En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Chelsea-Stoke (4-2)

Chelsea finit l'année en patron

Énormes sur le plan offensif, les Blues ont offert un grand spectacle à leur public. Revenu au score par deux fois, Stoke n'a pas démérité. Mais Costa, Willian et consorts sont beaucoup trop forts.

Modififié

Chelsea 4-2 Stoke City

Buts : Cahill (34e), Willian (57e, 65e), Diego Costa (85e) pour Chelsea // Martins Indi (46e), Crouch (64e) pour Stoke


Chelsea va être difficile à aller chercher cette saison. On le savait déjà ? Peut-être. Mais on en est désormais plus que persuadés. Les raisons ? Premièrement, les Blues savent désormais combiner les nouvelles aptitudes apportées par Antonio Conte - notamment sur le plan tactique - et leurs anciennes qualités physiques, en témoigne le coup de casque de Cahill pour l'ouverture du score. Deuxièmement, les Londoniens possèdent un mental à toute épreuve. Revenu à la marque à deux reprises, Stoke l'a appris à ses dépens. Enfin, le leader n'a plus peur des absences. Suspendu, Pedro, habituel titulaire, a vu son remplaçant Willian planter deux pions. Avec le sourire, on imagine. Car ses potes ont fait le taff en enquillant une treizième victoire de suite (un record en Premier League) qui consolide leur première place.

Des actions, quelques erreurs, un but


Avec le retour de Costa et Kanté, Chelsea comptait bien poursuivre sa fabuleuse série de victoires. D'autant qu'en face, Stoke ne fait pas franchement peur, malgré sa bonne première période à Anfield Road en début de semaine. De plus, Hazard semble avoir des jambes de feu, comme contre Bournemouth. Mais comme à Liverpool, les Potters proposent une très belle entame, avec un pressing intéressant et des initiatives offensives tranchantes. Ce qui nécessite des efforts très exigeants sur la durée. Les Blues en profitent et parviennent plutôt facilement à se montrer dangereux. La qualité des gants de Grant est de plus en plus testée, les défenseurs participent aux mouvements collectifs et les ballons sont récupérés haut. Derrière, c'est plus compliqué et beaucoup moins propre. C'est pourtant l'un des trois arrières centraux, à savoir Cahill, qui débloque enfin le score, sur l'un des multiples corners obtenus par Costa et Hazard. Sur le coup, il faut souligner l'énorme boulot abattu par l'avant-centre, dont le contrôle en porte-manteau et la combativité rendraient n'importe quel amateur de sport amoureux de football.

Crouche en chaleur, Willian fait taire ses détracteurs


1-0, Chelsea va pouvoir gérer à Stamford Bridge, pense-t-on. Sauf que les Londoniens, peut-être trop en confiance, reviennent des vestiaires la tête en l'air et laisse Crouch gagner son duel de la tête sur un coup franc, servant Martins Indi pour l'égalisation. Pour une fois, les Londoniens affichent une naïveté étonnante, tant ce genre d'occasion est attendu de la part de Stoke. Pour se rattraper, les hommes de Conte accélèrent. Et logiquement, le score s'en ressent. Sur un joli mouvement initié par Moses, Willian, malheureux dans ces choix offensifs jusque-là, redonne l'avantage aux siens. Rangé, plié ? Eh ben non. Parce que Crouch est en chaleur et remet les deux équipes à égalité sur une action où il fait quasiment tout. Tellement facile et impressionnant, Chelsea répond directement grâce à un doublé de Willian, ultra décisif cette saison malgré son petit temps de jeu. Et que dire du travail du passeur décisif Costa, récompensé lui aussi par un but qui ne doit rien à personne. Décidément, Chelsea termine 2016 en taulier.

  • Résultats et classement de Premier League
    Retrouvez toute l'actualité de la Premier League

    Par Florian Cadu
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article