1. // Ligue Europa – 8e de finale retour – Résumé de la soirée

Chelsea, Newcastle et la Lazio s’en tirent

La qualification à la dernière minute de Newcastle, le coup de flippe de Chelsea, la Lazio impériale, Bâle héroïque, Fenerbahçe toujours vivant et le Rubin Kazan au bras de fer : c’est le résumé de la soirée de Ligue Europa.

Modififié
0 12
Bâle continue l’aventure

Vainqueur 2-0 au Parc Saint-Jacques lors du match aller, le FC Bâle est parvenu in extremis à conserver un avantage suffisant pour se qualifier lors du retour disputé ce soir à Saint-Pétersbourg. Dès la demi-heure de jeu pourtant, le Zénith avait rattrapé la moitié de son retard, grâce à Axel Witsel à la suite d’un corner tiré par Hulk et relayé de la tête par Nicolas Lombaerts. Les affaires des Suisses se compliquaient encore un peu plus quand Diaz, buteur il y a une semaine, se faisait sévèrement expulser pour un deuxième jaune récolté en 5 minutes. À 11 contre 10 toute la seconde période, les Russes ont poussé pour arracher la prolongation, en vain. Après deux grosses occasions de Danny puis Bystrov, c’est Shirokov qui a eu la balle de 2-0 sur pénalty à la 86e, mais l’héroïque gardien Yann Sommer a réussi l’exploit d’arrêter la frappe du joueur du Zénith d’un étonnant réflexe de la jambe. En pleine bourre dans son championnat national après un début de saison délicat, le FC Bâle s’offre une nouvelle belle aventure européenne dans la petite coupe d’Europe, un an après avoir été l’attraction de la grande.

Zénith Saint-Pétersbourg/Bâle : 1-0

Le Rubin Kazan au bout du suspense

0-0 à l’aller, puis encore 0-0 au retour : 180 minutes durant, Kazan et Levante se sont affrontés sans parvenir à inscrire le moindre but. Il a donc fallu passer par la prolongation pour désigner un vainqueur. Et ce sont les nouveaux partenaires de Yann M’Vila, toujours absent, qui ont réussi à tirer profit de l’avantage du terrain pour marquer par deux fois. D’abord par Rondón, qui taclait victorieusement une belle passe de Natcho, puis par Dyadyun, à la réception d’une relance rapide de son gardien et qui parvenait à prendre Diop de vitesse pour aller gagner son duel face au portier espagnol. Une qualification russe plutôt logique au final, face à une équipe de Levante pas au mieux ces derniers temps…

Rubin Kazan/Levante : 2-0 ap

Chelsea s’en tire

Dans l’obligation de s’imposer à la maison ce soir après la défaite 1-0 du match aller, les Blues ont longtemps tremblé, avec une première période mal maîtrisée. Après une demi-heure brouillonne, c’est tout de même Mata qui parvenait à ouvrir la marque, aidé par un bon relais de Ramires. L’égalité était alors parfaite sur l’ensemble des deux matchs, mais le Steaua, porté par ses supporters venus en masse en Angleterre, sont parvenus à égaliser sur corner, avec un but signé du prolifique défenseur Chiriches, malgré un premier arrêt de Čech. Il fallait donc que Chelsea marque deux buts en seconde période pour reprendre les devants. C’est d’abord Terry qui a sonné la révolte, d’une maîtresse-tête à la suite d’un coup franc de Mata. Et c’est ce même Mata, excellent ce soir, qui est à l’origine du troisième but de Torres, après qu’Hazard a astucieusement laissé filer la balle. L’attaquant espagnol a même eu la balle du 4-1 sur pénalty en fin de rencontre, après une faute obtenue par Hazard, mais sa frappe s’écrase sur la barre. Un raté sans conséquence : Chelsea se qualifie pour le tour suivant. Dommage pour des Roumains volontaires, mais qui ont montré leurs limites en seconde période.

Chelsea/Steaua Bucarest : 3-1

La Lazio tranquille

Kozak une fois, Kozak deux fois, Kozak trois fois. Auteur d’un triplé au stade olympique de Rome, l’attaquant tchèque Libor Kozak a conforté l’avantage acquis par la Lazio lors du match aller disputé en Allemagne (2-0). Les deux premiers buts ont été inscrits dès les premières minutes de jeu, ce qui n’a laissé que très peu de suspense quant à l’issue de cette confrontation. Stuttgart a payé très cher ses errements défensifs et n’a pu que sauver l’honneur en seconde période, par l’intermédiaire d’Hajnal, avant que le troisième but de Kozak en fin de rencontre ne vienne alourdir la note. L’Inter éliminé, c’est donc à la Lazio de Rome que revient la responsabilité de représenter le football italien pour la suite de la compétition.

Lazio/Stuttgart : 3-1

Fenerbahçe a tremblé

Dans l’opposition la moins sexy de ces 8es de finale, Fenerbahçe sort assez logiquement vainqueur de son duel face au Viktoria Plzeň. Le match aller disputé en République tchèque et qui s’est conclu par une courte victoire 1-0 des Turcs s’est avéré déterminant, puisque le match de ce soir s’est conclu sur un score de parité 1-1 : premier but signé Salih Ucan pour le Fener, suite à un bon centre en retrait de Cristian Baroni, égalisation de Plzeň par l’intermédiaire de Darida à l’heure de jeu. Devant vivre cette saison dans l’ombre de Galatasaray et de ses stars Drogba et Sneijder, Fenerbahçe a droit aussi à sa petite aventure européenne en Ligue Europa. Non mais.

Fenerbahçe/Viktoria Plzeň : 1-1

Newcastle à l’arrachée

Papiss Cissé, ce héros. À la dernière seconde de la rencontre de ce soir, l’attaquant sénégalais est enfin parvenu de la tête à inscrire un but, alors que la rencontre d’il y a une semaine s’était terminée sur un score nul et vierge et que le retour semblait devoir inéluctablement s’achever sur le même scénario, avec la prolongation pour générique de fin. Bousculés lors des deux confrontations, les Anglais passent en quart de finale par la toute petite porte. Une performance réalisée sans Hatem Ben Arfa, blessé, mais avec tout de même cinq Français alignés au coup d’envoi : Yanga Mbiwa, Haïdara, Cabaye, Marveaux et Sissoko. En face, Lassana Diarra était titularisé, de même que Samuel Eto’o en pointe. Ça n’a pas suffi pour les nouveaux riches russes, qui peuvent désormais se concentrer sur leur championnat national et la quête d’une place en Ligue des champions la saison prochaine. Leur parcours européen est terminé cette saison, mais nul doute qu’on continuera à parler d’eux dans un avenir proche.

Newcastle/Anzhi Makhachkala : 1-0

Par Régis Delanoë
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

un très bon hasard . ou se cache le prodige brésilien oscar il m impressionne pas du tout. bon match sans plus
Je_Vous_Aime Niveau : Loisir
Cissé, quel but de chien il nous a mit celui-là! Je le sentais venir en plus ce but à la dernière seconde... Sinon Kozak impressionnant... Et Hazard juste phénoménale sa feinte sur le but de Torres que j'ai trouvé très bon en seconde mi-temps...
T'es un supporter de l'Anzhi Makhatchkala? Sérieusement?
leopold-saroyan Niveau : Ligue 1
A l'image du barca, Fenerbahçe a eu chaud au cul*, à 1 partout Plzen frappa le poteau. Si c'était rentrant c'en était fini des turcs.
fernandollorientais Niveau : CFA
grosse perf d El Nino, n en déplaise à ses nombreux haters.
Et on ne dit pas que le penalty donné à Torres est une énorme simulation?

Marre de l'arbitrage pro-grosses équipes, Chelsea n'a rien à foutre en quarts c'est une pauvre équipe sans le moindre intérêt et qui ne fait rêver personne.
DIMITRI-SUR-LE-DON-S04 Niveau : Ligue des champions
Message posté par sissa
Et on ne dit pas que le penalty donné à Torres est une énorme simulation?

Marre de l'arbitrage pro-grosses équipes, Chelsea n'a rien à foutre en quarts c'est une pauvre équipe sans le moindre intérêt et qui ne fait rêver personne.


Une énorme simulation? T'es sur que t'as regardé le match??
sur le résumé que j'ai vu, il me semblait aussi qu'on pouvait donner penalty...

j'ai regardé zenith-Bale, et en terme d'arbitrage scandaleux c'était certainement le sommet de la soirée. une remontrance verbale au russe qui casse le nez à un balois d'un coup de coude, deux jaunes coup sur coup au balois pour deux tacles, un penalty cadeau, des fautes russes dangereuses pas sifflées... le sommet du blues !

mais même a 12 contre 10, le zenith n'a pas été foutu de convertir ses 35 occasions de goal. ca nous évite de parler d'arbitrage du coup.
Chapeau aux balois, c'est un exploit de sortir le champion de russie de la coupe d'europe !
JaphetN'Do Niveau : CFA2
Message posté par Sly
T'es un supporter de l'Anzhi Makhatchkala? Sérieusement?


La vraie question c'est est-ce que t'as réussi à écrire Anzhi Makhatchkala sans faire copier/coller ? Parce que c'est chaud, hein.
Elle a de la gueule la Ligue Europa cette année.
mister-michel Niveau : Loisir
Message posté par sissa
Et on ne dit pas que le penalty donné à Torres est une énorme simulation?

Marre de l'arbitrage pro-grosses équipes, Chelsea n'a rien à foutre en quarts c'est une pauvre équipe sans le moindre intérêt et qui ne fait rêver personne.


C'est sur Hazard le péno.
t'es bon toi.
mister-michel Niveau : Loisir
splendide raté de Danny sinon.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 12