1. //
  2. // 36e journée
  3. // Crystal Palace/Manchester City

« Chez nous, Yaya était souvent remplaçant »

Avant de percer à l'ASEC Abidjan puis de débarquer en Europe, Yaya Touré a tapé ses premiers ballons dans la rue, dans un petit club de quartier, aux côtés d'Aruna Dindane et de son frère Kolo Touré. Ses deux premiers formateurs, Touré Youssouf et Sako « Badley » Ibrahima, se rappellent un petit garçon timide mais très talentueux, qui fait encore aujourd'hui la fierté des « Inconditionnels d'Adjamé » .

Modififié
Bonjour Touré. Première question évidente, est-ce que vous avez un lien de parenté avec le joueur ?
Touré : Non, ici en Côte d'Ivoire, nous sommes tous des Touré (rires). Moi je suis Touré Youssouf, ex-président des inconditionnels d'Adjamé, et lui c'est Badley, ancien secrétaire général du club
.

C'est donc ici, sur ce terrain en terre, que tout a commencé pour Yaya…
Touré : Oui, sur le terrain qui est juste derrière, là. On est ici à Adjamé, une commune de 322 000 habitants, qui est au centre du district d'Abidjan. La ville est plutôt commerciale, c'est une commune qui reçoit des milliers de personnes par jour pour exercer le commerce. C'est un quartier précaire, un peu comme un village. Mais Yaya n'habitait pas ici, il venait du camp Gallieni, qui fait partie du plateau, dans le centre-ville.
.

La première fois que vous l'avez rencontré, c'était quand ?
Badley : La première fois que j'ai vu Yaya, c'était en 1994, il avait tout juste 11 ans. À l'origine, c'était grâce à un de ses camarades du quartier, qu'on appelait « Balbouné » . On avait besoin d'un joueur car l'équipe n'allait pas trop bien, donc Balbouné m'a approché et il m'a dit : « Il y a le petit frère de Kolo qui joue vraiment bien au foot. » Je lui ai demandé comment il s'appelait, il m'a dit : « Yaya » . J'ai donc appelé Kolo, qui était le capitaine de l'équipe à l'époque, et je lui ai demandé : « Eh bien Kolo, qu'est-ce que tu es en train de nous faire là ? On a besoin de joueurs pour aller disputer le tournoi et toi tu as ton frère qui joue bien au football et tu refuses de l'envoyer » . Et là, Kolo, il m'a répondu comme ça : «  Tu sais pourquoi je veux pas l'envoyer ? C'est parce qu'il aime trop les histoires, il met des coups de coude partout.  » (rires)

C'était un petit nerveux ?
Badley : Effectivement, il aimait bien se bagarrer pour son âge… Enfin pas se bagarrer, mais il se laissait pas faire sur le terrain, ah ça non (rires).
Touré : En temps normal, néanmoins, c'est quelqu'un qui est très timide et très calme de nature. Plus jeune, il était toujours dans son coin.

Comment vous l'avez convaincu de venir alors ?
Badley : J'ai dit à Kolo d'amener le petit à un entraînement, pour voir ce qu'il avait dans le ventre. L'après-midi, vers 14h, ils sont venus et Kolo m'a présenté son petit frère. Je lui ai dit : « Ça va petit ? » , il m'a dit « oui » , il était tout petit, vraiment. Je lui ai demandé s'il savait jouer au ballon, il m'a dit « oui » . Après on a fait palabre et je lui ai dit : « Écoute, on va te faire passer un test et si ça se passe bien, on va te faire ta licence et tu vas jouer le tournoi avec nous. » Donc on s'est installés autour du terrain avec mon frère, qui était l'entraîneur. Et le premier ballon qu'il reçoit, il le contrôle du pied gauche, et puis il fait un double contact. Il était aussi bon des deux pieds, il était droitier mais il frappait du gauche. Mon frère m'a dit en rigolant « vraiment lui, il sait jouer » . Et c'est comme ça qu'on l'a recruté.

Quelle relation vous aviez avec lui ?
Badley : Franchement, moi j'ai tout de suite été très proche de lui. Étant donné mes fonctions de secrétaire et d'intendant, on était tout le temps ensemble. Pendant cinq mois, je me suis occupé de lui, j'allais le chercher pour les matchs. C'était vraiment mon chouchou, Kolo peut en témoigner, j'ai toujours été le papa de Yaya. Si tu lui montres ma photo, il va te dire que c'est vrai. À chaque fois que j'allais le voir chez lui, au camp Gallieni, il était avec son ballon. Devant sa maison, il faisait des jongles pendant des heures, et il tapait le ballon contre le mur, pour s'entraîner à faire des amortis de la poitrine. Je lui disais « Eh mais Yaya tu fais quoi ? Viens on t'attends pour l'entraînement » . Souvent, je devais aussi aller le chercher en ville où il faisait des maracanas, c'est des matchs sur petit terrain avec des buts très petits, entre deux pneus.

Et alors, ça se voyait déjà qu'il était appelé à une grande destinée ?
Badley : On ne va pas mentir, il savait très bien joueur au football, il était très doué, mais le problème, c'est qu'il était encore très petit. On l'a très vite surclassé en cadets mais il était souvent remplaçant, on a voulu l'épargner parce que les autres joueurs étaient plus âgés. On faisait beaucoup de tournois mais il ne jouait pas très souvent.
Touré : Mais tout de suite, on a senti que c'était un grand joueur, il était tellement petit mais il savait déjà taquiner la balle. D'ailleurs, il ne lui a suffi que d'un seul match à Sol Béni (le centre de formation de l'ASEC Abidjan) pour être retenu dans la deuxième promotion de Jean-Marc Guillou.

Racontez-moi cette journée où il a été recruté par l'ASEC...
Badley : C'est lors d'un match amical qu'on a joué à Sol Beni. Étant donné que ça ne comptait pas pour le championnat inter-quartiers, je l'ai fait jouer pendant plus d'une heure de temps, je pouvais me le permettre. Au final, il a joué contre trois équipes au moins, et il a été très bon. Les gens de l'académie, en revanche, n'ont pas été trop bien, ils l'ont pris tout de suite sans nous prévenir… Ils sont passés directement par son frère Kolo, qu'ils avaient déjà recruté quelques mois auparavant, en compagnie d'Aruna.
Touré : La manière n'était pas irréprochable mais bon on a quand même ressenti un vrai sentiment de joie quand il a été recruté. Dans notre club, on montait une équipe de minimes pour l'animation du quartier, pour amuser les jeunes, mais là, c'était pour passer professionnel, c'était un autre niveau.

Au final, il est resté combien de temps chez les inconditionnels d'Adjamé ?
Touré : Je dirai entre quatre et cinq mois… il a fait une saison de championnat.

Il n'a pas vraiment joué avec son frère alors ?
Badley : Si! Si! Son frère est entré plus tôt à l'académie, mais on continuait à se voir très souvent puisqu'il traînait tout le temps dans le quartier, on était souvent ensemble, on se voyait tout le temps. Kolo, lui aussi, était très fort, c'était le capitaine de l'équipe, il a passé près d'un an avec nous. À l'époque, on le faisait jouer milieu offensif et Yaya était milieu défensif. Aruna Dindane, lui, était ailier… on avait une génération exceptionnelle.
Touré : Tiens regarde ! (il montre des photos d'époque) C'était en 1996, à une réception du maire d'Adjamé car on avait remporté un trophée. On a Yaya qui est là, Kolo Touré est derrière. Il y a Aruna Dindane qui est ici, avec le maillot de l'académie… ils sont tous là. Moi, je suis là (très fier), au fond, je suis le plus grand (rires).

C'était qui le meilleur des trois à l'époque ?
Touré : Aruna était le meilleur buteur mais ils étaient tous bons, seulement ils ne jouaient pas dans le même registre. Mais honnêtement, ce n'étaient pas les seuls à savoir manier la balle, sauf que les autres ont moins bien percé. Il faut de la chance aussi hein, parfois malgré le talent, ça ne passe pas…

Cela vous inspire quoi, ce qu'ils sont devenus aujourd'hui ?
Touré : C'est une fierté. Même si quelque part, on nous reconnaît pas dans cette histoire, on les a quand même formés en partie. Concernant Yaya, il évolue au très haut niveau, il n'a rien à envier aux meilleurs joueurs mondiaux.
Badley : Moi, je ne rate aucun match de Manchester City ! Le voir jouer comme ça, c'est un régal.

Vous les avez revus depuis qu'ils ont quitté le club ?
Badley : Plus maintenant qu'il a signé en Angleterre, depuis Barcelone, il a changé de dimension… Mais quand il était encore joueur à Beveren, il repassait souvent me dire bonjour à Abidjan et me demander des conseils.
Touré : Moi, personnellement, je n'ai aucun contact avec eux depuis qu'ils sont partis à Sol Beni. Kolo, je l'ai revu une seule fois, il est venu me dire bonjour chez moi. Aujourd'hui, ils viennent parfois à Abidjan mais on ne les voit plus.

Quels souvenirs est-ce que vous conservez d'eux ?
Touré : Le souvenir que j'ai, c'est qu'à chaque fois que les inconditionnels devaient jouer, ils arrivaient à vider le marché d'Adjamé, tous les commerçants s'arrêtaient de travailler pour venir les voir jouer car ils pratiquaient du très bon football. Une année, on a été frustrés car on nous avait volé le titre, et en ma qualité de président, j'ai demandé à me retirer du comité mais les gens sont venus me soutenir en disant : « Laissez tombez président, laissez les enfants jouer au ballon, nous, le titre, on s'en fout » . Quand ils venaient et qu'ils ne voyait pas Kolo, Yaya ou Aruna, ils me demandaient à chaque fois où étaient les enfants.
Badley : Il faut dire que parfois, ils ne pouvaient pas venir parce qu'ils étaient à l'école ou que leurs parents les empêchaient de jouer...

Cela arrivait souvent ?
Touré : Oui les parents de Kolo et Yaya misaient beaucoup sur les études. Moi, j'ai bien connu son père, il était adjudant dans l'armée, et sa mère était ménagère. Ça n'a pas été facile de les convaincre, surtout pour Yaya, il était en CM1 et il se cachait pour venir jouer… C'est pour ça qu'il ne jouait pas dans son quartier et que Badley venait le chercher, son père ne voulait pas qu'il joue, il disait qu'il était trop petit pour ça et qu'il devait étudier. Je me souviens même d'un jour où ils ont eu un accrochage et que son papa l'a poursuivi hein ! Ensuite il est venu me voir et il m'a dit « Qu'est ce que vous voulez à mon fils ? Vous faites chier, lâchez-lui les baskets! » (rires) Mais moi, je n'ai pas lâché et c'est ma satisfaction aujourd'hui (rires). La vie est ce qu'elle est.

La morale de l'histoire, c'est qu'il faut mentir à ses parents...
Touré : (rires) Il faut laisser les enfants choisir, il faut laisser les enfants faire. Mais bon, il s'est laissé convaincre quand Jean-Marc Guillou est venu le voir personnellement. Quand tu as le grand Jean-Marc Guillou en face de toi qui vient chercher ton enfant… C'est ce jour-là qu'il a cru en son fils.

En reparlant de Guillou, c'est vrai qu'il se baladait dans une camionnette avec des sandwichs pour appâter les enfants ?
Badley : Oui bien sûr! Il avait un 4x4, il venait observer là au terrain, il s'asseyait dans les tribunes de 8h à 12h puis de 14h à 18h, et il recrutait des joueurs. Il donnait à manger à ceux qui l'intéressaient. Il en a recruté beaucoup, même en dehors des inconditionnels.
Touré : C'est un bon père de famille mais il était très catégorique. Un jour, après un tournoi, je me suis amusé à dire que j'avais donné 200 CFA à chaque joueur pour les féliciter mais il est venu m'engueuler : « Qu'est-ce que vous faites ? Ne donnez pas ça aux enfants ! Ils ne vous ont rien demandé donc ne leur donnez rien il ne faut pas les payer pour leur passion  » . J'ai répondu : « Excusez-moi monsieur, vous êtes un professionnel, moi je suis amateur » et on a suivi ses conseils, les enfants n'avaient plus de primes, on leur faisait comprendre que c'était pour leur bien. Il m'apprenait à éduquer les enfants, et en particulier Yaya.

Avec du recul, qu'est-ce que vous lui avez apporté ?
Touré : La sagesse (rires). Non, tout simplement, on l'a fait jouer au ballon, et on a vu le résultat...
Badley : Pour moi, c'est avant tout Kolo qu'il doit remercier. Je peux en témoigner, il aime tellement son petit frère, je n'ai jamais vu ça. Kolo a toujours protégé Yaya. S'il en est là aujourd'hui, c'est d'abord grâce à lui.


Propos recueillis par Christophe Gleizes, à Abidjan
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Très belle interview , la réussite de Yaya Touré , c'est une lueur d'espoir pour tous les jeunes africains qui veulent réussir..
"Après on a fait palabre", incroyables ces ivoiriens
"Après on a fait palabre", incroyables ces ivoiriens
Message posté par Pablo_
"Après on a fait palabre", incroyables ces ivoiriens


<3 Trop fort
Message posté par Pablo_
"Après on a fait palabre", incroyables ces ivoiriens


lol et encore ils y sont allé mollo dans l'interview (pour des gens d'adjamé de surcroit...) !

comme on le dit par ici, "c'est conhan (comme ça) ça est"

Love from Abidjan !
Hidetoshi Nakata Niveau : Loisir
Superbe article
Note : 3
Quand Yaya touré est arrivé à Monaco, ça se sentait qu'il avait un talent monstrueux, il avait eu des difficultés à s'adapter à la L1 et peut-être un peu de nonchalance, mais il transpirait le foot.

Je me souviens d'un de ses buts à l'ASM où il avait quasiment traversé le terrain balle au pied, tout en puissance, je rêvais que l'OM le prenne la saison suivante, mais le Barça a flairé son potentiel et ne s'est pas trompé!
Syr_Odanus Niveau : CFA
Je me rappelle encore les réflexions des commentateurs lors des résumés de matches lorsque Yaya Touré évoluait à Beveren:

"Il joue comme dans un fauteuil...trop facile pour lui même avec 5 kilos de trop...incroyable qu'un club du top belge ne l'engage pas! "

Pour 3 millions, il allait au Standard. Le club liégeois a refusé.
Il est allé se perdre à Donetsk en pensant signer au Shatkar alors que c'était le petit voisin du Metalurg, et il y a fait banquette une saison avec 10 kilos de trop !

Heureusement il a eu un déclic et s'est repris en main qui lui a vau un transfert salvateur à l'Olympiakos, et on connait la suite !

Incroyable de se dire qu'aujourd'hui, il gagne chaque saison 10 fois le budget du club belge qui l'a révélé...
Appelle-moi Jack !!! Niveau : CFA
Très belle interview !
"quand Jean Marc Guillou vient chercher ton enfant...."

J ai quand meme tilté mais j dois avoir l esprit mal tourné. Ca pourrait prêter à confusion, non?
Mr Parigo Niveau : DHR
Haha surtout suivi du "Il se baladait dans une camionnette avec des sandwiches pour appater les enfants" mdr
Message posté par Mr Parigo
Haha surtout suivi du "Il se baladait dans une camionnette avec des sandwiches pour appater les enfants" mdr


Tu veux un bonbon?
il y a 7 heures NOUVEAU : 100€ offerts pour miser chez BetStars !
il y a 4 heures Un match arrêté par des jets d'oeufs 5 il y a 9 heures Des lions sur les murs d'un vestiaire 29 Hier à 21:30 La belle ouverture du score de Liverpool 16
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Hier à 17:57 Macron s'est invité à la Commanderie 29
Hier à 11:20 Un mercato raccourci en Premier League ? 26 Hier à 11:16 Gignac donne son nom à un tigre 22 Hier à 08:48 Déjà un doublé pour Gomis en Turquie 6 lundi 14 août Ribéry défait les lacets de l'arbitre en plein match 41 dimanche 13 août Le premier but de Neymar avec Paris 10 dimanche 13 août La banderole guingampaise pour Neymar 33 dimanche 13 août Gignac claque son premier pion de la saison dimanche 13 août La douceur de Bendtner 11 dimanche 13 août L'expulsion invraisemblable de Kaká 29 samedi 12 août Un joueur expulsé après 39 secondes 3 samedi 12 août Les Farc veulent une équipe professionnelle 23 vendredi 11 août Sneijder présenté à l'Allianz Riviera 11 vendredi 11 août 340€ à gagner avec Bordeaux & Caen-Saint-Etienne vendredi 11 août Watford annonce une recrue via Football Manager 13 vendredi 11 août L'énorme raté de Van Wolfswinkel 6 vendredi 11 août Burnley s'intéresse à De Préville 25 vendredi 11 août Botafogo et le Club Nacional voient rouge en Libertadores 5 vendredi 11 août La photo de Fellaini en street-art à Melbourne 11 jeudi 10 août Un club estonien marque sans avoir touché le ballon 7 mercredi 9 août La drôle de vidéo de présentation de Boudebouz au Betis 9 mercredi 9 août Taye Taiwo s'exile en Suède 23 mercredi 9 août Peux-tu résoudre l'énigme de Geoffrey Jourdren ? (via BRUT SPORT) mercredi 9 août Il se blesse en enjambant un panneau publicitaire 36 mercredi 9 août La mine exceptionnelle de Tierney pour le Celtic 7 mercredi 9 août Et si c'était la saison d'Arsenal ? (via BRUT SPORT) mardi 8 août Patrick Montel s'indigne du transfert de Neymar (via BRUT SPORT) mardi 8 août Maradona est prêt à se battre pour Maduro 61 lundi 7 août Nainggolan, Strootman et Cafu s'essayent au drone challenge 12 lundi 7 août Djourou finalement à Antalyaspor 13 lundi 7 août Ils remboursent leurs supporters après une défaite 8-2 18 lundi 7 août Bricomarché partenaire de la Coupe de la Ligue 83 lundi 7 août David Villa plante un triplé dans le derby new yorkais 4 dimanche 6 août Le PSG aurait dépensé 50 000€ pour illuminer la Tour Eiffel 28 dimanche 6 août Une reprise de volée monumentale en Russie 9 dimanche 6 août Aboubakar Kamara : appelez-le "AK 47" 9 dimanche 6 août Quand Buffon rend hommage à Bolt 32 dimanche 6 août La praline de Drogba 5 samedi 5 août La merveille de Graziano Pellè 28 vendredi 4 août 400€ à gagner avec Neymar meilleur buteur de la Ligue 1 ! 1 vendredi 4 août Le vrai salaire de Neymar au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 3 août En direct devant l'hôtel de Neymar à Paris (via BRUT SPORT) jeudi 3 août Comment accueillir Neymar à Paris ? (via BRUT SPORT) jeudi 3 août L'ouverture du score du Videoton contre Bordeaux 2 jeudi 3 août La Premier League interdit les dessins sur ses pelouses 10 jeudi 3 août L'ancien boss de Disney s'offre Portsmouth 14 jeudi 3 août Le Real Madrid accroché par les All-Stars MLS 16 jeudi 3 août Domenech : « Les entraîneurs français ont un déficit d'image » 88 jeudi 3 août La lettre du maire d'Ostende aux supporters de l'OM 69 jeudi 3 août Un tifo du Legia revient sur la révolte de Varsovie 53 jeudi 3 août La franchise MLS de Beckham prend forme 35 jeudi 3 août 200€ à gagner avec PSG & FC Bâle jeudi 3 août Lampard embrasse la carrière de consultant 11 jeudi 3 août Aly Cissokho rejoint un promu turc 18 mercredi 2 août Kylian Mbappé souhaiterait quitter l'AS Monaco 114 mercredi 2 août Le super but collectif qui libère Nice 15 mercredi 2 août Le tifo en l'honneur de Nouri 2 mercredi 2 août Un joueur rémunéré en huile d'olive 39 mercredi 2 août Dundee met en vente son gardien sur Twitter 6 mardi 1er août Schweinsteiger trolle la presse US 7 mardi 1er août Les supporters bâlois s'invitent en conférence de presse 3 mardi 1er août Un cycliste parodie le tweet de Piqué 6 mardi 1er août Nainggolan met un coup de tondeuse à des supporters 5 mardi 1er août Excuse-toi comme Echouafni ! (via BRUT SPORT) mardi 1er août La formule « ABBA » lancée pour les TAB 33 mardi 1er août Klopp répare le micro de Simeone 22 lundi 31 juillet Adu testé en Pologne 26 lundi 31 juillet Les joueurs de Colo-Colo rentrent sur la pelouse avec des chiens 30 lundi 31 juillet "On peut te tuer dans la rue pour un téléphone portable" (via BRUT SPORT) lundi 31 juillet Giovinco claque encore un coup franc 16 lundi 31 juillet Dybala ridiculise Nainggolan 38 dimanche 30 juillet Le plus vieux derby du monde (via BRUT SPORT) dimanche 30 juillet La jolie praline de Kaká 16 dimanche 30 juillet Griezmann en saucisse sur Twitter 15 dimanche 30 juillet L'énorme boulette de la gardienne danoise 19 dimanche 30 juillet Un gardien égalise en dégageant 7 samedi 29 juillet Le derby de Soweto endeuillé 2 samedi 29 juillet Podolski débute par un doublé 5 samedi 29 juillet Laszlo Bölöni oublie le nom d'un joueur recruté la veille 15 samedi 29 juillet Kondogbia inscrit un superbe but... contre son camp 23 vendredi 28 juillet Les frangins dos Santos réunis aux Los Angeles Galaxy 23 vendredi 28 juillet Jermaine Pennant va signer en septième division anglaise 20 vendredi 28 juillet Le fils de Rivaldo claque une mine devant les yeux de son père 8 vendredi 28 juillet Metz veut rapatrier Emmanuel Rivière 27 vendredi 28 juillet Ángel María Villar démissionne de ses postes à la FIFA et l'UEFA 25 vendredi 28 juillet Brandão retrouve Anigo en Grèce 15 jeudi 27 juillet Le triplé de Valère Germain 20 jeudi 27 juillet La boulette de la gardienne portugaise 29 jeudi 27 juillet Bob Bradley va revenir en MLS à Los Angeles FC 2 jeudi 27 juillet Leroy Sané se tatoue son portrait dans le dos 103 mercredi 26 juillet Le Dynamo Kiev et Astana rigolent, Ludogorets et le Celtic font la moue 30 mercredi 26 juillet Les supporters niçois déjà bouillants 2 mercredi 26 juillet Un joueur quitte son club à cause de la croix catholique sur l'écusson 139 mercredi 26 juillet Siniša Mihajlović enquille les lucarnes à l'entraînement 22 mercredi 26 juillet Les fans de San Lorenzo reprennent Despacito (via Brut Sport) mardi 25 juillet Ederson atteint d'un cancer des testicules 67 mardi 25 juillet Marca annonce un accord pour Mbappé au Real Madrid 164 mardi 25 juillet Droit de réponse "Mistral Gagnant" 33 mardi 25 juillet La praline de Castillo au Mexique 4 lundi 24 juillet Reading présente ses maillots en réalité virtuelle lundi 24 juillet Entraînement arrêté à Leipzig après un pétage de plomb de Keïta 53 lundi 24 juillet Le maire de Mont-de-Marsan mange un rat à cause du PSG 26 lundi 24 juillet Quand des joueurs s'essaient aux glissades à plat ventre 6
À lire ensuite
Le Fils, sa bataille