Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
Matchs du jour
  1. //
  2. // Chelsea-Arsenal (3-1)

Chelsea tient sa revanche

Quatre mois après avoir pris une valise à Arsenal, les Blues se sont vengés en balayant les Gunners (3-1). Grâce à un Hazard fabuleux et une énorme prestation collective, Chelsea prend douze points d'avance en tête de la Premier League.

Modififié

Chelsea 3-1 Arsenal

Buts : Alonso (13e), Hazard (53e) et Fàbregas (84e) pour Chelsea // Giroud (91e) pour Arsenal

24 septembre 2016. En déplacement à Arsenal, Chelsea prend une énorme raclée (3-0) et le cerveau d'Antonio Conte fonctionne à plein régime. Quatre mois et demi plus tard, le tacticien a gagné son pari. Oui, cette défaite était nécessaire. Oui, cette fessée fut la première marche pour accéder au succès. Car depuis, Conte a réussi à tout changer – le système, les mentalités, la détermination, l'efficacité défensive – pour façonner la meilleure équipe d'Angleterre. Pour s'en convaincre, il suffit de comparer le match aller contre les Gunners au match retour. À la maison, les Blues ont pulvérisé Arsenal avec une sérénité impressionnante. Si le score ne le montre pas forcément (3-1), les leaders du championnat ont largement maîtrisé la rencontre et surdominé leurs concurrents du jour. À l'image du deuxième pion signé Hazard, sur lequel le Belge a mis toute la défense à genou.

Leçon de football


L'entame de match a tout du début catastrophe pour Arsenal, qui n'aligne pas Giroud dans son onze au contraire d'Oxlade-Chamberlain placé devant la défense. Mangés dans les duels, pas au point tactiquement, les Gunners galèrent plus que jamais. En bon rouleau compresseur, Chelsea ouvre logiquement la marque par Alonso, au rebond après une barre transversale de Costa. Sur le coup, Bellerín se blesse (y avait-il faute d'Alonso ?) et doit laisser sa place à Paulista. Le reste de la première mi-temps est du même acabit : avec un Hazard monstrueux et un Kanté infatigable, les Blues imposent un rythme d'enfer et marchent sur les hommes d'Arsène Wenger. Certaines phases de jeu frôlent l'humiliation. Rien à voir avec la sobre équipe (et même un peu moche) observée face à Liverpool. Et quand les visiteurs osent se rebeller, c'est Courtois, excellent, qui fait le show. Seul petit regret ? Ne pas avoir plié la rencontre dès le premier acte.

Le chef-d’œuvre d'Hazard


Arsenal peut d'ailleurs remercier Koscielny, plus indispensable que jamais en charnière centrale. Insuffisant cependant pour égaliser. Pas assez inspirés devant, Sánchez et consorts subissent désespérément la loi Kanté au milieu du terrain. Et voient le talent d'Hazard éteindre tout espoir de revenir dans la partie. Un peu avant l'heure de jeu, le Belge fait parler son talent pour inscrire un but somptueux sans l'aide de personne. Partant de la ligne médiane, le meilleur joueur de Premier League édition 2015 ridiculise toute la défense adverse pour venir tromper Čech. 2-0, la messe est dite.

Supérieur dans tous les domaines et aidé par le talent qui occupe ses rangs, Chelsea gère la dernière demi-heure pour défendre ses douze points d'avance (!) en tête du championnat en se payant même un dernier goal de Fàbregas sur une mauvaise relance de Čech. La réduction de score de Giroud restera anecdotique. Conte peut jubiler : l'entraîneur italien tient sa revanche de septembre dernier. Et un petit bout de titre de champion, déjà.


  • Résultats et classement de Premier League
    Retrouvez toute l'actualité de la Premier League

    Par Florian Cadu
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    il y a 53 minutes Suivez la Coupe du monde sur un bateau à Paris ! 2
    il y a 2 heures Des fans colombiens cachent de la vodka dans des jumelles 8 il y a 2 heures La chanson de N'Golo Kanté (via Facebook SO FOOT) Podcast Football Recall Épisode 30: France-Pérou, terrain glissant, la fougue iranienne et le métro de Moscou
    Partenaires
    Olive & Tom Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Podcast Football Recall
    Hier à 14:15 Vers une pénurie de bière pendant le Mondial ? 46 Hier à 10:41 Tinder fait sauter les réseaux russes pendant le Mondial 34 Hier à 09:41 La chanson d'Oldelaf pour encourager les Bleus (via Facebook SO FOOT) Podcast Football Recall Épisode 29: Le blocus français, le blocus saoudien et l’œdipe marocain mardi 19 juin Bonus Coupe du monde : 1900€ offerts pour parier sur le Mondial 3
    À lire ensuite
    Metz refroidit Marseille