En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 7 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 3e journée
  3. // Chelsea/Reading (4-2)

Chelsea prend de l'avance

Dans ce duel avancé de la 3e journée, entre propriétaires russes, Chelsea a dû s'employer pour venir à bout d'une équipe de Reading plutôt tenace. Si la défense des Blues a montré une certaine fébrilité, Eden Hazard a provoqué un péno et donné deux passes décisives.

Modififié
Chelsea – Reading : 4-2

Buts : Lampard, Cahill, Torres et Ivanović pour Chelsea. Pogrebniak et Guthrie pour Reading.

Chelsea s’est fait peur, mais Chelsea a changé. Menés au score à la mi-temps, les Champions d’Europe 2012 ont trouvé les ressources nécessaires pour renverser la situation en s’appuyant sur de bonnes intentions offensives. S’ils se sont montrés un peu brouillons et précipités par moments, les Hazard, Mata, Sturridge ou Torres posent petit à petit les bases d’une nouvelle façon de jouer chez les Blues. À base de percussion, de combinaisons, de passes courtes... Du neuf, qu'on vous dit.

La deuxième d’Hazard

Eden Hazard, ou l’art de se mettre le patron dans la poche. On joue la 17e minute, et le Belge à 40 plaques dévisse les reins des défenseurs de Reading dans leur surface : crochet du droit, crochet du gauche, contact, point de pénalty. Évidemment, l’ancien Lillois ne fait pas le foufou et, comme lors de la première journée, laisse à Frank Lampard le soin d’inscrire son deuxième but en autant de matchs. Une ouverture du score qui valide le bon début de rencontre des Blues, qui s’étaient procuré de belles occasions par Ramires et Fernando Torres. Joie de courte durée.

Pogrebniak, la touche blonde de Reading, refroidit le pont de Stamford en coupant un centre venu de la droite. Sa tête se love direct dans la lucarne opposée d’un Petr Čech un peu court (1-1, 25e minute). Un Čech qui va vivre un cauchemar : quatre minutes plus tard, suite à une faute de Terry, il se rend coupable d’une invraisemblable erreur d’appréciation sur le coup franc à peine vicieux de Guthrie. Personne n’y croit, mais le score vient bien de changer, pour la troisième fois en dix minutes. Les Londoniens sont sonnés et barbouillent leur football jusqu’à la pause. La preuve dans les ultimes secondes sur ce coup de casque trop décroisé de Torres dans les six mètres.

La première d’Oscar à la maison


Au retour des vestiaires, si Chelsea repose le pied sur le ballon, les occasions restent une denrée rare. Pour dynamiter tout ça, peu avant l’heure de jeu, Roberto Di Matteo lance un nouveau jouet dans l’arène. Oscar, avec sa moue de bachelier achetée 30 millions d’euros, remplace Ramires. Disons le tout net, pour son baptême à domicile, le Brésilien a déçu, à l’image de son premier contrôle de la poitrine qui finit en touche. Voilà, ça, c’est pour la confiance, mais il y aura des jours meilleurs… Bref, le temps s’égraine, Reading résiste, Di Matteo sort Mikel pour Sturridge. Le bloc de Chelsea remonte, squatte le camp des Royals et paf, Gary Cahill, décalé par Hazard aux 30 mètres, trompe Federici, pas franchement irréprochable sur le coup. 2-2, il reste 20 minutes.

Mata et Sturridge s’essayent à la frappe enroulée du gauche. Sans succès certes, mais l’envie est là. À tel point que les visiteurs, pas franchement gaulés comme des roseaux, craquent à force de plier. Bien décalé par Lampard, Ashley Cole écrase un petit centre pour Fernando Torres qui n’a plus qu’à souffler dans la cage vide. L’Espagnol est hors-jeu, mais le tableau d’affichage est formel : 3-2, Reading s’est fait entuber. Le quatrième but est anecdotique. Federici monte sur un corner pour ses partenaires, Chelsea contre-attaque à toutes blindes, Hazard décale Ivanović qui marque dans le but désert... 4-2, score final. En attendant de recevoir Newcastle, Chelsea empoche trois nouveaux points qui font six pour prendre seul la tête de la Premier League. Mais attention, leurs adversaires ne vont pas faucher Eden Hazard dans la surface trente-huit fois dans la saison…


Pierre Maturana
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 23:00 L2 : Les résultats de la 21e journée 3
Hier à 15:55 L'entraînement extrême des gardiens du Dock Sud 20 Hier à 13:45 Le gouvernement italien veut intégrer les migrants par le foot 33 Hier à 11:55 Tévez : « En Chine, j'étais en vacances » 81
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
lundi 15 janvier La Fondation Lionel Messi pas très utile selon les Football Leaks 40