1. //
  2. // Gr.E
  3. // Chelsea/Valence (3-0)

Chelsea n’a pas tremblé

Chelsea n’a pas fait dans le détail. Les Blues se sont largement imposés face à Valence (3-0) et se qualifient pour les huitièmes de finale de la Ligue des Champions. Cerise sur le gâteau : la formation de Villas-Boas termine première de son groupe, grâce au match nul entre Genk et Leverkusen.

Modififié
0 15
Il fallait un grand rendez-vous. Un grand rendez-vous pour oublier la claque contre Arsenal, la défaite contre Leverkusen et le double revers contre Liverpool. Et Chelsea a répondu présent. Villas-Boas n’avait pas laissé le choix à ses joueurs. Il fallait gagner contre Valence, pour donner un sens à la saison. Et Chelsea a gagné. Chelsea a même largement gagné. Déjà, au niveau du score, mais aussi et surtout dans la manière. On a retrouvé le Chelsea cynique, le Chelsea conquérant, le Chelsea conscient de sa force. Et l’équipe londonienne n’a pas mis longtemps à comprendre que cela allait être sa soirée. Trois minutes. Oui, le sort était déjà scellé au terme des 180 premières secondes. Le but de Didier Drogba n’a pas seulement mis Chelsea sur les bons rails. Il a fait comprendre à Valence que Chelsea était dans un soir où rien ne peut lui arriver. Et le reste de la rencontre n’a fait que le confirmer. Un match à sens unique, une équipe de Valence scindée en deux, incapable de s’approcher vraiment dangereusement des buts de Petr Cech malgré une énorme possession de balle. Hormis à la cinquième minute, lorsque Jordi Alba fait trembler le montant. Cela aurait changé la donne, changé la physionomie de la rencontre. Mais non. Il était écrit que le destin était dans le camp bleu. Inexorablement. Inévitablement. Jamais, depuis le début des années 2000, Chelsea n’avait été éliminé lors des phases de poule de la Ligue des Champions. Villas-Boas n’aurait pas supporté d’être l’exception honteuse qui confirme la règle. Au contraire. Le coach portugais a su motiver ses troupes, avec brio. Chelsea gagne et termine même premier de sa poule, grâce au match nul entre Genk et Leverkusen. Valence sera reversé en Europa League. Pas forcément la place que le club espagnol aurait méritée. Mais sur ce que l’on a vu ce soir, si.

Possession inutile

On l’a dit. Il ne faut que quelques secondes pour comprendre dans quel sens va tourner cette rencontre. A peine trois minutes de jeu : Mata récupère un bon ballon dans la surface et sert Drogba. L’Ivoirien, avec la classe qu’on lui connaît, fixe son défenseur et pan. Il est où le ballon ? Au fond des filets. 1-0 pour Chelsea. Voilà pourquoi Fernando Torres fait banquette : parce que Drogba est de retour à son meilleur niveau. Valence accuse le coup, mais ne se démonte pas. Le chrono tourne de deux minutes, et Jordi Alba expédie un missile sur le poteau droit de Cech, complètement battu. Stamford Bridge se tait. Mais cet éclair va rester isolé au milieu de désert espagnol. A partir de là, c’est un monologue anglais. Non pas sur la possession de balle, à 66% à l’avantage de Valence en première période, mais dans l'utilisation du ballon.

A chaque fois que Chelsea attaque, il y a danger. La défense de Valence panique dès que Dorgba reçoit le ballon. Normal, l’ancien Marseillais ne perd jamais le ballon. Mieux, il s’en sert à merveille. A la 20ème minute, le voilà qui récupère le cuir au milieu du terrain, et que j’élimine un joueur, et que j’avance, et que je donne un caviar à Ramires. Victor Ruiz est généreux et laisse le Brésilien passer devant lui et glisser le ballon sous les gants de Diego Alves. 2-0. Le break est fait. Deux attaques. Deux buts. On appelle ça le réalisme. Valence est noyé sans pourtant être sous l’eau. L’équipe d’Emery ne joue pas mal, mais n’arrive pas à dépasser la ligne défensive de Chelsea, bien commandée par une paire Terry-Tahiti Bob des grands soirs. Pasd grand chose d’autre à se mettre sous la dent en cette première période, hormis peut-être une jolie frappe lointaine du capitaine Albelda. Facile d’aller la chercher en lucarne, pour Cech.

C'est qui le roi? C'est Drogba

En début de seconde période, la musique ne change pas. Valence garde le ballon, et Chelsea se met dans une position d’attente, prêt à partir en contre avec la vitesse de Mata et Sturridge. Les petits malins. La domination espagnole est stérile, et c’est finalement Chelsea qui se créé la première occasion, par une frappe en angle fermé de Sturridge, qui a tendance, bien souvent, à oublier ses partenaires. A partir de l’heure de jeu, Valence plante sa tente dans la moitié de terrain des Blues. La possession de balle augmente encore (on atteint les 71%), et Feghouli se créé une bonne occasion, avec une frappe puissante que Cech, insurmontable, détourne en corner.

Chelsea a un petit coup de mou, mais les Valencians n’en profitent pas, alors qu’il y aurait peut-être eu la place d’en mettre au moins un, histoire de faire douter les locaux. Même pas. Au contraire. Le héros du soir s’appelle Drogba, et l’Ivoirien va le prouver. Une première occaz, énorme, manquée face à Diego Alves. Pas grave. Deux minutes plus tard, à la 76ème minute, Didier Drogba, « le foutbaleur » , couronne sa prestation d’un petit extérieur du droit, sur un service de Mata. 3-0, et 148 buts pour l'ancien de l'OM sous le maillot des Blues. Un but qui clôt le match, le spectacle et la qualification. A la fin de la rencontre, la belle nouvelle arrive de Belgique : Genk a tenu le Bayer Leverkusen en échec, 1-1. Chelsea termine premier de sa poule. Suffisant pour éviter le Barça et le Bayern en huitièmes de finale. Oui, c’est vraiment une belle soirée.

Eric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Miles Morales Niveau : DHR
Lamps, comme prévu Chelsea a ecrase un Valance surcote (une pov'equipe en bois de Liga) et finit meme premier, en plus Ramires fut excellent, tu sais donc ce qu'il te reste a faire... sucer les boules de ton seigneur et maitre: Lord André Vilas Boas!!
ReadySteadyGo Niveau : District
Il a couché le nom de Drogba sur la feuille de match. Quel génie!
@Milles Morales : Commence par enlever les boules d'Eusebio et de Figo qu'il y a dans ta bouche, ensuite enlève ta langue du trou de balle à Mourinho et ensuite on pourra discuter tous les deux ...

Sinon belle perf des Blues, ça fait vraiment plaisir ! Un Drogba des grands soirs, et un super Mata. Faut continuer comme ça en championnat maintenant. Come on Blues !!!!!!
Miles Morales Niveau : DHR
Mais moi Lamps contrairement a toi, j'ai pas ce soir la queue d'un rouquin au sang bleu qui m'ecarte la rondelle...
Sinon j'apprecie enormement ton sens inne de l'opportunisme... mais desole de te decevoir, c'est pas pour demain le retour de ton papy Guus...

Bien a toi.

PS: zegdil, les boules de Lamps dans ta grande bouche te vont a merveille...
Ha MM...
Tu devrais aussi retirer celles que tu renifles ! Ce qu'il y a au dessus (ou en dessous, je ne sais pas comment tu en profites) t'empêchent de bien lire.

Sinon c'est pas vraiment faux ce qu'il dit ce c***. Faudrait p'tet penser à créer une nouvelle identité tactique à ce club. L'ancienne (taillée pour les actuels dinosaures)n'est pas très adapté aux nouveaux venus.
Ou alors s'y accrocher... Mais recruter des joueurs capables de perpétuer la tradition (comme le fait le Barca par exemple) et surtout en former !
@Miles Morales : Opportuniste moi ? Je suis supporter des Blues depuis 2000 ... Pas comme toi qui te rapproche d'un club dès qu'il y un cul lusitano à lécher dans le coin hein !

J'ai mon arrière grand-père qui avait des origines portugaises, du coup, tu dois être chaud pour me bouffer la nouille non ?
comme d'hab torres a été décisif! ils vont finir par regretter sheva au bridge..
Miles Morales Niveau : DHR
Ton arrière grand-père??!! J'm'en fous de tes ancetres cramoisis, et vue le degenere que tu es, ça doit deja venir de loin...

J'suis pas lusitano, mais je sais reconnaitre un genie comme Ronaldo, Villas Boas, Mourinho... au fait tu connais Mourinho, nan? Tu sais celui qui a sorti un petit club de quartier de l'anonymat...
Comment t'arrives encore a parlé la bouche pleine vieille merde ?!

De l'anonymat ? Evidemment tu connaissais pas le club avant 2004, vu que t'es arrivé accroché au cul du Mou.

Continue à faire ton beau derrière ton ordi ... IRL, tu serais déjà à genoux en train d'avaler mon chibre
Miles Morales Niveau : DHR
C'est bien, tu parles comme un ado, tu dois en etre un...

Sinon, ce club de quartier n'avait rien gagne de valable (les petites coupes de m.erde tu te les mets ou je pense bien profond) pendant 50 ans avant l'arrivee de Dom José. Et sans lui, vous seriez toujours des bouseux.

T'es qu'un puceau puisque tu ne t'interesses a ce club que depuis 11 ans...
Putain, je plains ta mère (cette grosse catin) d'avoir enfanté un débile comme toi ... Puis aussi ton père, ce c** de t'avoir fini à la pisse ...
Miles Morales Niveau : DHR
C'est bien ce que je dis, t'es qu'un pov'ado...
Fais le calcul, je supporte Chelsea depuis presque 12 ans ... Et je ne m'interessais pas au foot à 6 ans ... Donc perdu !

Par contre, toi qui vient baver encore et encore le même discours sur tous les topics ...

On ne juge pas quelqu'un sur des posts sur un forum de foot qui plus est ! J'suis pas un ado, juste un homme qui s'énerve très rapidement nuances.

Puis va falloir revoir tes arguments quand tu t'adresses à moi petit, j'ai jamais craché sur le Mou et je ne le ferai jamais parce que pour moi c'est un grand entraineur et je pense même qu'il est bien meilleur que Guardiola tu vois.

Choisis mieux tes cibles la prochaine fois mec ...
Yo, Lamps, laisse parler ce Morales.

Le mec va te placer Mourinho et AVB devant des légendes de la stratégie qui ont révolutionné le football, tu sais les Chapman, Sebes, Herrera, Michels ou Sacchi.

Bref, ignore le, si encore il était un minimum intéressant, mais même pas...
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Chelsea, une peur bleue
0 15