1. // Clasico
  2. // FC Barcelone/Real Madrid

Chendo : « Les deux équipes sont les meilleures d'Europe »

Miguel Porlan, plus connu sous le surnom de Chendo, qu'il arborait sur sa liquette, a effectué toute sa carrière sur le flanc droit de la défense du Real Madrid (de 82 à 98). Aujourd'hui délégué officiel du club merengue, il revient sur ses souvenirs de clasico.

1 1
C'est quoi ton meilleur souvenir de clasico?
Mon meilleur souvenir, c'est quand nous avons gagné 2-1 au Camp Nou. C'était l'équipe avec Juanito, Uli Stielike, Santillana, ce jour-là nous avions fait un énorme match, j'étais encore un jeune joueur, c'était lors de la saison 83-84 il me semble, et c'était ma première victoire sur le terrain du Barça. Un souvenir inoubliable.

Et le pire?
La finale de la Coupe du Roi, qu'on perd contre l'équipe de Johann Cruyff, on était vraiment passés à travers, le match se déroulait à Valence et on avait perdu 2-0 notamment avec un but de Julio Salinas.

Le meilleur joueur de Barcelone que tu aies affronté?
Il y en a eu tellement, j'ai joué 16 ans en équipe première du Real (de 82 à 98), et le Barça a eu tellement de grands joueurs. Je me souviens qu' à l'époque où je commençais juste et je jouais avec le Castilla (la réserve), nous avions affronté le Barça en Coupe du Roi, et je me rappelle d'un ailier droit danois, Simonsen, qui m'avait fait souffrir énormément et ça m'a marqué parce que c'était mon début de carrière.
Ensuite plein d'autres joueurs barcelonais m'ont impressionné, Maradona évidemment, Laudrup, le Barça a toujours eu de très grands joueurs comme le Real d'ailleurs.

Pour toi, la rivalité était-elle plus forte à ton époque?
Non la rivalité est la même je crois que ça n'a pas changé, la rivalité Barcelone-Madrid est très importante, c'est une question de prestige mais pour moi, c'est avant tout une rivalité sportive. D'autant qu'aujourd'hui les deux équipes sont les meilleures d'Europe, en ce sens la rivalité sportive est peut-être encore plus forte maintenant.

Les relations en sélection entre les joueurs du Real et du Barça étaient conflictuelles à ton époque?
Non pas tellement, on ne se faisait pas de cadeaux lors des clasicos, mais ensuite il n'y a jamais eu de clans quand on se retrouvait en sélection, comme on a pu le dire. Je crois que la rivalité est un peu exacerbée par les déclarations d'avant-match, par la presse, mais quand nous nous retrouvions en équipe d'Espagne, les relations étaient très bonnes, nous étions amis. En sélection il faut oublier cette rivalité, il n'y a plus de joueurs du Real ou du Barça, mais que des joueurs espagnols et c'est le plus important. Et je crois que c'est pareil pour la sélection actuelle.

Le Real est assuré d’être champion en gagnant ce match non?
Oui c'est sûr qu'en gagnant ou même en obtenant un bon match nul, c'est évident que le Real a de grandes chances d'être champion, après mathématiquement, ça ne sera pas fait.

Propos recueillis par Arthur Jeanne
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Merci pour l'interview. C'est toujours plaisant de nous rappeler au bon souvenir d'anciens joueurs. Petit gabarit le Chendo avec son 1.7m mais super état d'esprit. Difficile de trouver pareil aujourd'hui sur les terrains.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
1 1