Chicharito complice ?

0 0
Au Mexique, les grandes marques s'arrachent le Chicharito.
Coppel est l'une d'elles. Une chaîne de grands magasins qui vend
un peu de tout (fringues, meubles, matériel hifi ...). « Ne soit pas
l'image de Coppel, car des jeunes sont morts y compris des mères de famille
 »
a demandé solennellement le parti de gauche "Frente social por la igualdad"
à l'attaquant des Red Devils. « Aujourd'hui nous voulons t'informer à propos d'un évènement
que tu ignores sans doute et dont certains te diront qu'il n'a rien à voir avec le football,
mais nous considérons que cela te touche ainsi que le monde qui nous entoure
 » est-il écrit
dans une lettre remise à la Fédération mexicaine.

Les faits ? Le 10 novembre, six employées d'un magasin Coppel de Culiacan (Sinaloa)
sont décédées dans un incendie. Selon les premiers éléments d'enquête,
elles travaillaient à des heures indues, et enfermées dans les locaux, ce qui les a empêché
de prendre la fuite.

Pour le parti de gauche, Chicharito ne doit pas se « brûler » en représentant
une entreprise « criminelle et négligente » . La balle est dans son camp ...

TG
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
"Ballon d'Or" asiatique
0 0