Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 18e journée
  3. // Chelsea/Aston Villa (8-0)

Chelsea distribue une fessée de Noël

Pour le dernier match de la 18e journée, Chelsea a régalé ses fans avant l'heure. À Stamford Bridge, les hommes de Benítez ont infligé une véritable raclée à ceux d'Aston Villa (8-0). Dominateurs de la tête aux pieds, les Blues n'ont même pas eu à forcer. Chelsea revient sur le podium.

Modififié
Chelsea - Aston Villa : 8-0
Buts : F.Torres (3e), David Luiz (29e), B.Ivanović (34e), F.Lampard (59e), Ramires (76e et 90e), Oscar (79e sp) et E. Hazard (83e)

La fatigue, voilà ce qui aurait pu être l'ennemi principal de Chelsea cet après-midi. Et pour cause, les Blues ont pas mal bourlingué cette semaine. Dimanche dernier, les Londoniens ont d'abord connu le goût amer de la défaite face aux Corinthians en finale de la Coupe du monde des clubs à plus de 9000 kilomètres de chez eux, avant de se redonner un peu de confiance mercredi en éclatant Leeds sur leur pelouse (1-5). La fatigue ? Quelle fatigue ? Quatre jours après, les hommes du très critiqué Rafael Benítez retrouvaient leur jardin de Stamford Bridge. Et là où ils n'avaient plus gagner en championnat depuis plus de deux mois, les Blues ont infligé une vraie correction à des Villans dépassés. Auteur d'un match ultra-maîtrisé de bout en bout, Chelsea n'a jamais été inquiété par son adversaire du jour. Grâce à cette victoire, les Blues, qui comptent un match en moins, remontent en selle et reviennent foutre leur nez sur le podium.

Torres le précoce

Il aura fallu attendre deux minutes et trente secondes de jeu pour voir Fernando Torres s'élever dans les airs au milieu de ses trois gardes du corps du jour et claquer une tête imparable dans la lucarne des Villans (1-0, 3e). Avec une paire inédite Franck Lampard-David Luiz à la récupération, Chelsea a décidé de mettre les points sur les i dès le début de rencontre, c'est réussi. Et tant pis pour ceux restés bloqués dans les bouchons londoniens. Une occase, un but, l'entame parfaite. On se dit alors que les Blues sont partis pour dérouler face à une équipe de Villa jeune - 23 ans de moyenne d'âge - et destinée à galérer dans les profondeurs du classement. Pourtant, les locaux se mettent à gérer après le but et ne jouent plus tellement. La bande à Lampard s'en remet alors aux coups francs et au pied magique de David Luiz. Positionné à l'entrée de la surface, le Brésilien envoie une caresse dans les filets et creuse l'écart (2-0, 29e). Deux occasions, deux buts. Puis bientôt trois. Sur un corner, Guzan repousse un tir, mais Ivanović, seul au six mètres, a suivi et n'a plus qu'à pousser de la tête (3-0, 34e). Cette fois-ci, la domination des Blues ne fait plus aucun doute. Les joueurs de Villa ne parviennent même plus à approcher le but de Čech et la paire Ivanović-Cahill ne laisse aucune miette au trop seul Christian Bentéké.

Lampard fête sa 500e

Avec trois buts à remonter, la mission d'Aston Villa est quasi impossible. Pourtant, après la pause, les Villans tentent, mais se heurtent à chaque fois à un pied, une cuisse ou une tête bleus. Tel un chasseur, Chelsea n'a plus qu'à attendre bien sagement sa proie avant d'exploser en contre. Les occasions se multiplient. Moses, Mata, Hazard, puis Torres s'essayent, mais c'est finalement du pied droit de Frank Lampard que vient le quatrième but. Trouvé aux 25 mètres, l'Anglais fête comme il se doit sa 500e titularisation avec un superbe enchaînement contrôle de la poitrine et demi-volée dans le petit filet adverse (4-0, 59e). Après quoi, le capitaine emblématique sortira sous la standing ovation de ses supporters. La suite n'est qu'un flot incessant d'occasions. Hazard, Azpilicueta, puis Oscar ratent le cinquième. La barre transversale trouvée par Weimann est presque anecdotique tant les Blues sont supérieurs. Rafa Benítez s'offre même le luxe de faire souffler ses cadres et de lancer le jeune Lucas Piazon. Sur son premier ballon, le Brésilien (18 ans) lance parfaitement Ramires dans le dos de la défense qui ajuste le gardien Guizan (5-0, 76e). Et le calvaire n'est pas encore fini. Oscar, entré en jeu un peu plus tôt, provoque et transforme un pénalty (6-0, 79e), puis Eden Hazard mystifie une défense déjà dans le bus (7-0, 83e), avant que Ramires ne termine le travail (8-0, 90e). Mr Dowd vient finalement au secours de la dignité des Villans et sifflent la fin. Ouf !

Par Thomas Porlon
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 10:02 350€ offerts EN CASH pour parier sans risque sur la Coupe du monde
Partenaires
Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Podcast Football Recall
Podcast Football Recall Épisode 9: La France fait le boulot, le naufrage argentin et les votes WTF suisses Hier à 15:49 Pourquoi c’est largement mieux de regarder un match AuBureau plutôt qu’au bureau ? 1 Hier à 14:00 Des bourses d'échanges Panini près de Nantes 8 Hier à 12:20 Où trouver le guide SO FOOT du Mondial 2018 ? Hier à 11:33 Suivez la Coupe du monde sur un bateau à Paris ! 9 Hier à 10:00 Des fans colombiens cachent de la vodka dans des jumelles 9 Hier à 09:54 La chanson de N'Golo Kanté (via Facebook SO FOOT) Podcast Football Recall Épisode 30: France-Pérou, terrain glissant, la fougue iranienne et le métro de Moscou