1. //
  2. // GR.E
  3. // Chelsea/FC Valence

Chelsea, une peur bleue

C’est un Chelsea convalescent qui joue son avenir européen contre un Valence en grande forme. Pour la première fois depuis 8 ans, l’élimination au terme de la phase de poule est une option envisageable.

Modififié
2 11
Les Blues n’avaient plus connu telle pression depuis décembre 2008. A cette époque, après un départ canon en Premier League, le Chelsea de Scolari avait connu une étrange période de creux, Liverpool ayant commencé par mettre un terme à l’impressionnante série d’invincibilité à Stamford Bridge fin octobre (4 ans et 8 mois sans défaite at home) et Arsenal faisant de même un mois plus tard. Même Burnley en Carling Cup s’était payé les Blues entre temps. En Champions League, Chelsea avait même dû pour la première fois attendre la dernière journée de la phase de poules pour obtenir sa qualification en huitièmes, en disposant très difficilement du petit Cluj (2-1).

Trois ans plus tard, Chelsea semble traverser la même période de turbulences tant en championnat - malgré une large victoire en trompe-l’œil sur le terrain de Newcastle (3-0) - qu’en C1. Les signaux semblent même être un peu plus alarmants. A chaque fois battus dans les grands rendez-vous (défaite à Old Trafford, défaites à domicile contre Arsenal et Liverpool , défaite à Leverkusen sans parler de l’élimination en League Cup contre les Reds, toujours à Stamford Bridge), les Londoniens vont jouer leur qualification européenne, leur crédibilité européenne et leur budget aussi contre un adversaire bien plus dangereux que ne l’était l’équipe roumaine, Valence. L’enjeu est simple, symbolique même. Largement critiqué outre-Manche, Villas-Boas, en cas de défaite, serait le premier entraîneur de Chelsea à manquer les rendez-vous de C1 en février. Une option qui ferait vraiment mauvais genre pour un type débauché 15 millions d’euros à Porto cet été.

Dans le jeu, la sauce collective n’a pour l’instant pas pris. Défensivement - leur force de ces dernières années - les Blues sont méconnaissables. John Terry est à la traîne et le très cher David Luiz, qui faisait un temps illusion par ses buts et ses bouclettes, a sans doute oublié la case « remise en question » . Devant, Villas-Boas, qui a perdu un temps précieux en confiant - et à 60 millions de patates le joueur c’est compréhensible - les clés offensives à Torres, peut aujourd’hui se targuer d’avoir réussi à trouver un trio sexy. Drogba, le seul cadre à assumer son statut, se régale en appui des jambes de feu de Sturridge et des fulgurances techniques de Mata, aka « Johnny Kills » dans le vestiaire. Au milieu de tout ça, Ramires donne tout et mieux que l’année dernière mais se retrouve un peu seul, lâché par un Lampard de plus en plus inquiétant (et clairement fâché après son remplacement à Newcastle), ou plus récemment par Obi Mikel, sacrifié au profit de Romeu, après une terrible erreur contre Liverpool. Avec une défense aux abois, un milieu inégal et une attaque convaincante, la mue offensive opérée par Villas-Boas a pour l’instant accouché d’une équipe coupée en deux, plutôt fâchée avec ses vieux (les lofteurs Anelka et Alex sont dans les starting-blocks pour un départ au mercato d’hiver), et moins rigoureuse derrière que devant. Il faudra pourtant trouver un remède provisoire ce soir. Car deux uniques solutions offriraient la qualification aux Blues (et l’élimination de Valence) : une victoire ou un 0-0, un score sur lequel il semble bien difficile de parier aujourd’hui.

Par Ronan Boscher
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Miles Morales Niveau : DHR
On ne peut pas faire du neuf avec du vieux, ça c'est la grande erreur d'AVB. Qu'il vire les grognards et qu'il les remplace par des hommes a lui et la sauce prendra. AVB est un genie. Mais meme un genie est incapable de transformer un bourrin en pur-sang.
Y'as juste une erreur dans l'article, Liverpool nous a éliminé certes mais en Carling Cup et non en CUP ça change tout parce que bon la Carling voila quoi
Les articles sur Chelsea se suivent et se ressemblent ... Ca devient un peu redondant ! Plutôt que de parler de génération en fin de cycle et l'intégration de jeunes joueurs (qui selon vous est la source des problèmes actuels de Chelsea alors que pas du tout ...) , ça ne vous dirait pas de vous pencher sur le système de jeu et les rôles de chacun ? Un petit papier sur le vide que laisse Essien au milieu de terrain ?

Autre chose, Man U va aller chercher une victoire poussive à l'arrachée, c'est un signe de champion. Par contre, quand c'est Chelsea, c'est tout le temps trompe l'oeil.

Il est clair que vous n'aimez pas Chelsea à la rédaction, mais j'aimerais bien lire un article objectif pour une fois parce qu'à chaque fois que vous pondez un truc sur les Blues, c'est pour en dire du mal.

Lourd quoi ...
Puis Villas-Boas fait de la merde aussi ...

Le problème à Chelsea, et ce depuis des années, c'est le poste d'ailier droit. Et bien évidemment, il n'a pas chercher à en recruter un au mercato estival ... Belle entrée en matière !

Et faudrait aussi qu'il comprenne que le milieu de terrain type à mettre en place en l'absence d'Essien, c'est Obi Mikel avec devant lui Lampard et Meireles.

Ramires ... Ramires ... Le casse du siècle, le hold-up de la décennie ...
Miles Morales Niveau : DHR
Lamps, le jour ou AVB mettra ton Chelsea a jouer comme le Porto de l'annee derniere -a condition qu'il vire les vieux et place ses hommes a lui-, ce jour-la tu seras le premier a lui lecher les c...
Toi qui avales les c-ouilles de tout ce qui est portugais, t'es bien placé pour le savoir hein !
Sois objectif aussi Lamps, pour avoir connu le Chelsea d'il y a quelques années faut avouer que c'est plus trop ça... Après comme le montre l'article tout n'est pas à jeter, il y a des satisfactions aussi, mais on est quand même en droit d'attendre mieux de ce genre d'équipe! Le problème c'est qu'on a cru qu'AVB allait métamorphoser l'équipe en 2 temps 3 mouvements, mais pour imposer son style il faut du temps (même problème pour Enrique à la Roma); malgré tout Chelsea est encore dans la course en championnat je pense, et je les vois pas se faire éliminer ce soir.
@froggy60 : je reste objectif, on est très loin de notre niveau de ces dernières années. Simplement, le fait de taper systématiquement sur le club, peu importe le contexte, devient assez lourd à force
C'est clair qu'avec les moyens du club, les jeunes en présence et, peut être un peu quand même, AVB ils vont rebondir.

C'est dur a dire, mais depuis quelque année je trouve qu'il y avait un discours très "Arsenal" surtout en Champions : "Cette année c'est la bonne !" avec 0 remises en question derrière, pas de grande évolution dans l'équipe, des éliminations qui se ressemblaient (l'arbitre sans aucun doute mais pas que) et des cadres vieillissant qui tiraient toujours plus sur la corde... Ce serait tellement bon de les voir gagné la C1, mais pour ca faut qu'ils se fassent mal et qu'ils acceptent un peu qu'ils faut passer le relais et que même avec moitié moins de match dans la saison ils auront quand même leur nom inscrit au palmarès. AVB est t'il fait pour gérer les divas et les super-melons ? Pas certain...

Aller le match commence.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
2 11