Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 7e journée
  3. // Chelsea/Arsenal (2-0)

Chelsea punit des canonniers désarmés

Dans le choc de la 7e journée de Premier League, Chelsea a logiquement dominé son voisin d'Arsenal (2-0). Portée par un Eden Hazard en feu, l'équipe de José Mourinho n'a pas eu à forcer son talent pour l'emporter. Les Blues mènent toujours la danse au classement, et relèguent leur adversaire du jour à 9 points.

Modififié

Chelsea - Arsenal
(2-0)

E. Hazard (28'), Diego Costa (76') pour Chelsea


« Onze hommes contre onze enfants. » Si elle avait fait polémique à l'époque, force est de constater que la maxime provocatrice de Patrice Évra reste d'actualité aujourd'hui. Dans ce test grandeur nature pour les deux équipes, la team de José Mourinho n'a pas eu à forcer son talent pour battre son rival londonien. Un éclair de génie d'Hazard, le neuvième but en sept matchs d'un Diego Costa toujours plus impressionnant, et une solidité défensive remarquable : les ingrédients d'un succès qui ne souffre aucune comparaison. Résultat, après sept journées, les Gunners accusent déjà un retard de neuf points sur leur adversaire du jour et voient déjà le titre leur échapper. L'illustration de ce qui séparait aujourd'hui les deux équipes à Stamford Bridge : un monde.

Hazard Superstar, Arsène Vénère


Malgré un coup d'envoi retardé de dix minutes, en raison d'un problème d'accès au stade, les deux équipes se présentent sur la pelouse avec la même envie d'en découdre. Côté Blues, l'objectif est clair : mettre à profit l'occasion de laisser leurs adversaires du jour à distance. Pourtant, les Gunners sont les premiers à se mettre en évidence, par l'intermédiaire de Sánchez, qui tente sa chance de loin dès la deuxième minute. Rapidement, les hommes de Wenger tentent de poser le pied sur le ballon, et de trouver des espaces dans le dos de la défense des locaux. Sur un long ballon de Wilshere à destination de Sánchez, le Chilien, trop court, offre une belle frayeur au public en percutant de la cuisse la tête de Courtois, qui reste sonné quelques instants. Le grand Belge sera tout de même remplacé par Petr Čech, par précaution, avant d'être transporté à l'hôpital pour être placé en observation. Les deux équipes sont bien en place, et ne concèdent que très peu d'espaces. Du coup, le spectacle se passe sur le bord de la touche, où après un gros tampon de Cahill sur Sánchez, Wenger vient embrouiller Mourinho qui le tire par la cravate. Comme souvent dans ce genre de rencontres fermées et tendues, l'étincelle peut venir à tout moment d'un exploit individuel. À l'approche de la demi-heure de jeu, Hazard, comme un grand, slalome entre trois Gunners et oblige Koscielny à faire faute dans la surface. Penalty indiscutable, tranquillement transformé par le Belge, qui prend Szczęsny à contre-pied (1-0, 26e). Un but qui a le mérite de lancer le match. Si les hommes de Wenger parviennent à s'incruster dans la surface adverse, à l'instar de Wilshere, dont le contrôle est un peu long, Chelsea maîtrise et l'arbitre siffle la fin d'une mi-temps globalement dominée par l'équipe de Mourinho.


Fàbregas-Costa, déjà un classique


Les Gunners reviennent sur la pelouse avec de bien meilleures intentions. Après un enchaînement de passes courtes, Alexis Sánchez centre en retrait pour Cazorla dont la frappe croisée rase le poteau de Petr Čech (49'). Chelsea répond, par l'intérmédiaire de l'omniprésent Hazard, dont le centre puissant manque de faire mouche, après une déviation maladroite de Koscielny. Le rythme s'accélère, et sur une frappe de Wilshere à l'entrée de la surface, Fàbregas détourne le ballon de la main, mais Martin Atkinson ne bronche pas. Malgré tout, Chelsea gère son avance tranquillement, et ne semble que très peu inquiété par les offensives d'Arsenal, censées être amorcées par un Özil toujours plus transparent. Procédant en contre, les hommes de Mourinho se procurent même les plus belles occasions, comme après ce déboulé de quarante mètres du buffle Diego Costa, qui remet en retrait pour Hazard, dont la frappe du gauche s'envole dans la tribune. Dans la foulée, Fàbregas lance l'ancien buteur de l'Atlético Madrid en profondeur d'une belle passe lobée. Celui-ci devance parfaitement la sortie de Szczęsny d'un petit lob (2-0, 76'). Impuissants et sans solution, les Gunners manquent d'encaisser un troisième but dans les arrêts de jeu, mais Diego Costa loupe le cadre à 5 mètres des cages. Sans regrets, puisque l'international espagnol est logiquement signalé hors-jeu. Aujourd'hui, les seuls regrets sont pour Arsenal.

Résultats et classement de Premier League

Par Paul Piquard
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 15:52 Usain Bolt pourrait jouer en Australie 14
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
Podcast Football Recall Épisode 48: Mbappé, merci ; Lloris, oups ; Deschamps, président : émission exceptionnelle de Football Recall lundi 16 juillet La danse de la deuxième étoile !! (via Facebook SO FOOT)