Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 23 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 31e journée
  3. // Chelsea/Arsenal (6-0)

Chelsea pourrit l'anniversaire de Wenger

Rapidement menés au score, les Gunners ont totalement sombré à Stamford Bridge (6-0) et abandonné leurs derniers rêves de titre. Pour la millième de Wenger, l'humiliation est totale.

Modififié

Chelsea - Arsenal
(6-0)
S. Eto'o (5'), A. Schürrle (6'), E. Hazard (16'), Oscar (42'), Oscar (66'), M. Salah (70') pour Chelsea


Pour sa millième à la tête du club londonien, Arsène Wenger, tout à sa fête, rêvait d'un succès éclatant sur la pelouse des Blues, solides leaders de Premier League. Il sera finalement reparti avec une fessée monumentale (6-0), qui n'est pas sans rappeler l'errance que les siens avaient déjà connue contre Liverpool (5-1). Au bout de quinze minutes de jeu, le score était en effet déjà de 3-0 pour les locaux, qui ont exploité sans vergogne la faiblesse rédhibitoire de l'arrière-garde des Gunners, ainsi que la naïveté de leur milieu de terrain. Comme d'habitude, le mois de mars signe la fin des ambitions pour les joueurs d'Arsenal, déjà éliminés en Ligue des champions et maintenant distancés de sept points par leurs adversaires du jour, qui ont prouvé si besoin est qu'il faudra être très fort pour venir les déloger de leur trône en championnat. Et aux supporters du PSG qu'il fallait calmer un peu leurs ardeurs.

Triple peine

Afin de marquer le coup, sans doute, Arsène Wenger avait décidé d'innover cet après-midi en titularisant Alex Oxlade-Chamberlain dans l'entrejeu, aux côtés de Mikel Arteta. Un choix louable dans l'esprit, mais qui s'avère rapidement être une fausse bonne idée, tant le jeune international anglais a semblé dépassé par les événements. Auteur d'une entame de match catastrophique, il échappe à l'expulsion après avoir détourné de la main une frappe cadrée d'Eden Hazard, encore une fois excellent. C'est l'innocent Kieran Gibbs qui est expulsé par Andre Marriner, qui devrait arbitrer en France, tandis que le Belge se fait justice lui-même sur le pénalty qui suit (17e). Il reste plus de 70 minutes à jouer et Arsenal, puni et humilié, doit composer avec son infériorité numérique et la gueule décomposée de son manager français. Avant cette triple peine, Samuel Eto'o et André Schürle s'étaient déjà permis de déflorer Szczęsny, respectivement d'une frappe du gauche bien enroulée (5e) et d'un tir rasant dans le petit filet (7e). En guise de choc, on a le droit à une parodie, entre deux équipes qui ne frayent pas dans la même galaxie.

Lente agonie

Les dés sont jetés, mais Mourinho exhorte pourtant ses joueurs à enfoncer le clou face à sa victime préférée. C'est chose faite juste avant la mi-temps grâce à Oscar, qui coupe au premier poteau un bon centre de Fernando Torres (42e) et qui inscrira plus tard un doublé sur une nouvelle erreur défensive (66e). Sans véritable surprise, la seconde période n'est qu'une lente agonie pour les Gunners, qui tentent de préserver leur fierté grâce à l'entrée en jeu de Flamini et cette frappe trop croisée de Cazorla, à deux doigts de sauver l'honneur (60e). Mais le moral n'y est pas. Tandis que Stamford Bridge exalte ses héros, un dernier but de Salah, parti dans le dos de Sagna, permettra à José Mourinho d'abandonner son sourire en coin pour lever le poing bien haut et exprimer toute sa joie (71e). Il n'aurait pas pu rêver mieux pour gâcher la fête.

Par Christophe Gleizes
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 16:36 Euro Millions : 138 millions d'€ + 1 millionnaire garanti 1 Hier à 15:00 Erick Thohir bientôt actionnaire d'Oxford United 3 Hier à 13:01 La manifestation des ultras des Young Boys contre l'e-sport 18 Hier à 11:32 Évra raconte sa vengeance après une blague de Piqué 66
Partenaires
Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Podcast Football Recall Un autre t-shirt de foot est possible