En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Swansea-Chelsea (2-2)

Chelsea cale à Swansea

Chelsea met genou à terre, et rate le quatre à la suite en championnat. Avec dans le rôle du grain de sable qui fait s'enrayer la machine, une équipe de Swansea dos au mur, mais qui a réussi son coup de rapine en trois minutes.

Modififié

Swansea 2-2 Chelsea

Buts : Gylfi Sigurðsson (59e, sp) et Leroy Fer (62e) pour Swansea // Diego Costa (19e et 81e) pour Chelsea

Il y a un an, après la quatrième journée de Premier League, le petit monde de Chelsea commençait à débloquer. Sur leur pelouse, les Blues, alors champions en titre, se prenaient la tête entre les mains après une défaite face à Crystal Palace. La deuxième en quatre matchs, pour un nul et une seule petite victoire. Une treizième place à la clé, et un Mourinho bon pour servir de cible aux fléchettes. Cet après-midi, les gars de Chelsea auraient pu remonter dans le bus avec le sourire, mais un excès d'orgueil associé à une réussite en berne et à un arbitre malvoyant en ont décidé autrement. Car après un début de match maîtrisé, c'est une victoire tranquille de Chelsea qui s'annonçait face aux soldats de Francesco Guidolin. Et malgré une égalisation de Costa cadeau pour Youtube, une intensité hors norme et une fin de match spectaculaire, aucune des équipes n'est parvenue à ramener les trois points du Liberty Stadium. Tant pis pour les nouveaux partenaires de Kanté, qui pourra tout de même se rassurer en observant ses anciens coéquipiers à qui il doit sacrément manquer. Car Leicester, le champion en titre, a perdu hier. Une deuxième défaite en quatre matchs, pour un nul et une seule petite victoire...

Steak cuisson bleue


À quoi reconnaît-on une équipe de Chelsea qui maîtrise son match dès les premières secondes ? Un peu à N'Golo Kanté, encore lancé dans un marathon dominical, qui vient distribuer les ballons très haut devant, et les récupérer très bas derrière. Ou alors à cette combinaison entre Kanté et Willian, qui tabasse le ballon, forçant Łukasz Fabiański à sortir les poings dès la septième minute. On la reconnaît aussi aux accélérations fatales d'Hazard, qui, cette année, n'attendra pas le printemps pour retrouver ses jambes. Et après une vingtaine de minutes passées à jouer avec la balle comme un chat avec une pelote de laine, les Blues concrétisent enfin après un ballon en l'air mal géré par la défense de Swansea. Sans doute terrifié par les sorties aux fraises de Claudio Bravo hier, Fabiański ne bouge pas d'un pouce et laisse la balle retomber vers Oscar, qui l'envoie tranquillement à un Diego Costa sans pitié à l'entrée de la surface. Plombé, le gardien polonais s'offre son moment frisson en gagnant un duel face à Hazard trois minutes plus tard, mais les Swans sont sans inspiration. Seule vengeance contre le buteur, ce coup de sabre de Leroy Fer, qui troque une jambe coupée à Diego Costa contre un carton jaune. Inspiré, l'attaquant espagnol en chopera également un en fin de première mi-temps. Seule la belle frappe de Sigurðsson à la 40e minute, en bon Viking sonnant la révolte en tentant de manœuvrer son drakkar, montre que le corps de Swansea bouge encore.

L'envol de Diego Costa


L'Islandais et ses pieds de velours se montrent à nouveau d'attaque en début de seconde période, mais ni ses grigris ni ses frappes non dangereuses ne font lever le Liberty Stadium. En face, Chelsea continue sa marche. Une action de Willian par-ci, un centre bien senti de Hazard par-là, et l'épreuve continue pour Swansea. Mais à force de ne pas tuer le match, Chelsea s'expose, et sur un long ballon vers Sigurðsson, Courtois décide de monter au tacle et réalise le combo parfait : carton jaune + penalty + le numéro complémentaire, le but. Rien de mieux pour déstabiliser la défense des Blues, qui se fait avoir comme une bleue après un échange entre Terry et Cahill. Fer, qui avait envie de le croiser aujourd'hui, récupère le ballon – en commettant une faute non sifflée – et va s'occuper de Courtois. Les joueurs de Conte n'ont plus qu'une option, attaquer comme des bœufs lors de la dernière demi-heure. Hazard et Costa s'en occupent, puis Matić qui envoie un coup de catapulte vers la lucarne, détourné par un bijou de parade de Fabiański. Entre coups de physique, vociférations contre l'arbitre et actions plus ou moins construites, la course-poursuite est engagée. Parfaitement installés dans leur rôle de braqueurs du jour, les Swans ne lâchent rien, mais après plusieurs coups de bélier des Blues, Costa assure le point du nul et le spectacle en s'envolant pour un ciseau acrobatique gagnant. Dix dernières minutes débridées n'y changeront rien, l'arbitre libère le Liberty Stadium sans désigner de vainqueur.


  • Résultats et classement de Premier League
    Retrouvez toute l'actualité de la Premier League

    Par Alexandre Doskov
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    il y a 1 heure La Fondation Lionel Messi pas très utile selon les Football Leaks 5
    Partenaires
    Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
    Hier à 23:28 Le low-kick fou de Tony Chapron 164
    À lire ensuite
    La Juve sans souci, déjà