Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 10 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 5e tour
  3. // Chelsea-Man City (5-1)

Chelsea met la fessée aux enfants de City

Face à une équipe C de City, les Blues ont retrouvé leur football pour passer au niveau supérieur (5-1). Une balade dominicale logique dont il ne faut tirer de conclusions hâtives. Car en face, c'était plus jeune qu'Hervin Ongenda.

Modififié

Chelsea FC 5-1 Manchester City FC

Buts : Diego Costa (35e), Willian (48e), Cahill (53e), Hazard (67e), Traoré (89e) pour Chelsea // Faupala (37e) pour City

Adarabioyo, Garcia, Garcia Serano, Celina, Iheanacho, Faupala : c'est une version hispanisante de l'OM un soir de mars 2006 qu'envoie Pellegrini sur la pelouse de Stamford Bridge. En face, Chelsea n'a plus le choix qu'entre la Champions et la Cup pour repartir en Interrail l'année prochaine. Alors Hiddink a appelé tout le monde sur le pont, et ses hommes ont fait le travail. Une leçon de football comme Chelsea n'a pu que trop rarement en donner cette saison. Une fessée de prestige sur le papier, logique sur le terrain. Mais si Chelsea est qualifié pour le tour suivant, l'essentiel n'est pas là. Car, ce dimanche, Eden Hazard a marqué.

Actions d'école contre enfants impertinents


Il joue peut-être son premier match en pro, le petit Faupala ouvre le bal d'un enchaînement contrôle-crochet-frappe très sûr pour tester les gants de Courtois. Mais la jeunesse n'a plus de suite dans les idées, de nos jours. City abandonne le ballon à Chelsea qui n'en fait pas grand-chose jusqu'au une-deux-trois entre Fàbregas, Pedro et le poteau. Costa se bat dans la surface, Baba, Hazard et Willian régalent en petit périmètre, Caballero se croit au volley, mais le tout reste stérile, sans relief.

Alors, Chelsea reprend les bases et offre une leçon d'école aux minots de City : Fàbregas pour lancer Hazard, le centre en première intention, et Diego Costa à la finition plongeante. Une bête étrangement seule au milieu de la défense centrale du pourtant expérimenté Demichelis. Reste que la jeunesse n'a plus de respect, de nos jours. Dans la minute suivante, les numéros 76 de Garcia, 72 de Iheanacho et 51 de Faupala combinent pour l'égalisation de l'ancien Lensois. Et si Hazard et Fàbregas relancent la même combinaison, Caballero a la bonne idée de se mettre au handball sur la reprise à bout portant de Pedro. Les poulains du cavalier tiennent le nul à la mi-temps.

Eden Hazard et manita


Mais cette situation, le maestro Willian ne s'en satisfait pas. Alors il remonte tout le terrain, s'appuie sur Hazard et calme Caballero. Puis c'est au tour de Cahill de remettre une ligne sur le carnet de correspondance d'une volée sans détour. Les kids mancuniens tentent bien de chiner du côté de la surface locale, Hazard montre que, même sans efforts, il est encore une classe au-dessus. Coup franc obtenu, côté ouvert pris, Caballero battu et un 4-1 qui sonne la fin de la récréation.

Wilfried Cavalier doit suppléer à l'abandon de Demichelis qui balance sans réfléchir Bertrand Traoré dans la surface, et détourner le penalty tiré en dilettante par Oscar. Puisqu'il ne peut pas compter sur son aîné de quatre ans, Traoré se charge de participer à la promenade des grands d'un coup de casque lobé et poteau rentrant. Une seconde période maîtrisée et une manita face à City, toujours bon à prendre pour Chelsea. Mais ces Citizens-là étaient plus proches de la CFA que de la Ligue des champions.

Par Eric Carpentier
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 16:00 Tuto Panini Adrenalyn XL : Préparer son équipe 4
Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Tsugi
Hier à 12:38 L'avocat de Mogi Bayat ne comprend pas pourquoi son client est toujours en prison 32 Hier à 09:06 Le magnifique coup franc de Rooney avec DC United 11
À lire ensuite
Caen rusé, Rennes usé