En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 13 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Quart
  3. // Chelsea/Benfica (2-1)

Chelsea, presque par défaut

Défaits 2 à 1 sur la pelouse de Stamford Bridge , les joueurs du Benfica, auteurs d’une belle prestation, sortent de la Ligue des Champions la tête haute. Les Blues eux, devront afficher un tout autre visage pour espérer mieux que faire de la figuration contre le FC Barcelone.

Modififié
Chelsea - Benfica : 2-1
Buts : Lampard (21e sp) et Meireles (90+2e) pour les Blues. Javi Garcia (85e) pour Benfica.


C’est l’histoire malheureusement banale de ce carton rouge logique qui exécute le suspense d’une balle en pleine tête. A la suite d’un tacle glissé mal contrôlé, qui s’est terminé dans les jambes de John Obi Mikel, Maxi Pereira, déjà averti d’un jaune, quitte ses partenaires à la 39ème minute. Un triste fait de jeu si l’on considère que pendant près d’une heure, les joueurs du Benfica ont fait plus que jeu égal avec les Londoniens à dix contre onze. Dominer et plaire n’étant pas gagner, ni les caresses de Pablo Aimar, ni les chiches d’Oscar Cardozo, n’auront suffit aux Portugais pour renverser la situation. Mais les joueurs de Jorge Jésus, auteur d’une excellente prestation, ont au moins le mérite de bousculer l’un des fondements du football et du sport en général : ce soir, on ne retiendra pas forcément le nom du gagnant.

La classe d’Aimar

Une pléiade d’actions et un fait de jeu. Les supporteurs présents dans les travées de Stamford Bridge n’ont pas eu besoin d’attendre cette fameuse exclusion pour se divertir. Très haut, les joueurs de Benfica mettent la pression d’entrée de jeu à des joueurs de Roberto Di Matteo un peu patauds. Bousculés, les Blues concèdent quelques occasions, de Cardozo, notamment, mais ne cèdent pas. Seul Londonien à être véritablement dans le rythme depuis le coup d’envoi, Ashley Cole profite de la 20ème minute pour accélérer, passer devant Javi Garcia dans la surface de réparation, et tomber logiquement. Encore une affaire de pénalty lors de ces quarts de finale, pas de polémique cette fois-ci, puisque celui-ci semble tout à fait logique. En force, Frank Lampard transforme, malgré le bon choix d’Artur. Pas sonnés, les coéquipiers de Pablo Aimar continuent à dérouler, et suite à un enchaînement de déviations après un coup-franc de Bruno César, Cardozo n’est pas loin de l’égalisation, mais bute sur John Terry, bien présent sur sa ligne. Les Blues multiplient les fautes et font le dos rond jusqu’au fameux carton rouge. Toujours aussi classe, Aimar tente de créer des actions, en vain. Mi-temps.


Cech this out

Si au moment de défier les Portugais, Roberto Di Matteo peut se targuer d’un joli bilan de six victoires, un nul et une seule défaite, c’est bien grâce à Petr Cech. En pleine forme depuis de longues semaines, l’ancien portier du Stade Rennais a une nouvelle fois bien aidé les siens ce mercredi. Dès le retour des vestiaires, le gardien des Blues est sollicité par Cardozo, qui décoche une superbe frappe du gauche. Tranquille, Petr la sort, de la main opposée, alors qu’elle se dirigeait vers la lucarne. Dans la foulée, une magnifique frappe d’Aimar vient mourir dans le petit filet de Chelsea. Alors évidemment, si les Portugais, réduits à dix, se ruent vers l’avant avec une certaine réussite, derrière, ils laissent des boulevards aux Blues. Mais ni Kalou, ni Torres ne parviennent à tuer le match, malgré des occasions très franches. Alors le chrono tourne, et quand Ramires, magnifiquement servi par Kalou, rate l’immanquable devant le but vide d’Artur, tout le monde se dit que Benfica va faire quelque chose. Et quand à la 85ème minute, Javi Garcia, fautif sur le pénalty, profite du marquage pourri des Blues pour égaliser, les supporteurs portugais présents à Stamford Bridge exultent. Malheureusement pour eux, c’est un ancien joueur du FC Porto, le dernier but de la partie est inscrit par Meireles, d’une belle mine en contre, en pleine lunette. Chelsea a rendez-vous avec le Barça, et l’histoire s’annonce au moins aussi compliquée.

Par Swann Borsellino
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 17:42 292€ à gagner avec Nice & Schalke 04 Hier à 17:56 Le Vicenza Calcio officiellement en faillite 6
Hier à 15:02 Ronaldinho : « Je vous remercie, de tout mon cœur et de toute mon âme » 23 PODCAST - Football Recall Épisode 2: Neymar, Kebab et Arabie Saoudite 12 Hier à 11:49 Deux joueurs de Boca Juniors accusés d'agression 17
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
mercredi 17 janvier 90 Minutes, la meilleure BD de foot du moment ! 16 mercredi 17 janvier Un club de D7 allemande propose de recruter Bastian Schweinsteiger 7