Chelsea s’accroche au podium, QPR coule

Sous pression après la victoire (2-1) de Tottenham sur Newcastle en début d’après-midi, Chelsea réussit à garder sa troisième place grâce à un match sérieux qui pourrait presque faire oublier la déconvenue de la semaine dernière face à Newcastle. De son côté, Michu fait le show, alors qu’Arsenal s’impose sans les honneurs.

Modififié
0 7
Chelsea fait le job

Buts : Ramirez (22e), Hazard (55e), Lampard (86e), Marin (91e) pour Chelsea ; Maloney (57e) pour Wigan

Chelsea avait pour mission de reprendre sa troisième place prise par Tottenham plus tôt dans l’après-midi grâce à une victoire 2-1 face à Newcastle. Contrat rempli, avec une victoire 4-1 obtenue dans un match totalement dominé par les Blues. C’est Ramirez qui ouvre le score à la 22e minute sur la première réelle occasion du match. Au départ de l’action, le Brésilien combine et reçoit une très bonne passe de Torres dans la profondeur qui se retrouve seul face au gardien qu’il trompe grâce à un bel enroulé du droit. De son côté, Wigan, premier relégable de Premier League, ne peut pas grand-chose. Chelsea double la mise par Hazard qui se retrouve esseulé dans la surface grâce à un centre en retrait d’Azpilicueta à la 55e. Pensant avoir fait le plus dur, les joueurs de Chelsea se relâchent et laissent partir Maloney qui marque face à Čech, auteur d’une très mauvaise sortie. Chelsea aura le temps de douter après cette réduction du score, mais les joueurs de Wigan n’arrivent pas à concrétiser leur envie par un but. Lampard met alors définitivement les siens à l’abri à la 86e minute avec une frappe à l’entrée de la surface de réparation dont lui seul a le secret, Wigan craque et Marko Marin en profite pour alourdir le score de la tête à la 91e, une minute après son entrée en jeu. Les Londoniens s’imposent logiquement et reprennent leur place de troisième à Tottenham.

Arsenal dans la douleur

But : Cazorla (36e) pour Arsenal

Encore en course pour décrocher un billet pour la Ligue des champions, les Gunners étaient dans l’obligation de l’emporter face à Sunderland. Grâce à un but de Santi Cazorla (35e), le contrat est rempli, mais Arsenal n’a pas rassuré. Timides en attaque et friables derrière, les hommes d’Arsène Wenger ont dû déplorer la sortie sur blessure de Jack Wilshere (49e) et l’expulsion de Jenkinson (61e). Dans les dernières minutes de la rencontre, les Gunners se sont fait peur. Sunderland, emmené par un très bon Stéphane Sessegnon, a buté à plusieurs reprises sur un Szczseny intraitable. Arsenal a aussi eu des actions, notamment par l’intermédiaire de Théo Walcott qui a trouvé le poteau (75e). Olivier Giroud a raté la balle de break, provoquant la colère d’Arsène Wenger (92e). Sans rayonner, les Gunners empochent trois points cruciaux dans la course à la Ligue des champions. La fin de saison s’annonce palpitante.

Michu enfonce QPR

Buts : Michu (7e), Rangel (18e), Hernandez (50e), Michu (67e) pour Swansea ; Zamora (48e) pour QPR

Un parfum de Championship planait ce samedi sur le Liberty Stadium de Swansea. Mais depuis un an et demi, les locaux ont beaucoup progressé (8es) contrairement à leurs adversaires, les Queens Park Rangers, derniers de Premier League. Et le match du jour n’a pas changé la donne, c’est le moins que l’on puisse dire. Swansea a fait parler sa maîtrise collective pour étriller QPR. L’inévitable Michu a d’abord permis à ses coéquipiers de prendre les devants en reprenant un ballon relâché par Júlio César (7e). Rangel a ensuite profité d’une nouvelle balle mal captée par le gardien pour faire le break (18e). Au retour des vestiaires, le club londonien a bien cru à son retour après avoir réduit le score par l’intermédiaire de Zamora (48e). Espoir de courte durée. Hernandez a vite rassuré son équipe sur un exploit personnel (50e), avant que Michu, encore lui, ne parachève le succès de son équipe. Victoire 4-1 amplement méritée pour les Swans.

Stoke s’impose au courage

Buts : Huth (67e), Jerome (80e) pour Stoke ; Mariappa (83e) pour Reading

Dès le début du match, les intentions de Reading, 19e du championnat, sont claires : défendre à dix pour arracher un match nul. C’est donc Stoke qui s’occupe de faire le jeu, mais malgré une envie d’aller de l’avant, ils n’arrivent pas à prendre l’avantage. Peu de choses à se mettre sous la dent en première mi-temps, mis à part un magnifique retourné de Crouch sur un très bon débordement de Walters sur l’aile droite à la 39e, mais repoussé par le gardien. Le match s’équilibre en deuxième mi-temps. Sur le centième corner du match, Stoke finit enfin par ouvrir le score à la 67e minute par l’intermédiaire de l’Allemand Robert Huth de la tête. Jerome double la marque à la 80e pour Stoke grâce à un enchaînement contrôle de la poitrine/reprise de volée parfait. Le Britania Stadium chante son bonheur, la victoire est là. Mariappa réduit le score sur une tête similaire à celle de Robert Huth à la 83e minute, mais sans conséquence. Stoke finit par l’emporter et consolide sa place de 10e du championnat, une victoire qui lui permet de regarder vers la première partie du tableau pour la suite du championnat.

Norwich et Fulham se neutralisent

Enlisés dans le ventre mou de la Premier League, Norwich et Fulham souhaitaient se relancer ce samedi. Les Canaris, parce qu’ils restaient sur huit matchs sans succès, et les Cottagers, défaits contre Manchester United après une partie longtemps équilibrée. Mais, au vu du spectacle proposé au Carrow Road, aucune des deux formations ne voulait visiblement quitter le milieu de tableau. Après une première période famélique en occasions, les coéquipiers de Berbatov mettent un peu plus d’intensité. Sans plus de conviction que ça, puisqu’aucun tir n’a été cadré des deux côtés du terrain. Un nul terne et logique, donc. Pas franchement le meilleur moyen pour Norwich d’aborder la réception d’Everton, la semaine prochaine.

Par Lucas von Dorpp
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

on va pas reprocher cette victoire dans la douleur d'Arsenal contre une plus petite équipe pcq d'habitude ils se font allumer pour ne pas les gagner ces matchs
Et puis dans la douleur ? Il étaient a 10 contre 11, car avant l'expulsion ils s'amusaient bien
Titi Camarade Niveau : District
Tous les millions du monde ne pourront pas sauver QPR cette année... Son destin s'annonce inévitablement en championship. Et de voir Michu le transfert le plus rentable de premier league les flinguer, ça a qqchose de très savoureux!
Si seulement Lampard pouvait devenir meilleur buteur de l'histoire de Chelsea, ce serait tellement beau et mérité. Il est encore loin ? Au rythme ou il vas en ce moment ca risque d'aller vite.
moun bellic Niveau : Ligue 1
Ils sont où les mecs qui nous annonçaient la remontée de QPR au classement grâce à leur effectif de grande qualité et leur entraîneur de génie ?
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
La Juve, facile facile
0 7