fait la une en annonçant le recrutement de Robin van Persie, le meilleur buteur du dernier exercice de Premier League. Un renfort de choix pour les Red Devils, mais un concurrent de plus pour le Mexicain, qui peine déjà à rivaliser avec Danny Welbeck dans l'esprit d'Alex Ferguson. Avec l'arrivée du Hollandais en état de grâce, Chicharito peut envisager quelques titularisations lors d'échéances mineures, et de longues heures passées sur le banc à observer Rooney, Van Persie, voire Welbeck. Un déclassement net pour un joueur qui est parvenu à gagner sa place dans le onze mancunien dès sa première saison, en marginalisant Dimitar Berbatov. Devant ce triste panorama, les rumeurs d'un départ imminent commencent à se multiplier. On parlait de Chelsea, de Dortmund ou de la Fiorentina.

Le 12 octobre, c'est un joueur abandonné par la confiance que retrouve le Mexique. Ce jour-là, El Tri reçoit le Guyana, dans le cadre des éliminatoires pour la Coupe du monde 2014. Un adversaire plus que modeste face auquel le natif de Guadalajara manque à peu près tout. Si le Mexique tutoie longtemps le ridicule (ouverture du score à la 77e minute), il peut l'imputer en grande partie à la maladresse d'El Chicharito. Le dernier quart d'heure se révélera toutefois prolifique (score finale, 5-0), et l'avant-centre mancunien sauvera légèrement la face en y allant de son petit but. Son 23e en 34 matchs officiels disputés avec sa sélection. Belle moyenne. Face à ceux qui moquent son style peu académique ou le considère avant tout comme un joueur chanceux (nombreux au Mexique), les statistiques restent le meilleur allié de Javier Hernández, cette version édulcorée de Pippo Inzaghi - sourire de premier communiant, et manières moins vicelardes.

Deuxième joueur le plus efficace de la PL

La saison dernière, El Chicharito a perdu sa bataille avec Danny Welbeck. Les deux jeunes hommes se disputent alors la place de numéro deux sur le front de l'attaque, derrière Wayne Rooney. Le produit local a enchaîné les titularisations. Pourtant, au terme de la saison, les chiffres plaident pour la marchandise importée d'outre-atlantique. Douze buts pour la gueule d'ange de Guadalajara, onze pour l'anarchique attaquant anglais. Suffisant pour convaincre Ferguson de le lancer quand RVP ou Wayne Rooney auraient besoin d'un répit ? Pas vraiment. Chicharito a dû attendre le 23 octobre pour regagner la confiance de Sir Alex. Ce jour-là, MU reçoit Braga. Les Red Devils commettent un faux départ (0-2, après vingt minutes), mais un doublé de Javier Hernández contribue à la remontée des locaux (3-2, score finale). Ferguson, qui n'avait cessé de jeter des fleurs à son bon coup mexicain lors de sa première saison, retrouve soudainement un ton laudateur : « Il s’améliore constamment et démontre un tel enthousiasme. Il me donne à réfléchir. »

Depuis, Chicharito n'a cessé de solliciter la matière grise de Sir Alex. Le dimanche suivant la réception de Braga, MU se déplace à Chelsea. Le Mexicain entre à la 65e minute et inscrit le but de la victoire dix minutes plus tard (2-3). Au total, Hernández, titularisé à seulement deux reprises, a dégainé cinq fois en Premier League, pour 388 minutes jouées. L'équivalent d'un peu plus d'un but par match. Une moyenne supérieure à celle de Van Persie : neuf réalisations en 1118 minutes pour le Batave. Mieux, depuis ses débuts en Angleterre, le petit pois est le deuxième joueur le plus efficace de l'histoire de la Premier League, derrière Sergio Agüero. Van Persie pointe au sixième rang. On peut faire dire ce que l'on veut à des statistiques, mais toutes conduisent à tirer la même conclusion : Chicharito entretient une liaison intense avec le fond des filets.


Un simple supersub ?

Reste un doute à lever. Chicharito brillerait-il autant si Ferguson en faisait un titulaire indiscutable ? Mercredi dernier, face à West Ham, l'attaquant piquant est inclus dans le onze de départ pour la première fois depuis la 4e journée de Premier League (MU-Wigan). Et pour la première fois depuis son doublé face à Braga, le Mexicain n'a pas dégainé. De l'eau au moulin de ceux qui préfèrent le voir tenir un rôle de supersub. Un rôle dans lequel il excelle, mais auquel il souhaiterait ne pas être confiné. D'autant que pour la première fois depuis son arrivée à Manchester, l'avant-centre d'El Tri a réalisé sa première préparation non tronquée par ses engagements internationaux. Sir Alex le rappelle souvent, pour excuser le dernier exercice mitigé du natif de Guadalajara, mais aussi pour expliquer son retour en grâce. Selon l'Écossais, Chicharito marquera plus de 20 buts cette saison. Plausible. Mais dans le rôle d'un supersub, ou en titulaire, aux côtés de Robin van Persie ?

Thomas Goubin, à Guadalajara
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 10:02 350€ offerts EN CASH pour parier sans risque sur la Coupe du monde
Partenaires
Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom
Podcast Football Recall Épisode 9: La France fait le boulot, le naufrage argentin et les votes WTF suisses Hier à 15:49 Pourquoi c’est largement mieux de regarder un match AuBureau plutôt qu’au bureau ? 1 Hier à 14:00 Des bourses d'échanges Panini près de Nantes 8 Hier à 12:20 Où trouver le guide SO FOOT du Mondial 2018 ? Hier à 11:33 Suivez la Coupe du monde sur un bateau à Paris ! 9 Hier à 10:00 Des fans colombiens cachent de la vodka dans des jumelles 9 Hier à 09:54 La chanson de N'Golo Kanté (via Facebook SO FOOT) Podcast Football Recall Épisode 30: France-Pérou, terrain glissant, la fougue iranienne et le métro de Moscou