1. // Angleterre – Premier League
  2. // J19

Chelsea imite Manchester United

Chelsea et Man United se sont vautrés à domicile, et pas contre l’élite de l’élite. Du coup, Arsenal gratte ses points, Tottenham un seul alors que Wolverhampton et Blackburn se battent en fond de cale. En attendant City demain.

Modififié
3 2
La crasse du week-end

Même avec une défense bricolée (Rafael, Carrick, Jones, Evra), on ne pouvait s’attendre dans la dynamique actuelle à voir les Red Devils tomber face aux Rovers, à Old Trafford. Menés au bout de cinquante minutes par un doublé de Yakubu, dit le Yak - qui est aussi le nom d’une disco réputée à Avoriaz - les Mancuniens ont réagi, grâce à un doublé d’orgueil du grand Berbatov et on les a tous imaginés marcher en fin de match sur un Blackburn claqué. Seulement, s’il y a bien une équipe contre laquelle il faut assurer dans le domaine aérien, c’est bien contre Blackburn. De Gea a malheureusement poursuivi son apprentissage des matches à l’anglaise en peignant une belle toile, et en offrant de façon inespérée la victoire la plus improbable de cette année 2011.

La bonne opération

Elle nous vient forcément de l’Emirates où Arsenal, sérieux mais pas flamboyant, a bataillé dur pour mettre à terre QPR. Limités offensivement avec le seul Bothroyd, péniblement dangereux, aussi vif qu’un Mertesacker, les Rangers ont bouffé de la pelouse mais ont craqué une fois, la seule fois où Arshavine eut la bonne inspiration. La passe dans le tempo parfait laisse Van Persie sur son terrain de chasse, les 9 mètres. 1-0, l’affaire est emballée, sans trop de panique en fin de service, à souligner. L’autre bonne affaire de la journée, c’est sans doute le compte en banque de Drogba. Certes défait par Villa à Stamford Bridge, l’Ivoirien a semblé dire au revoir au public de Londres, après avoir ouvert le score sur péno. En forçant même un peu l’émotion. Adieu Angleterre. A lui la Chine ou la Russie, histoire de (re)mettre la famille à l’abri. Un sacré abri quand même.

Les hommes du week-end

Ils sont deux et portent les couleurs de Wolverhampton. Le premier Wayne Hennessey a écoeuré l’Emirates pour le Boxing Day et a remis le couvert au Reebok Stadium, qui n’est jamais passé aussi près d’une victoire de ses vagabonds. Le second s’appelle Fletcher, buteur moitié-renard, moitié-chattard contre Arsenal (1-1) et qui récidive contre Bolton. Ça fait deux points de pris pour les fêtes, pour deux matches à l’extérieur. En bas de tableau, ce sont des détails qui comptent. Dans un autre registre, on ne pouvait pas laisser sous silence le superbe retour de Steven Gerrard, même pour une simple demi-heure contre Newcastle. Des deux points d’interrogation pour la sélection anglaise (les cas Gerrard et Lampard), le milieu de Liverpool est de loin celui qui nous laisse le moins perplexe. Si les Reds retrouvent le Gerrard aperçu contre Newcastle, ils peuvent regarder 2012 avec un peu plus d’envie.

Par Ronan Boscher
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Superbe entrée en jeu de gerrard, il a changé le match à lui tout seul.
Renard_Chenapan Niveau : DHR
Le kif de le revoir faire chanter Anfield!
LA classe quoi...
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
3 2