Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 6e journée
  3. // Chelsea/Arsenal (2-0)

Chelsea mange le cerveau d'Arsenal, comme d'habitude

Sans briller, les joueurs de Mourinho s'imposent contre Arsenal (2-0), une nouvelle fois frustré après des expulsions qui font débat.

Modififié

Chelsea 2-0 Arsenal

Buts : Zouma (53e), Hazard (91e) pour les Blues

Le coup des deux frères que tout oppose. Celui qui profite, celui qui subit. Arsenal, Chelsea, les voisins londoniens du haut de tableau de Premier League, ont rejoué la pièce qu'ils ont déjà exécutée à maintes reprises. Arsenal, l'équipe qui joue bien, repart une main devant, une main derrière, avec des joueurs prochainement suspendus. Chelsea, sans prendre énormément de risques, encaisse les trois points. Dans les rôles des symboles, deux nouveaux, deux stoppeurs. Les deux joueurs qui étaient alignés aux côtés des dix autres titulaires habituels. Kurt Zouma d'un côté, qui prend un malin plaisir à charger dans les duels et qui va marquer de la tête sur coup franc en supériorité numérique. Un mental à toute épreuve. De l'autre, Gabriel Paulista, qui tombe dans le panneau de Diego Costa et précipite la chute de son équipe, la laissant à 10 avant même la pause.

Diego Costa fait du Diego Costa... et ça marche toujours !


Wenger et Mourinho ont eu beau dédramatiser ce choc dans la semaine, assurant que l'on était qu'en septembre, il y a des faits qui ne trompent pas. Pour ce choc, les équipes types sont de sortie. Juste donc de quoi remplacer Mertesacker, blessé, et John Terry, sagement posé sur le banc de touche. Très vite, les habitudes des deux équipes reviennent. La première mi-temps de ce match est le parfait exemple pour une personne qui veut expliquer l'ascendant psychologique dans le football. Arsenal, l'équipe la plus en forme depuis le début de saison, attaque et tente de trouver Walcott dans la profondeur dès que possible. Mais l'Anglais et ses coéquipiers tremblent et se compliquent la vie une fois dans la zone de vérité.

Tout l'inverse de Blues qui reprennent confiance face à un de ses adversaires préférés. Heureusement pour eux, les Canonniers peuvent compter sur un portier rassurant, qui sait parfaitement gérer ce genre d'atmosphère. En même temps, Čech jouait dans l'autre camp l'an dernier... En fin de première période, Diego Costa fait du Diego Costa en mettant ses doigts dans les yeux de Koscielny. Embrouille derrière avec Gabriel qui vient aux nouvelles. Carton jaune pour les deux, et, surprise, le joueur d'Arsenal fait preuve de naïveté derrière. Un coup de talon en guise de réponse sous les yeux de l'arbitre, et les Gunners rentrent au vestiaire à dix.

Eden Hazard se réveille en seconde


Chambers le remplace, Wenger ayant choisi de sacrifier Coquelin. Les Gunners se disent que l'arbitre a vu à la pause que Costa aurait dû être expulsé, qu'il va forcément y avoir compensation. Mais les joueurs de Chelsea redoublent de malice pour ne pas être lésés. Diego Costa fait tout pour être le héros du match, traverse le terrain balle au pied avant de provoquer seul la défense adverse, pour laisser ses partenaires souffler. Hazard essaie de sortir de sa torpeur, mais Čech reste bien sur ses appuis. En même temps, le Belge ne force peut-être pas, car Fàbregas a trouvé la tête de Zouma au second poteau à la 53e.

Arsenal tente de jouer, mais les nerfs lâchent. À la 79e, Cazorla se fait expulser à son tour pour un deuxième jaune. Une bonne semelle sur Fàbregas. Le sentiment d'injustice pousse Koscielny a se payer Hazard à l'entrée de la surface. Le Belge, pour son meilleur match depuis le début de la saison, est récompensé par une frappe dans la surface dans le temps additionnel contré par Chambers, trompant ainsi Čech. De quoi donner encore plus d'importance à une victoire qui fera du bien dans un vestiaire, aussi parce qu'elle va causer du tort à celui d'en face.

Par Romain Canuti
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 4 heures Le Belge Tom Saintfiet, sélectionneur de la Gambie 5
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Podcast Football Recall
Hier à 15:52 Usain Bolt pourrait jouer en Australie 17