Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 12 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // USA – Chelsea Clinton en couverture de Society

Chelsea Clinton, passion ballon rond

Elle a joué au soccer à l'école, soutient dès qu'elle le peut les sélections nationales US et semble bien s'y connaître en matière de tiki-taka. Elle, c'est Chelsea Clinton, l'ambitieuse fille de Bill et Hillary, symbole de la progressive implantation de ce sport dans la très conservatrice culture américaine en la matière.

Modififié
Début juin 2014, la planète foot s'embrase, alors que s'apprête à débuter la Coupe du monde au Brésil. Les réseaux sociaux ne parlent plus que de ça, et Chelsea Clinton, la fille de, ne déroge pas à la règle. Sur son compte Twitter, le 7 juin, elle poste un lien avec le commentaire suivant : « Excellent article à propos de l'évolution du soccer (ou ce que la plupart des gens dans le monde appelle football) aux États-Unis » . L'article en question est l'œuvre de Matthew Futterman pour le Wall Street Journal. Il s'agit effectivement d'un très long format intitulé « Soccer, made in America » qui explique de façon très savante les différentes tactiques adoptées par les meilleures sélections du moment et comment Klinsmann cherche à trouver celle convenant le mieux à la team USA. Le genre d'articles passionnants pour un fan de foot, assommants pour qui ne l'est pas. Un tweet qui a donc permis de définitivement ranger la fille de Bill et Hillary dans la première catégorie. En même temps, il n'y avait plus tellement matière au doute. En 1993, quand elle s'installe avec papa et maman à la Maison Blanche et qu'elle se retrouve scolarisée à la prestigieuse Sidwell Friends School de Washington, les médias relaient vite l'information selon laquelle la petite se passionne pour ce qu'ils appellent là-bas le soccer. Elle rejoint l'équipe universitaire et pratique assidûment le ballon rond, en hiver essentiellement, l'été étant plus consacré à la pratique du softball.

Clinton père, un papa fan de sa fille plus que du foot


Son père Bill Clinton répondra souvent aux journalistes l'interrogeant sur le sujet que les seules fois où il s'est intéressé au soccer, c'est quand sa fille y joue, ce qu'elle ne fait plus beaucoup depuis qu'elle a quitté la Sidwell School, diplôme en poche en 1997. Elle est néanmoins restée très fan et s'est rendue en Allemagne en 2011 pour soutenir la sélection américaine féminine, en compagnie de Jill Biden, la femme du vice-président Joe Biden. Une compétition que les Américaines termineront en tant que finalistes face à des Japonaises victorieuses. Un an plus tard, elles prendront leur revanche aux JO face à ces mêmes Japonaises, une performance que ne manquera pas de saluer Chelsea Clinton sur sa page Facebook… Depuis son mariage avec Marc Mezvinsky, elle se serait aussi mise au football américain, supportant notamment les Philadelphia Eagles, mais le soccer reste très présent dans sa vie. Et quand elle visite une école en Zambie pour la Fondation Clinton, c'est une photo d'elle en train de donner un sac de ballons aux enfants qui est gardée pour immortaliser le moment.

Ronald Reagan, le pionner aux USA


Dans le dernier Society, la une et dix pages intérieures sont consacrées à la petite princesse de l'Amérique, qui pourrait très bien reprendre le flambeau politique de ses parents dans un proche avenir. De tous les personnages de pouvoir aux USA, si Chelsea Clinton semble la plus « soccer addict » , elle n'est pas la première à s'intéresser au sport roi de la planète, en plus des traditionnels sports nationaux que sont le football américain, le baseball, le basketball et le hockey sur glace. Le premier président du pays qui s'y est mis est Ronald Reagan dans les années 80. C'est grâce à lui et à son travail de lobbying auprès de João Havelange que l'organisation de la Coupe du monde 1994 a été confiée aux États-Unis, un tournoi disputé sous l'ère Clinton, qui assistera au match d'ouverture à Chicago. Si son successeur à la Maison Blanche, George W., ne se passionnait pas tellement plus pour ce sport que Bill, ce sont aussi ses filles, les jumelles Barbara et Jenna, qui s'y intéressaient le plus. En 2006, elles avaient profité d'un voyage en Argentine pour assister au match de légende entre Boca Juniors et River Plate… Et comme le soccer aux États-Unis semble une affaire de jeunes filles, Malia et Sasha Obama se sont également mises à le pratiquer dans l'école où était scolarisée Chelsea Clinton.

Après 1994, 2026 ?


Ce rapport du pouvoir américain avec le soccer/football témoigne d'un intérêt certes encore timide, mais grandissant depuis une trentaine d'années. Barack Obama reçoit systématiquement à la Maison Blanche tous les champions en titre de la MLS, un championnat suivi par un nombre croissant de personnes (on a récemment dépassé les 20 000 spectateurs de moyenne par match). Des enceintes spécifiques ont été construites pour la pratique de ce sport, les audiences TV sont à la hausse et les performances de la sélection masculine au Brésil en juin dernier ont suscité un engouement sans précédent. Preuve qu'ils aiment ça, les États-Unis figurent une nouvelle fois parmi les prétendants à l'organisation de la Coupe du monde 2026. Qui sait si, d'ici là, le soccer n'y aura pas encore gagné en popularité. Qui sait si, d'ici là, Chelsea Clinton n'aura pas mis un pied définitivement dans la politique…

Retrouvez le dossier complet sur Chelsea Clinton dans le troisième opus de Society.



S'abonner à Society pour 65 euros par an

Par Régis Delanoë
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur