En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 13 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Résumé

Chelsea déroule, MU déroule, le Bayern déroule

Pour cette première soirée européenne de la saison, plusieurs scénarios à retenir. Si Chelsea frappe fort d'entrée de jeu en assommant Qarabağ (6-0), Benfica s'est fait surprendre à domicile par le CSKA Moscou (1-2). Alors que le duel entre la Roma et l'Atlético laisse un goût d'amertume en bouche (0-0), le Bayern a récité une partition honnête et s'impose sans forcer face à un Anderlecht trop fébrile (3-0).

Modififié

Benfica 1-2 CSKA Moscou

Buts : Seferović (50e) pour le Benfica // Vitinho (63e sp), Zhamaletdinov (71e) pour le CSKA

Comme le Sporting, les Portugais de Benfica étaient d'humeur dominatrice ce soir. Mais les Aigles ne volent pas avec les Lions, c'est bien connu. Si, après quarante-cinq minutes poussives, les Lisboètes ouvrent la marque, ils se font rapidement rattraper par des Russes empreints de réalisme qui s'imposent contre le cours du jeu. Une fois n'est pas coutume, les pastéis de nata donnent la même gueule de bois qu'un litron de vodka frelatée.


Manchester United 3-0 FC Bâle

Buts : Fellaini (35e), Lukaku (53e), Rashford (84e) pour les Red Devils

Alors que la Belgique pleure en Allemagne, à Old Trafford, Marouane Fellaini redonne le sourire au Plat Pays en devenant le centième Belge à inscrire un but en Ligue des champions. Le chevelu peut remercier Paul Pogba, qu'il a remplacé dès la 18e minute après une blessure à la cuisse gauche du Français. Dans une rencontre à sens unique, United se balade face à des Suisses qui donneraient presque envie d'enchaîner les blagues sur leur prétendue lenteur. En deuxième mi-temps, c'est un autre Belge qui s'illustre en la personne de Romelu Lukaku, qui fait parler toute la puissance de son crâne en fusillant Vaclík à bout portant. Marcus Rashford s'occupe de conclure en beauté. Il avait déjà marqué sur sa première frappe en Ligue Europa, sur sa première frappe en Premier League et sur sa première frappe en équipe d'Angleterre. Il ne lui en a pas fallu deux pour marquer face à Bâle.


Bayern Munich 3-0 RSC Anderlecht

Buts : Lewandowski (12e sp), Alcántara (65e), Kimmich (90e) pour le Bayern

Défait par Hoffenheim le week-end dernier, le Bayern débarque la rage au ventre face à des Bruxellois galvanisés par leur dernier succès face à Lokeren. Est-ce l'euphorie qui a poussé René Weiler à aligner Sven Kums au poste de libéro ? Le pari est osé, mais rapporte peu, si ce n'est un carton rouge pour Kums après avoir tiré le maillot de Lewandowski. Le Polonais se fait immédiatement justice sur penalty. Dix minutes plus tard, Andy Najar sort sur blessure, mais la galère anderlechtoise ne sombre pas pour autant, à l'image de ce poteau de Chipciu au retour des vestiaires. Mais à l'inverse de son équipe nationale, le football belge actuel semble incapable de s'imposer dans les sommets européens. Ah ! Si seulement les Mauves pouvaient directement s'attaquer à la Ligue Europa...


Chelsea 6-0 Qarabağ

Buts : Pedro (5e), Zappacosta (30e), Azpilicueta (55e), Bakayako (71e), Batshuayi (71e, 82e) pour les Blues

Diego Costa ? Non ? Zappacosta. Davide de son prénom. La recrue de Chelsea est devenue le 100e joueur italien à marquer en Ligue des champions. Une anecdote comme une autre dans un match où Chelsea s'est baladé face à un adversaire clairement inférieur. Pedro Rodríguez, Azpilicueta, Bakayoko et Batshuayi complètent le cinq majeur des buteurs du soir, tandis que Qarabağ manque complètement son entrée sur la scène européenne. Si l'Azerbaïdjan produit pas moins de 16,5 milliards de mètres cubes de gaz naturel par an, son projet d'expansion footballistique est tout doucement en train de faire pschiiit.


AS Rome 0-0 Atlético de Madrid


Comme on disait dans Sept jours au Groland : aujourd'hui, rien.


Olympiakos 2-3 Sporting CP

Buts : Pardo (89e, 90e) pour l'Olympiakos // Doumbia (2e), Martins (15e), Fernandes (43e) pour le Sporting

Le contraire d'un départ en douceur, c'est de se prendre trois buts sur contre, un poteau et une barre transversale en quarante-cinq minutes. Le Karaïskaki est une fosse dans laquelle les lions lisboètes se régalent sans regarder à la dépense, malgré une timide tentative de remontée opérée bien trop tard. Dommage pour les supporters qui avaient tenté de donner le ton d'entrée de jeu avec un superbe tifo, le seul point positif à retenir de cette soirée côté grec.


  • Résultats et classement de la Ligue des champions
  • Retrouvez toute l'actualité de la Ligue des champions

    Par Julien Duez
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Hier à 17:42 292€ à gagner avec Nice & Schalke 04 Hier à 17:56 Le Vicenza Calcio officiellement en faillite 6
    Hier à 15:02 Ronaldinho : « Je vous remercie, de tout mon cœur et de toute mon âme » 20 PODCAST - Football Recall Épisode 2: Neymar, Kebab et Arabie Saoudite 9 Hier à 11:49 Deux joueurs de Boca Juniors accusés d'agression 17
    Partenaires
    Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
    mercredi 17 janvier 90 Minutes, la meilleure BD de foot du moment ! 16
    mercredi 17 janvier Un club de D7 allemande propose de recruter Bastian Schweinsteiger 7
    À lire ensuite
    Paris fait danser le Celtic