En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 4 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Chelsea-Southampton (4-2)

Chelsea dérouille Southampton

Mis sur orbite par Hazard d'entrée, les Blues ont assuré mardi soir face à Southampton (4-2) grâce notamment à un doublé précieux de Diego Costa. Conte en a même profité pour filer un bel hommage à John Terry.

Modififié

Chelsea 4-2 Southampton

Buts : Hazard (5e), Cahill (45e) et Diego Costa (54e, 88e) pour Chelsea // Romeu (24e) et Bertrand (90e+3) pour Southampton

Il n'avait jamais connu ça : sept matchs sans claquer le moindre but. Depuis, Diego Costa concentrait les maux d'une équipe bousculée dans une course au titre toujours incertaine et commençait à laisser réapparaître sa face B. Et voilà, après la pause mardi soir, l'attaquant espagnol a hurlé de nouveau, fait dégueuler de joie le Bridge et conforté le succès des siens à une période où tout pouvait encore partir en vrille. Comme un symbole avant de s'offrir un doublé dans les dernières minutes. Costa peut débloquer, Chelsea vient de s'offrir sept points d'avance avant le déplacement de Tottenham à Crystal Palace mercredi, grâce notamment à une seconde période autoritaire. Un titre se joue avant tout au mental même quand deux ex (Romeu et Bertrand) viennent foutre un peu de bordel.

Kanté, ombre et lumière


Il suffisait d’écouter Stamford Bridge pour mesurer l’anxiété. Antonio Conte a beau répéter depuis plusieurs semaines que la pression effectuée par Tottenham sur les épaules de ses Blues est positive, il y a des soirs où l’on peut tout perdre. La démolition des Spurs, samedi à Wembley, est déjà loin. Pour s’en convaincre, il suffisait déjà de regarder la copie distribuée par Conte avant la rencontre où Hazard et Diego Costa avaient retrouvé une place dans le onze de départ. Un instant où les âmes présentes au Bridge mardi soir avaient encore la tête à la fête du week-end tout en continuant de demander à Nemanja Matić de bombarder dès que possible. Le premier éclair est finalement venu logiquement d’Eden Hazard, à la finition d’un service parfait de Diego Costa, bien lancé par Fàbregas (1-0, 5e). Problème, Chelsea n’est pas encore soigné de la démolition connue à Old Trafford. Tout simplement parce que Puel avait, lui aussi, décidé de regarder son adversaire dans les yeux via un pressing fou de Romeu sur Kanté, le tout en profitant des tunnels laissés par une défense des Blues encore dans le brouillard. Réponse : vingt minutes après le pétard d’Hazard, David Luiz lâche le marquage de Gabbiadini qui n’a plus qu’à trouer les jambes de Courtois et laisser Romeu égaliser (1-1, 24e). Chelsea est touché, bousculé, mais il suffit parfois de la rage des hommes pour s'en sortir. Cette fois, elle est venue d’un coup de boule de Cahill avant la pause (2-1, 45e). Conte peut souffler et chauffer sa voix.

Diego libéré


Bascule. Dès le retour des vestiaires, les Blues retrouvent ce qui les a placés dans la peau d’un chef de file sur la route du titre : du jeu, du mouvement, une solidité, des transitions tranchantes et sur les premiers crochets du second acte, au bout d’un corner rapidement joué, Fàbregas, de nouveau très bon, offre une explosion à un Diego Costa (3-1, 54e) qui n’avait plus marqué toutes compétitions confondues depuis le 5 avril dernier. Chelsea s'est remis à l'endroit, Southampton a baissé d'une octave malgré un Tadić toujours aussi délicieux, et Stamford Bridge, rassuré, en a profité pour rendre un hommage à John Terry, une nouvelle fois sur le banc malgré l'annonce de son départ prochain du club de sa vie. Seul point noir : le bordel des coups de pied arrêtés défensifs non réglé, provoquant la colère de Conte et laissant Gabbiadini tout proche de répéter le scénario de l'égalisation à vingt minutes de la fin. Le dernier quart d'heure n'est que la sécurisation de trois points précieux où Kanté a manqué de fêter son titre de meilleur joueur de l'année au bout d'une superbe combinaison, où Pedro aura flirté le quatrième but avant de voir Costa conclure (4-1, 88e) et où Terry s'est offert un hommage sur scène lors des dernières minutes. Bertrand peut réduire le score en fin de match de la tête (4-2, 90e+2), l'essentiel est là : en attendant le déplacement de Tottenham à Crystal Palace mercredi, Chelsea tient sept points entre les phalanges. Précieux.

  • Résultats et classement de Premier League
    Retrouvez toute l'actualité de la Premier League

    Par Maxime Brigand
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    il y a 2 heures Une ex-formatrice défonce la goal-line technology (via Brut Sport) il y a 3 heures Quand Ronaldo planquait de la bière 37
    il y a 4 heures Dupraz quitte le TFC 118 il y a 5 heures Robinho en route vers Sivasspor 41 il y a 8 heures Un supporter arrêté après avoir uriné dans la bouteille du gardien adverse 18
    Partenaires
    Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
    Hier à 17:15 La double fracture de McCarthy 4 Hier à 16:45 Pablo Aimar va (re)faire ses adieux 8 Hier à 16:05 Un gardien espagnol marque de 60 mètres 7