1. //
  2. // 15ème journée

Chelsea n'est plus leader

On la tient la grosse démonstration mancunienne. Une prestation de haut vol qui relègue Chelsea à deux points, après le nul des Blues à Newcastle. Arsenal suit le rythme et City coince à Stoke. En bas de tableau, West Ham tape Wigan et Wolverhampton gagne contre Sunderland.

Modififié
0 0
Tottenham/Liverpool : 2-1


Buteurs : Skrtel (65è, csc) et Lennon (92è) pour les Spurs ; Skrtel (42è) pour les Reds

Ces Spurs ont décidément un mental à toute épreuve. Leur première période ressemblait pourtant à un vrai calvaire : le milieu de Liverpool réussit à prendre le dessus sur celui des Spurs, Van der Vaart sort sur blessure et l'immonde Skrtel ouvre le score après un cafouillage dans la surface. Comme d'hab', le retour au vestiaire et le discours de Redknapp sont salvateurs pour Tottenham. Et Skrtel dépose son costume de héros en marquant contre son camp peu après l'heure de jeu. En fin de partie, White Hart Lane aura l'occasion de rugir une dernière fois avec le pion dans l'extra-time de Lennon. Tottenham recolle aux quatre premiers du classement et devance Bolton désormais sixième. Pour Liverpool, attention, le peloton européen est en train de prendre le large.

Newcastle/Chelsea : 1-1


Buteurs : Carroll (6è) pour les Magpies ; Kalou (45è) pour les Blues

Le message de Malouda avant-match ( « Nous devrons éviter d'encaisser le premier but » ) a sans doute été entendu par des sourds. Six minutes après le coup d'envoi, Alex effectue une belle toile mise à profit par l'inévitable Carroll. Chelsea souffre toute la première période mais égalise de façon heureuse juste avant la pause (tir dévié de Kalou). En seconde mi-temps, les Blues prennent le contrôle, Anelka mène le jeu vu que Ramires n'y arrive toujours pas mais Kalou et Sturridge mangent la feuille. Newcastle n'a pas été génial mais aura chèrement défendu son point. Chelsea laisse son fauteuil de leader à MU mais ne perd pas. Pour l'instant, Ancelotti doit s'en contenter.

Aston Villa/Arsenal : 2-4


Buteurs : Clark (51è, 69è) pour les Villans ; Arshavin (38è), Nasri (44è), Chamakh (55è) et Wilshere (92è) pour les Gunners

Arsenal gagne une nouvelle fois à l'extérieur mais ne pourra jamais prétendre au titre tant que son meilleur défenseur s'appelle Marouane Chamakh, monstrueux dans les efforts de pressing et efficace dans la surface adverse (un but, une passe décisive). Il y a clairement une classe d'écart entre les défenseurs gunners et le reste de l'équipe. Car, avec le ballon, cet après-midi, les Londoniens étaient irrésistibles et ont proposé des séquences de conservation à montrer dans toutes les écoles. Aston Villa a souvent couru après le cuir, a bien réagi au retour des vestiaires par l'entrée de Delfouneso et aussi par le replacement d'Ashley Young en pointe, suite à la sortie d'un Carew nul. Pas suffisant cependant.

Man Utd/Blackburn : 7-1


Buteurs : Berbatov (2è, 27è, 47è, 62è, 70è), Park (23è), Nani (48è) pour MU ; Samba (83è) pour les Rovers.

Voilà la performance majuscule que tout le monde demandait à ManU. Sept buts, tous par le jeu, un goal-average soigné par rapport à Chelsea, un quintuplé du classieux Berbatov, des crochets de Nani à la pelle, un Rooney ultra-collectif en opération séduction et reconquête d'Old Trafford, un jeu fluide, simple, le tout avec la vitesse indispensable pour déséquilibrer n'importe quel adversaire. Celui de cet après-midi, Blackburn, est toujours une insulte au football et Chimbonda est toujours une bonne blague (passe aveugle géniale sur Berbatov). Remercions MU d'avoir botté ces Rovers et la philosophie Sam Allardyce.



Stoke City/Manchester City : 1-1


Buteurs : Etherington (92è) pour Stoke ; Richards (81è) pour City

Avec un Mancini hivernal (combo bonnet et écharpe rayés) sur le banc, City n'a pu faire mieux que match nul et perd de nouveau du terrain sur Arsenal et le rival United. Match très pauvre des Citizens, dominés durant toute la rencontre et pourtant en mesure d'effectuer le hold-up parfait après l'ouverture du score de Richards, auteur de la feinte de corps de sa vie. Heureusement, Etherington, sur un bon service de Tuncay en talonnade, égalise dans le temps additionnel. Sur les quatre derniers matches, Stoke c'est 10 points sur 12, en rencontrant Liverpool et City donc. Pas mal.

Bolton/Blackpool : 2-2


Buteurs : Petrov (76è), Davies (89è) pour les Wanderers ; Evatt (28è) et Varney (57è) pour les Seasiders

Bolton a failli y passer mais a réussi à égaliser dans les derniers instants de la rencontre par Mark Davies. Blackpool avait pourtant fait le taf, se payant le luxe de marquer sur deux corners d'Elliot Grandin. A l'heure de jeu, Owen Coyle fait alors entrer Martin Petrov qui a remis à lui seul les Wanderers dans le bon sens. Bolton est toujours cinquième de la PL en attendant le Tottenham/Liverpool de demain.



Wolverhampton/Sunderland : 3-2


Buteurs : Foley (50è), Hunt (81è), Ebanks-Blake (89è) pour les Wolves ; Bent (67è) et Welbeck (77è) pour Sunderland

Fin de série négative pour les Wolves, même si une cinquième défaite se profilait après le but de Welbeck dans le dernier quart d'heure. Mais Wolverhampton a de l'orgueil et coach McCarthy le nez creux, sauvé par ses deux remplaçants Hunt et Ebanks-Blake dans les dix dernières minutes. Les Wolves grattent surtout quelques points précieux sur Fulham et Wigan dans la lutte pour le maintien



Everton/West Brom : 1-4


Buteurs : Cahill (42è) pour les Toffees ; Scharner (16è), Brunt (26è), Tchoyi (76è), Mulumbu (87è) pour West Brom

Il paraissait que West Brom était la bonne équipe à prendre, en chute libre après son bon début de saison. Pas pour Everton ce samedi après-midi même si le score est très très lourd et sévère pour les Toffees. Match engagé (Arteta expulsé pour “rucking”), réussite maximum pour le promu, avec deux buts mignons de Brunt (coup-franc) et Tchoyi (frappe dans la lucarne d'Howard), sans oublier la minute folle de Mulumbu. L'ancien Parisien marque, célèbre un peu trop son pion : carton jaune. Sur le coup d'envoi, Youssouf fait faute sur Beckford et récolte un deuxième avertissement. Retour au vestiaire avant tout le monde.



Fulham/Birmingham : 1-1


Buteurs : Dempsey (53è) pour Fulham ; Larsson (20è) pour Birmingham

Le plan de Birmingham a fonctionné pendant près de cinquante minutes : béton armé au milieu et en défense et contre-attaques létales avec Hleb à la baguette. Heureusement pour les Cottagers, Dempsey a concrétisé la domination de son équipe au retour des vestiaires, suite à une technique astucieuse sur corner (poser ses deux mains sur le défenseur et sauter). Fulham a continué à pousser ensuite sans réussir à passer devant Birmingham avec un Foster encore bien utile dans les cages.



West Ham/Wigan : 3-1


Buteur : Behrami (34è), Obinna (56è) et Parker (75è) pour les Hammers ; Cleverley (86è)

Match de fond de cave entre Wigan et la lanterne rouge West Ham. Atroce partie pendant la première demi-heure : des hors-jeu, passes ratées et un rythme de sénateur. Heureusement, les défenseurs Gohouri et Caldwell sont mauvais et ont permis à Behrami d'ouvrir le score. Ensuite succession de miracles pour les Hammers : Obinna score, Green stoppe un pénalty et West Ham marque pour la première fois cette saison trois buts dans le même match.



Ronan BOSCHER

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
La Vieille Dame se déride
0 0