Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 19e journée
  3. // Chelsea/Liverpool (2-1)

Hazard régale, Liverpool digère mal les fêtes

Dominateur chez lui à Stamford Bridge (2-1), Chelsea fait la bonne opération du jour en s'installant confortablement sur le podium, à deux petits points d'Arsenal. Peu inspiré et limité niveau effectif, Liverpool chute une deuxième fois consécutive et s'éloigne de la tête.

Modififié

Chelsea - Liverpool
(2-1)
E. Hazard (18'), S. Eto'o (34') pour Chelsea , M. Škrtel (3') pour Liverpool.

Heureusement, l'Angleterre est là pour faire digérer les chocolats. Pendant que le reste de la planète football prend des vacances et des kilos, la Premier League offre des grosses affiches, comme ce très bon Chelsea-Liverpool avec podium en jeu. Plutôt tristounets jusqu'à présent, les Blues ont sorti une première période de haute volée, notamment grâce à un brillant Hazard, avant de gérer leur courte avance (2-1). Les Reds, eux, ont confirmé leurs difficultés chez les gros (défaite sur les pelouses d'Arsenal et de Manchester City en PL, de Manchester United en coupe), et chutent en haut du classement. Leader avant Noël, Liverpool se retrouve 5e ce soir, à quatre points du podium, sur lequel est confortablement installé son adversaire du jour.

Fruit du Hazard

Au coup d'envoi, 4-3-3 habituel chez les Reds, avec Mamad' dans l'axe, et 4-2-3-1 chez les Blues, avec l'alléchant trio Hazard-Oscar-Willian derrière Sam Eto'o. Le Camerounais s'illustre d'entrée d'une belle semelle sur Henderson. Coup franc de Coutinho, gros premier duel Ivanović-Suárez, et Škrtel est là pour en profiter (3e). Ça commence très fort. Chelsea est touché, mais seulement à l'orgueil. Les locaux posent le pied sur le ballon, attaquent, frappent de loin. Mais Mignolet repousse. Jusqu'au petit bijou d'Hazard (17e). À l'origine de l'action, le Belge est aussi à sa conclusion : un superbe enroulé pleine lulu. Techniquement, c'est excellent. Hazard, Oscar et Willian brillent par leurs perforations, Lampard par son travail de monstre dans l'entrejeu, Eto'o par son absence dans les débats. Jusqu'à ce tacle rageur et cette nouvelle intervention fébrile de Mignolet (33e). À l'origine, un bon débordement d'Azpi et un excellent boulot d'Oscar dans la surface. Liverpool est acculé, sans air, sans solution et sans Gerrard pour remettre de l'ordre. La mi-temps tombe à pic pour la bande à Rodgers.

Chelsea contrôle, Sakho se claque

Sakho récupère le maillot d'Eto'o, Obi Mikel prend la place de Lampard, et ça repart. Plus doucement. Chelsea a nettement reculé. Liverpool en profite, avec la possession dans le camp rival et une tête de Mamad' sur la barre de Čech, mais s'expose aux contres. Aussi seul que hors-jeu, Eto'o voit son tir détourné par le bras de Mignolet. La fameuse balle de break. Car les Reds insistent et multiplient les coups de pied arrêtés dans la boîte. Sterling fait parler sa pointe de vitesse, mais manque d'adresse dans la zone de finition. Résultat, Luis Suárez est trop discret. Trop seul, trop peu servi. Et sur le banc, il n'y a pas grand-chose pour changer la donne. La preuve, Rodgers lance un jeune défenseur australien, Brad Smith, 19 ans et inconnu au bataillon, au poste d'ailier gauche. Peu mis en danger, Chelsea gère la partie. Eto'o passe tout près de tout gâcher d'une stupide béquille sur Suárez dans la surface, mais Mr Webb fait l'impasse. Liverpool ne reviendra pas. Pire, l'éphémère leader anglais perd Sakho, qui se claque dans les arrêts de jeu. Mourinho harangue les foules. Son Chelsea boucle l'année à deux points de la tête.

Par Léo Ruiz
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



jeudi 21 juin 350€ offerts EN CASH pour parier sans risque sur la Coupe du monde
Partenaires
Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall Olive & Tom
Podcast Football Recall Épisode 9: La France fait le boulot, le naufrage argentin et les votes WTF suisses jeudi 21 juin Pourquoi c’est largement mieux de regarder un match AuBureau plutôt qu’au bureau ? 1 jeudi 21 juin Des bourses d'échanges Panini près de Nantes 8 jeudi 21 juin Où trouver le guide SO FOOT du Mondial 2018 ? jeudi 21 juin Suivez la Coupe du monde sur un bateau à Paris ! 10 jeudi 21 juin Des fans colombiens cachent de la vodka dans des jumelles 9 jeudi 21 juin La chanson de N'Golo Kanté (via Facebook SO FOOT) Podcast Football Recall Épisode 30: France-Pérou, terrain glissant, la fougue iranienne et le métro de Moscou
À lire ensuite
Anelka, la vieille querelle