En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 4 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Tottenham-Chelsea (1-2)

Chelsea se relève et punit Tottenham

Après un début de saison compliqué, les Blues ont arraché la victoire à Wembley, où Tottenham a dominé la partie, mais péché dans la finition. Chelsea peut remercier Marcos Alonso, double buteur.

Modififié

Tottenham 1-2 Chelsea

Buts : Batshuayi csc (82e) pour Tottenham // Alonso (25e et 88e) pour Chelsea

Il fut un temps, assez lointain, où Willian était considéré comme le meilleur joueur de Chelsea. Il fut un temps, un peu plus récent, où le Brésilien était aussi considéré comme son meilleur tireur de coup franc. Aujourd'hui, les choses ont bien changé. S'il ne représente peut-être pas l'homme le plus fort de l'effectif des Blues, Marcos Alonso a prouvé en ce dimanche après-midi qu'il en était devenu l'artificier le plus efficace. Et même encore bien plus que ça. D'abord en envoyant un sublime coup franc direct dans les buts d'Hugo Lloris. Puis en donnant la victoire à sa bande dans les dernières minutes alors qu'elle était malmenée et se trouvait plus proche de la défaite que des trois points. Mais voilà : Marcos Alonso a endossé un costume qu'il emprunte rarement et s'est révélé en grand bonhomme du jour.

Marquer et tenir


Chelsea s'est-il remis de sa gueule de bois ? Les Spurs ont-ils enfin adopté Wembley ? Voilà les principales questions qui stagnent à l'entame de ce premier choc de Premier League. Toujours sans Hazard (blessé), mais avec Bakayoko (premier match avec sa nouvelle équipe), les Blues commencent timidement. Comme s'ils avaient besoin de se rassurer. Tottenham n'est pas franchement plus emballant. Le combat se résume à des duels ultra physiques, et hormis un horrible manqué de Morata, les grosses actions se font attendre. Les visiteurs en profitent à la 25e minute : le chef-d’œuvre d'Alonso (qui est aussi le seul tir cadré des siens avant la mi-temps) trouve la lucarne de Lloris et donne un avantage presque inespéré aux hommes d'Antonio Conte. Dans un premier temps assommés par cette ouverture du score, les locaux réagissent par Kane, qui touche le poteau, Davies ou Eriksen. Hyper sollicité, Courtois tient la baraque et empêche une égalisation qui serait toutefois méritée.

Souffrir et se mutiler


Au retour des vestiaires, le ballon reste dans les pieds des Spurs, et Chelsea poursuit sa mission résistance avec un Luiz qui joue quasiment au poste de milieu de terrain défensif. Pourtant, ses potes évoluent très, très bas. Normal : les Blues visent le 1-0, et ne prennent pas le moindre risque pour chercher à doubler la mise. Pendant ce temps-là, Alli s'amuse sur son côté gauche, et la pression s'intensifie sur le but de Courtois. Les corners s’enchaînent, les tirs lointains également, les centres aussi, et Lloris passe davantage de temps hors de sa surface que dans ses six mètres. Reste que les filets de ce dernier ne tremblent toujours pas. Les minutes s'écoulent alors que les supporters présents à Wembley envisagent de plus en plus sérieusement une première défaite de leur team. Surtout que Chelsea, visiblement mieux physiquement, termine bien, Willian trouvant même le poteau à un quart d'heure du terme. Regrettable pour le champion en titre : quelques minutes plus tard, Batshuayi catapulte la quille dans ses propres cages. 1-1, fin du match ? Non. Car Chelsea dispose toujours d'un caractère monstrueux, et parvient on ne sait comment à reprendre l'avantage au détriment d'un Lloris peu inspiré. Par qui ? Par Alonso, le nouveau héros.


  • Résultats et classement de Premier League
    Retrouvez toute l'actualité de la Premier League

    Par Florian Cadu
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Hier à 17:15 La double fracture de McCarthy 2 Hier à 16:45 Pablo Aimar va (re)faire ses adieux 5 Hier à 16:05 Un gardien espagnol marque de 60 mètres 6
    Partenaires
    Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
    samedi 20 janvier Coentrão casse le banc des remplaçants 9
    À lire ensuite
    Premier accroc pour l'OM