1. //
  2. // Chelsea/Liverpool (0-1)

Chelsea replonge

Liverpool a créé la surprise à Stamford Bridge grâce à Raul Meireles. Torres, lors de sa première chez les Reds, avait scoré contre Chelsea. Aujourd'hui, pour ses débuts avec les Blues, il n'a rien fait. Le nouveau système d'Ancelotti non plus. La copie est à revoir. Tant pis pour Anelka ou Drogba, tant mieux pour Malouda.

Modififié
0 6
Premier enseignement : Ancelotti a bien reconduit le système de jeu entrevu lors de la probante victoire des Blues à Sunderland en milieu de semaine. L'arrivée de Torres induit désormais un 4-4-2 avec l'Espagnol et Drogba au front, Anelka en numéro dix, et une ligne de trois milieux avec Obi Mikel la sentinelle, Lampard et Essien. Malouda passe à la trappe et Kalou, ce qui est moins surprenant, aussi. Deuxième enseignement : Carlo Ancelotti, sauf à laisser du temps à ce nouveau système tactique qui a fonctionné à l'extérieur, devrait rapidement changer son fusil d'épaule, au moins à domicile. Car il a clairement montré ses limites face à une équipe aussi regroupée que celle de Liverpool, positionnée en 5-4-1 en phase défensive (Skrtel, Carragher et Agger en défense centrale, Kelly et Johnson en latéraux).


Premièrement, les Blues n'ont jamais réussi à augmenter leur rythme de jeu, donnée indispensable pour espérer contourner ce genre de bloc, très discipliné qui plus est pour les Reds ce dimanche. Deuxièmement, la concentration dans l'axe offensif de Torres, Drogba et Anelka, plus reculé, a créé un certain déséquilibre sur les ailes, Bosingwa et A. Cole se montrant beaucoup trop discrets sur leurs débordements, Lampard et Essien délaissant clairement les ailes. On pouvait alors penser que Chelsea se serait appuyé sur le jeu en profondeur mais, si Anelka se situait plutôt bien entre les lignes (en première mi-temps surtout), il a eu beaucoup trop de déchets dans ses transmissions vers l'avant. Le constat est sans appel : première frappe cadrée des Blues à la 72è de Drogba, bien repoussée par Reina, que du hors-cadre sinon avec deux têtes d'Ivanovic sur corner (27è, 36è), une frappe écrasée d'Anelka (65è) et une initiative personnelle d'Essien puissante mais tout aussi imprécise (67è).


Liverpool, malgré son visage très défensif, une faible possession de balle et un positionnement un peu trop bas dans les vingt premières et dernières minutes, s'est quant à lui créé les situations les plus chaudes. Raul Meireles cadre la première frappe de la partie à la 32è et Maxi Rodriguez joue au “Challenge Téléfoot” une minute plus tard. Johnson voit son centre contré atterrir dans les pieds de Gerrard qui centre à son tour, à terre, au second poteau. L'Argentin est à un mètre du but vide mais pose son plat du pied sur la barre (33è). Gros nase. Et puis juste avant la pause, Cech et Ivanovic se battent pour le même centre, s'engueulent, mais sans dégâts apparents (46è). Oui, en apparence car l'ouverture du score viendra bien d'une nouvelle incompréhension entre le central serbe et le portier tchèque. A la 69è, Gerrard déborde Ashely Cole et centre pour Kuyt au premier poteau. Le Néerlandais, Ivanovic et Cech sont au point de chute mais se font des politesses et Raul Meireles, en second rideau, rabat la chique dans le but vide. (0-1, 69è). La fin de rencontre offrira encore quelques banderilles à Fabio Aurélio (81è, frappe à bout portant détournée par Cech) et la chance servira les Reds, l'arbitre passant sous silence une main de Lucas dans sa propre surface (80è) et une poussette de Johnson pleine surface dans le dos d'Ivanovic (91è).


Finalement, Liverpool a recruté au prix fort cet hiver, mais a gagné en alignant aucune de ses recrues (Suarez resté sur le banc et Carroll toujours blessé). Chelsea a recruté au prix fort cet hiver, a aligné ses achats sur le pré (Torres titulaire et David Luiz entré en fin de rencontre) mais a perdu. Fallait-il vraiment s'activer lors de ce mercato ? Pour l'instant, la réponse est non. Pour l'instant, seulement.




Ronan Boscher

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Je sais pas pour vous, mais je trouve que le bleu ça va pas à Torres.
En tant que fan de Liverpool je dirai pas le contraire je m'y fait toujours pas, mais c'est une question d'habitude, Torres/Liverpool c'était tellement bien ancré, presque autant que Gerrard/Liverpool, mais bon c'est comme ça.

En tout cas ça fait plaisir de voir Liverpool gagner et Chelsea perdre, même si j'ai pas bien compris les choix d'effectif de Daglish, j'aimerais bien savoir l'avantage qu'on a à ne pas faire jouer Suarez, à part la satisfaction pour l'égo ne gagner avec le vieil effectif, Torres en plus dans l'autre équipe, genre "reste où t'es on se démerde très bien sans toi, en plus tu fous la merde dans l'équipe adverse c'est parfait".
Torres etait surtout meilleur lorsqu'il se teignait en blonde. Sinon, Ancelotti a ete minable tactiquement aujourd'hui. Indigne d'un coach de Chelsea.
Moi aussi j'aurais pense que Suarez serait entre a la deuxieme periode, mais bon grace a Raul "1 match, 1 but" Meireles le resultat est la. Peu etre Kenny veut il l'aligner sur des matchs moins gros pour commencer histoire qu'il prenne ses marques tranquille?

Sinon gros lol pour pour la banniere Torres de Chelsea... Il y avait encore le motif des Shankly Gates dessus! Quel club en carton.

YNWA
Ne pas avoir mis suarez peut effectivement paraître étrange mais bon déjà le résultat montre que la stratégie des reds ainsi que le coaching étaient judicieux (5 derrière et grosse présence au milieu et sur les ailes) mais surtout pour la fin du match, qui peut me citer un joueur offensif de l'effectif des reds qui est capable de courir sur une contre-attaque pour créer le danger et redescendre le terrain comme un lapin pour aider à descendre? Il n'y a que Kuyt pour faire ça. Ce mec c'est juste le joueur le plus important des reds avec gerrard sur ces dernières années (sans dénigrer tout ce qu'a apporté torres). Je ne suis pas sûr que faire rentrer suarez sur ce match alors qu'il vient d'arriver au club aurait été une bonne chose, même s'il a déjà prouvé contre le Ghana qu'il savait faire les efforts défensifs pour son équipe...
15 points sur 18, Chelsea écarté de la défense du titre, une place européenne presque à portée de main, c'est clair que les Reds ne doivent pas regretter pas Hodgson. King Kenny est loin d'être rouillé et c'est le dernier à avoir obtenu le graal avec Liverpool donc s'il réussit à sauver le bateau cette saison (contre toutes attentes il faut bien le dire) j'aimerais franchement le voir rempiler pour une saison complète.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Réactions attendues
0 6