1. // Histoire des maillots
  2. // Épisode 18

Chelsea Football Club, vert le bleu roi

Il est porté dans les stades, sur les terrains le dimanche, dans la cour de recré, dans la rue. Le maillot de foot est le signe de ralliement de tout supporter. Et chaque maillot a son histoire. Cette semaine, place à la tunique du Chelsea Football Club.

Modififié
252 5
Champions en titre de la Premier League, les Blues de Chelsea font encore parler d'eux cette saison, mais pas tout à fait pour les même raisons. Onzièmes et ayant déjà abandonné tout espoir de jouer le titre, les Londoniens ont en plus dû se séparer de José Mourinho en cours de saison. En d'autres termes, la tunique bleu roi du Sud-Ouest de Londres vit des jours compliqués. Heureusement, le lion de son blason a encore une chance de rugir en Ligue des champions, si toutefois il parvenait à mettre à terre le lynx parisien. Alors, les supporters des Blues pourraient se prendre à rêver de voir à nouveau ces joueurs de bleu vêtus soulever la coupe aux grandes oreilles. Et d'ajouter une ligne dans l'histoire de ce maillot pas comme les autres.

Histoire d'un maillot


L'histoire du maillot de Chelsea est particulière en cela qu'elle est indissociable de celle du stade des Blues, Stamford Bridge. En 1904, les frères Mears, ouvriers dans le bâtiment, font l'acquisition du terrain d'athlétisme de Stamford Bridge avec l'ambition de le transformer en terrain de football. Peu de temps après, la Great Western Railway Company se manifeste pour racheter l'emplacement, mais les frères refusent l'offre et entassent assez d'argent pour construire le deuxième plus grand stade de football de l'époque (derrière le Crystal Palace). Le prix de la location est fixé à 1500 livres par saison. Un prix jugé exorbitant par le club voisin, le Fulham Football Club, qui déclina l'invitation. Car oui, Stamford Bridge se situe dans le quartier de Fulham (près de l'arrêt de métro Fulham Broadway).


Puisqu'en 1905, le stade est toujours vide, les frères Mears décident de monter leur propre club de football. Ainsi naît le Chelsea Football Club. Pourquoi ce nom ? Tout simplement parce que le nom du quartier du stade est déjà pris et que le quartier adjacent est... le district de Chelsea. Rapidement formé, le club tente de rejoindre la Southern League. Mais les refus de Tottenham et de Fulham, deux autres clubs de Londres, poussent les joueurs de Chelsea vers la deuxième division de la Football League. Chelsea est le seul club, avec Bradford City, à avoir pu intégrer la Football League sans avoir disputé le moindre match préalablement. Costaud.

Earl Cadogan, Eton Blue & The Pensioners


Il est donc rapidement indispensable de trouver des tuniques aux joueurs. Et non, le bleu roi n'est pas directement adopté. En 1905, Earl Cadogan, qui est aussi vicomte de Chelsea, devient le président du club. Or, comme il était de coutume à l'époque, ce noble londonien avait des couleurs « de course » pour les grands rassemblements hippiques. Earl Cadogan courait avec une tunique Eton blue et blanc. Contrairement à ce que laisse croire son nom, l'Eton blue est plus proche du vert pâle que du bleu. Ce sont donc avec des maillots de ces deux couleurs que les joueurs de Chelsea disputent leurs premiers matchs.

À cette époque, les joueurs ne sont donc pas surnommés The Blues, mais The Pensioners. Le district de Chelsea est très connu à Londres puisqu'il héberge le Royal Hospital Chelsea, réservé aux vétérans de guerre. Tout de rouge vêtus, les pensionnaires de cet hôpital sont même à l'honneur sur le tout premier blason du club. Malheureusement, il n'apparaîtra jamais sur les maillots des joueurs. Après une première saison convaincante pendant laquelle The Pensioners se classent troisièmes, ils sont finalement promus en première division à la fin de la saison 1906-1907. Pour leur première saison dans l'élite du football anglais, ils adoptent finalement une tunique bleu roi, qu'ils ne quitteront plus jamais à domicile. Pendant longtemps, Chelsea a joué au yo-yo, enchaînant les très bonnes saisons et les très mauvaises. Équipe avec un fort potentiel, elle est rapidement moquée et surnommée la nearly team, qui passe toujours proche des exploits et des trophées sans jamais parvenir à les décrocher pour de bon.


À cette époque (et c'est toujours le cas aujourd'hui), le quartier de Fulham est très couru de la bourgeoisie londonienne. Beaucoup de stars se prennent d'affection pour le club de Chelsea et se réunissent souvent pour quelques séances photos au Rising Sun, toujours debout aujourd'hui, mais sous un autre nom (The Butcher's Hook). Pour un petit cours d'histoire du club, rien de mieux qu'une bonne pinte dans ce pub situé juste en face de l'entrée de Stamford Bridge. Il faut attendre 1955 pour voir les Blues décrocher leur premier titre de champions d'Angleterre. Cinq ans plus tard, en 1960, le Chelsea FC adopte son fameux blason et le fait broder sur ses maillots. Inspiré des armes du borough de Chelsea, il représente le lion du Earl Cadogan, premier président du club, comme mentionné plus haut. Au milieu des années 1980, le blason fut remplacé par un design plus moderne : un lion chevauchant les lettres CFC. Ce n'est qu'en 2005 que le club de Chelsea revient à son lion bleu encerclé qui a tout de même un peu plus de gueule.

Maillot mythique



Parce qu'il n'est pas donné à n'importe quel club de remporter la Ligue des champions, c'est évidemment le maillot porté par les Blues en finale qui occupera cette rubrique. Cette année-là comme bien souvent, Adidas avait fait dans la sobriété pour la tunique bleu roi. Trois bandes bleues sur fond blanc sur les épaules et le côté des cuisses, des rayures horizontales en nuances de bleu sur le maillot et l'énorme sponsor Samsung en plein milieu du torse. Les chaussettes, elles, étaient blanches (il est arrivé que les Blues évoluent avec des chaussettes jaunes) et le tout était visuellement très agréable. Et puis, avec une finale de C1 remportée, il a de quoi être mythique ce maillot.

Maillots extérieurs et autres maillots collectors


À l'instar de bien d'autres clubs européens, Chelsea aime énormément le fluo et le flashy depuis le milieu des années 2000. Principalement le jaune, d'ailleurs. Mais les designers n'ont pas attendu si tard pour créer des abominations et les faire porter aux joueurs de Chelsea. Le jeu de maillots extérieurs de la saison 1994-1995 en est la preuve. Gris et orange avec de bien vilaines rayures sur le sommet du maillot, sous le col. C'est à se demander si les Merlus ne sont pas venus mettre leur grain de sel dans la conception de ce maillot.


Pour la saison 2005-2006, Umbro, alors équipementier du club, dévoile le maillot du centenaire. Sans surprise, il est bleu roi uni. Deux traits dorés viennent appuyer le devant des épaules, tandis qu'un fin liseré doré dessine l'intérieur du col. L'écusson du club est bien entendu encerclé des dates d'anniversaire du club. Le sponsor, Samsung Mobile, est bien présent au milieu du maillot. Pour le flocage, petite préférence pour Crespo.

Ils portent régulièrement la tunique des Blues


Comme expliqué ci-dessus, de nombreuses stars n'hésitent pas à s'afficher publiquement avec la tunique bleu roi. C'est par exemple le cas de Damon Albarn, John Major et beaucoup d'autres. Parmi ses supporters, Chelsea a eu la chance de compter Jimmy Page, Paul Cook, Steve Jones et de nombreux autres stars du rock. À Fulham, on pense que le foot et un bon riff de guitare iront toujours de pair.



Par Gabriel Cnudde
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Impayables ces vieilles photos avec Fatty Foulke -tout premier capitaine de Chelsea s'il vous plait- dans les buts, un gardien pesant 150 kilos et des tonnes (si je puis écrire cela) d'anecdotes pittoresques le concernant...une pour la route, s'il estimait que ses défenseurs ne faisaient pas leur boulot et qu'ils ne faisaient pas assez d'efforts, il rentrait directement au vestiaire. O tempora o mores comme l'on disait...
Pour moi les maillots de chelsea qui rendaient le mieux sont ceux fin 90's début 2000 jusque 2006 environ. Période Umbro je trouvais la pureté du bleu vraiment belle!
blue_army Niveau : CFA2
il faut dire que cette année aussi les maillots blue royal degage aussi malgré le changement de sponsor.Merci pour l'article , outre les maillots pour moi c'est stamford bridge qui est la mère du club.J'espere que le groupe de supporters du chelsea Pitch Owners qui possede le terrain de stamford bridge et de chelsea fc , conservera la pleine propriété de SB contre les tentatives de Roman et du conseil de s"en emparer pour ne pas finir avec des emirates, audi , stadium ou autre namming debile du 21eme siecle ou meme l'idee de construire un autre stade comme l'on fait arsenal et veut le faire aujourd'hui tothenham.Pourtant ces certains de leurs supporters qui vont crier sur tous les reseaux sociaux que "chelsea est un club sans âme" lol
zinczinc78 Niveau : CFA
 //  23:54  //  Supporter de Bordeaux
FAUX ! Archi faux !!!

Voilà la véritable origine du maillot des Blues :
http://9gag.com/gag/5127686/how-the-che … o-was-made

Maintenant je peux lire l'article..
TheDoctor Niveau : DHR
Putain, à chaque fois c'est pareil !
On nous vends un super article, avec un sujet intéressant à se mettre sous la dent, et là... queue dalle.
Je cite : "Pour leur première saison dans l'élite du football anglais, ils adoptent finalement une tunique bleu roi", très bien mais pourquoi le bleu bordel???
Je ne veux pas faire le vénère, mais disons le Red Star monte en ligue 1, et les mecs se disent "bon, pour notre montée dans l'élite nous allons finalement adopter une liquette avec un beau rouge vermillon..."
Non, un peu de sérieux les gars. C'est vendredi, je sais, mais balancé nous de l'info bordel !!
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
252 5