1. //
  2. // 26ème journée

Chelsea n’est pas mort, City déroule

A la diète depuis cinq matches, Chelsea renoue avec la victoire face à une pâle équipe de Bolton. City conforte sa place de leader face à Blackburn. Newcastle, tenu en échec, s’enfonce, lui, dans la crise.

Modififié
0 1
André Villas-Boas s’est donné un peu de répit. Comble de l’ironie, c’est grâce à ses vieux grognards que le technicien portugais remporte sa première victoire depuis cinq matches (3-0). Frank Lampard, de retour dans le onze titulaire des Blues, est le symbole de ce Chelsea poussif mais enfin victorieux. Laborieux sur l’ensemble de la rencontre, le milieu de terrain de 33 ans tire le corner qui permet à Didier Drogba de doubler la mise d’une tête décroisée. Quelques minutes plus tard, ce même Lampard termine le travail d’une reprise de volée pleine de sérénité au second poteau (78ème). Auparavant, David Luiz, taulier de l’axe central depuis quelques matches, s’était offert un rush cheveux frisés au vent que n’aurait pas renié un certain Carles Puyol, avant d’ouvrir le score d’une frappe enroulée (47ème). Attention cependant à ne pas se méprendre sur cette victoire « easy » des Blues. Face à des Wanderers faiblards, les hommes d’Abramovich n’ont pas livré le match de leur vie, loin de là. Très brouillons en première période, ils ont eu beaucoup de mal à se trouver et à créer des brèches aux abords des cages de Bogdan. Un mal symptomatique d’une équipe toujours en plein doute. Villas-Boas se consolera en se disant que, pour une fois, ses joueurs ont eu le mérite de faire le taff. Pour les Wanderers, 19èmes, le vagabondage continue et les conduit tout droit vers le Championship.

Balotelli, buteur romantique
Autre entraîneur en grand danger, Steve Kean devrait encore avoir besoin des services de son garde du corps ceinture noire de karaté. Face au leader Manchester City, Blackburn n’a rien montré et a décidé de « jouer » uniquement dans ses 40 derniers mètres. Pour preuve, les Citizens terminent la première mi-temps avec 81% de possession de balle ! Une stratégie efficace jusqu’à la 29ème minute et l’ouverture du score de Balotelli. Grand romantique, l’avant-centre des Sky Blues dédicace son but à Madame avec un « Raffaella ti amo » collé sur son tee-shirt. So cute. Le reste du match est du même acabit. City combine bien au milieu, met de la percussion devant et passe par les côtés. Le trident offensif Balotelli-Agüero-Silva cavale dans tous les sens et se crée une flopée d’occasions. Résultat, nouveaux buts, signés Agüero (52ème) et Dzeko (80ème, 3-0). Pas cher payé pour une équipe de Blackburn qui repart de l’Etihad Stadium sans s’être procurée la moindre occasion. En signant deux victoires convaincantes en trois jours, les Citizens chassent le doute et prennent leurs aises en tête du championnat. Demain, Mario Balotelli pourra regarder le match de MU tranquillement dans son canapé, avec Raffaella évidemment.

Newcastle s’enfonce dans la sinistrose
Le doute, voilà un mot qui devrait revenir fréquemment dans la bouche des joueurs de Newcastle. Etrillé 5-0 par Tottenham il y a quinze jours, les Magpies ont prouvé face à Wolverhampton (2-2) qu’il n’est pas facile de se remettre d’une telle claque. Pourtant, sous la houlette d’un duo offensif made in Sénégal formé par Demba Ba et Papiss Cissé, les hommes de la Tyne prennent les choses en main d’entrée. Le dernier nommé ouvre le score dès la 6ème minute, avant que Jonas Gutierrez double la mise quelques minutes plus tard d’une frappe surpuissante. 18 minutes de jeu, match terminé, emballez c’est pesé. Et bah non. En deuxième mi-temps, les Wolves marquent deux pions coup sur coup et enfoncent Newcastle et sa French connection dans la dépression.

Dans les autres rencontres, Sunderland, pourtant en pleine bourre, a pris une fessée déculottée par West Bromwich Albion (4-0), tandis que Fulham a fait le job contre les Queens Park Rangers (0-1). Enfin, pas grand-chose à signaler au DW Stadium, où Wigan et Aston Villa n’avaient tout simplement pas envie de marquer (0-0). En revanche, bad news pour Stuart Pearce. Le sélectionneur intérimaire des Three Lions devra sans doute se passer des services de Darren Bent face aux Pays-Bas. L’avant-centre des Villans s’est blessé à une cheville et a dû sortir du terrain sur une civière. Alex McLeish, lui, pleure déjà. Avec Bent sur le flanc et Robbie Keane sur le chemin du retour à Los Angeles, Les Lions vont se retrouver à poil.

Par Romain Leroux
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

waynerooney Niveau : CFA
Bravo le gardien de Blackburn contre city, va falloir arrêter de leur donner des buts à ces sales riches.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Cardiff errant
0 1