En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 25 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Chelsea-AS Roma (3-3)

Chelsea et la Roma régalent au Bridge

Partage des points entre Chelsea et la Roma lors d'une rencontre spectaculaire (3-3). Les Giallorossi ont d’abord été menés 2-0 avant de renverser le score et encaisser finalement un dernier but.

Modififié

Chelsea 3-3 AS Roma

Buts : David Luiz (11e), Hazard (37e, 75e) pour Chelsea // Kolarov (40e), Džeko (64e, 70e) pour la Roma

D’un coup de tête, Eden Hazard vient peut-être de sauver la tête d'Antonio Conte. À la 75e minute de jeu, esseulé au point de penalty, Eden reprend sans difficulté le centre de Pedro et évite ainsi une troisième défaite consécutive pour les Blues. Surtout, celle-ci serait arrivée après avoir possédé un avantage de deux buts. L’honneur est sauf, mais Chelsea s’est fait ballotter pendant toute la rencontre par une Roma extrêmement entreprenante. On serait même tenté de dire que Di Francesco a donné une petite leçon à Conte ce soir.

La Roma se saborde toute seule


L’embrassade entre Conte, Florenzi, De Rossi et El Shaarawy comme témoignage ultime de l’aventure humaine qu’a été celle de l’Italie à l’Euro 2016. Ancelotti en tribunes. Chelsea en mode Little Italy. Très attaché à son pays, l’entraîneur des Blues aligne Zappacosta dans un 3-5-2 « inédit » au regard de l’habituel 3-4-2-1. En face, Di Francesco prend des risques, déjà privé de Manolas et Schick sur blessure, il titularise Gonalons et Gerson en lieu et place de De Rossi et Florenzi. La Roma n’en souffre pas, au contraire, elle est parfaitement à l’aise et monopolise le ballon (66 % lors de la première période). Džeko décroche souvent pour monter l’exemple, dommage que Perotti soit à la conclusion de quasiment chacune des actions, l’Argentin enchaîne les frappes téléphonées ou non cadrés, tandis que Nainggolan voit sa tentative déviée du pied par son compatriote Courtois.

Ça manque de mordant dans la zone de vérité, tout le contraire de Chelsea qui exploite très bien les errances défensives des Brésiliens adverses. Juan Jesus repousse mal une première tentative de David Luiz et provoque involontairement un une-deux, l’ancien Parisien n’a plus qu’à enrouler sa frappe aux vingt mètres. Et de un. Bruno Peres se fait chiper un ballon par Hazard qui lance Morata, le tir dévié de l’Espagnol finit en passe décisive pour le numéro 10 des Blues qui fusille Alisson au second poteau. Et de deux. À chaque fois contre le cours du jeu même si Chelsea a eu trois autres situations intéressantes. Comme depuis le début de saison, Kolarov prend les choses en main et décide d’y aller seul : grand pont sur Azpi’ et grosse mine du gauche que Christensen dévie. La Roma est encore en vie.

Džeko sort le grand jeu


La physionomie du match ne change pas en seconde période. Portée par ses bruyants supporters, la Roma est comme chez elle. Une frappe de Strootman à la suite d'un énième énorme de travail de Džeko finit en corner, un centre de Kolarov à ras de terre est touché du bout du pied par Courtois, empêchant l’avant-centre bosnien de la pousser au fond. Conte en a marre de voir ses joueurs subir et fait entrer Pedro pour David Luiz afin de limiter les initiatives de Kolarov. Mais Džeko, qui n’avait jamais inscrit le moindre but en neuf précédents contre Chelsea, se déchaîne. Ça valait le coup d’attendre vu la reprise de volée du gauche limpide et en pleine course décochée sur une ouverture de quaterback de Fazio.

Moins de dix minutes plus tard, il reprend de la tête un coup franc excentré de Kolarov. 59 buts en 100 matchs avec la formation romaine pour Edin. Une nomination au Ballon d’or largement justifiée. De 0-2 à 3-2. La Roma l’a fait, dommage que sa défense laisse à désirer. 3-3, les deux équipes baissent enfin le rythme malgré l'injection de forces vives. Restent quelques coups de caboche de Džeko, Rüdiger et Cahill et une dernière montée de Peres qui méritait meilleur sort. Car oui, la Louve méritait bien la victoire ce soir.


Chelsea (3-5-2) : Courtois – Azpilicueta, Christensen, Cahill – Zappacosta (77e Rüdiger), Fàbregas, D. Luiz (57e Pedro), Bakayoko, M. Alonso – Hazard (79e Willian), Morata
AS Roma (4-3-3) : Alisson – B. Peres, Fazio, J. Jesus, Kolarov – Nainggolan, Gonalons, Strootman (82e Florenzi) – Gerson (74e Pellegrini), Džeko, Perotti (87e El Shaarawy)


  • Résultats et classement de la Ligue des champions
    Retrouvez toute l'actualité de la Ligue des champions

    Par Valentin Pauluzzi
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    jeudi 18 janvier 292€ à gagner avec Nice & Schalke 04 Hier à 21:56 L2 : Les résultats de la 22e journée 1
    Hier à 16:15 Un club espagnol offre un maillot à tous les bébés nés en 2018 2
    Partenaires
    Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
    jeudi 18 janvier Le Vicenza Calcio officiellement en faillite 9 jeudi 18 janvier Ronaldinho : « Je vous remercie, de tout mon cœur et de toute mon âme » 27 PODCAST - Football Recall Épisode 2: Neymar, Kebab et Arabie Saoudite 12 jeudi 18 janvier Deux joueurs de Boca Juniors accusés d'agression 17