En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 25 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 4e journée
  3. // QPR/Chelsea (0-0)

Chelsea reste invaincu

À son aise offensivement lors des trois premières journées, Chelsea a buté sur une équipe des Queens Park Rangers bien organisée et très agressive à la récupération (0-0). Très bon, Eden Hazard a manqué la balle de match.

Modififié
QPR/Chelsea : 0-0

L'avant-dernier contre le premier, la pire défense (neuf buts) contre la deuxième meilleure attaque (huit buts). Le duel pouvait sembler déséquilibrer, et pourtant... Les Queens Park Rangers, qui alignaient sept recrues au coup d'envoi, ont tenu en échec un timide Chelsea qui perd ses premiers points de la saison en Premier League.

Le vent de Ferdinand

Le match démarre sur un gros vent. Celui infligé par Anton Ferdinand à John Terry, qui aurait proféré des insultes racistes à son encontre la saison passée, et à Ashley Cole qui avait soutenu le capitaine des Blues. Un remake de Suárez-Évra et de Nasri-Gallas. Les deux joueurs snobés se feront d'ailleurs siffler tout au long de la rencontre. Sur le terrain, Chelsea se crée la première occasion. Suite à un contre éclair, Ramires sert Hazard dont la frappe en première intention est repoussée par... Júlio César. Titularisé à la surprise générale, l'ancien gardien de l'Inter s'interpose ensuite devant Torres qui avait fait danser toute la défense de QPR. Avec leurs recrues Bosingwa, Fabio, Granero, Park Ji-Sung et donc Júlio César (sans oublier Nelsen et Johnson), les hommes de Mark Hughes mettent en place un pressing très agressif.

Une tactique presque payante, puisque suite à une récupération de balle de Park et Fabio, Zamora se retrouve en position idéale, mais son tir est bloqué par Čech. Dans une partie très rythmée, les deux équipes tentent d'imposer leur puissance physique. Résultat, plusieurs fautes grossières (Ramires et Bertrand), des cartons et des blessures : Fabio et Johnson doivent céder leur place dans la première demi-heure de jeu. Perturbé par ces deux changements, QPR recule et laisse le ballon à Chelsea qui n'est pas loin d'en profiter immédiatement, mais Hazard, déséquilibré dans la surface, n'obtient pas de penalty. Juste avant la pause, Granero gâche un excellent ballon de contre. Bon à la récupération, mais très maladroit dans ses transmissions, l'Espagnol ne s'est, semble-t-il, pas encore remis du choc thermique entre Madrid et Londres.

Hazard, la victoire au bout du pied


Après cinq minutes sur un rythme de sénateurs, QPR se remet à presser très haut et se crée plusieurs occasions. Après un une-deux entre Bosingwa et Park et une remise de Zamora, Mackie tente une frappe du droit en pivot, mais Čech n'est pas inquiété. Quelques minutes plus tard, Granero dépose un ballon sur la tête de Park, mais le Sud-Coréen, pas vraiment connu pour ses qualités aériennes, ne trouve que les gants du géant tchèque. Alors que Moses remplace Bertrand - dédicace à Malouda qui regarde la rencontre avec les boutonneux du centre de formation -, Faurlin, Wright-Phillips et Park s'essayent tour à tour à des frappes lointaines, mais ils ne délogent que les pigeons du toit du Loftus Road.

Dominés, les Blues s'en remettent aux éclairs de génie de Hazard. La star belge centre pour Ivanović, dont la tête passe juste à côté du but de Júlio César, avant de taper une accélération de trente mètres dans le camp des Hoops et de servir Torres qui s'emmêle les pinceaux. Après l'entrée de Djibril Cissé, ovationné par le public, le match devient fou. Zamora profite d'une passe en retrait trop molle d'Obi Mikel pour venir défier Čech, mais l'attaquant anglais panique, revient en arrière et tire au lieu de servir Cissé. Sur l'action suivante, Moses percute côté droit et réveille Júlio César qui n'avait plus touché un ballon depuis un bon moment. Les dernières minutes sont à l'avantage de Chelsea, mais Hazard, bien servi par Moses, se déchire au moment de conclure. Une dernière frappe de Cissé en touche, et l'arbitre renvoie les vingt-deux acteurs au vestiaire.

Par Quentin Moynet
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 15:30 OFFRE SANS DÉPÔT : 10€ gratuits jusqu'à mercredi pour parier chez Winamax !!! jeudi 22 février Pronostic PSG OM : 10€ offerts sans dépôt et 1260€ à gagner
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
Hier à 09:19 Génésio : « On est capables de faire des grandes choses » 24 jeudi 22 février Euro Millions spécial : 174 Millions d'€ + 25 Millionnaires garantis ! jeudi 22 février Un joueur équatorien se défend avec le poteau de corner 15