Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 29 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 2e journée
  3. // Gr.G
  4. // Porto/Chelsea (2-1)

Chelsea brûle à Porto

Déjà à moitié en crise, Chelsea essuie une nouvelle défaite contre un FC Porto créateur et bien plus incisif (2-1). Fidèles au poste, Yacine Brahimi et Giannelli Imbula ont régalé, pendant que Chelsea déçoit. Encore.

Modififié

FC Porto 2 - 1 Chelsea FC

Buts : André André (39e) et Maicon (52e) pour le FC Porto, Willian (45e) pour Chelsea.

On joue la 39e minute de jeu dans l'Estádio do Dragão à Porto. Dans une partie où José Mourinho est dans l'œil de toutes les caméras, l'intensité du match baisse de façon notable. Moins d'actions, plus de coups, on se dirige progressivement vers une mi-temps sans but. C'est à cet instant que le FC Porto décide de mettre la gomme. Dans son élément, Yacine Brahimi passe entre Branislav Ivanović et Pedro, fait danser Kurt Zouma et cadre sa frappe. Dans les buts, Asmir Begović stoppe la tentative d'une manchette, mais André André est à l'affût pour ouvrir le score. Déjà héros du classique contre Benfica il y a dix jours, le Portugais lance définitivement la rencontre, sous les yeux d'un Mou enfoncé dans son siège. Bienvenue à la maison, José.

Casillas dans le Guinness Book


À l'entrée des joueurs dans le Dragão, tout le monde attend évidemment les retrouvailles entre Iker Casillas et José Mourinho. Une poignée de main, une accolade ou un câlin ? Rien de tout cela, du moins pas devant les caméras. En revanche, Julen Lopetegui vient saluer avec beaucoup de conviction le Portugais avant le début de la rencontre. Un regard perçant entre deux hommes qui cherchent déjà à se jauger mutuellement. De simples prémices avant ce choc de la poule G, et ce retour du maître José dans son jardin. Un jardin dont il connaît les moindres fleurs et bourgeons naissants. Bien aidé par Ramires pour bloquer la perle Brahimi dès le début du match, Mourinho voit également ses poulains créer du danger devant par Cesc Fàbregas et son bandeau de rugbyman sur la tête. Pour son 152e match de Ligue des champions, nouveau record en la matière, Casillas détourne la frappe de son compatriote en sélection.

Les Blues maîtrisent le début de partie, et sur une nouvelle déviation de Diego Costa, Willian lance Pedro pour un face-à-face direct contre San Iker. De nouveau, le portier démontre son statut de taulier. De quoi faire marmonner le Special One depuis son banc de touche. Sur le rectangle vert, Bruno Martins Indi sort le sécateur pour découper la cheville de Pedro. L'atmosphère se réchauffe, les esprits aussi. Quant aux gardiens, ils se refroidissent. Sans être mis à contribution, Begović va donc craquer sur sa première sollicitation. Porto hurle, Chelsea réplique. D'un coup franc à l'entrée de la surface, Willian frappe sur le petit côté de Casillas, totalement masqué. Filoche (45e). Les deux escouades se quittent dos à dos, laissant 15 minutes au Dragon pour préparer son second crachat.

Maicon en seconde flamme


Sûrement vexé d'une égalisation aussi rapide, les Portistas se rebiffent d'entrée. Un corner de Ruben Neves plus tard, Maicon dévie de la tête un ballon beaucoup trop rapide à détourner pour Begović (52e). De nouveau pris dans le brasier, Chelsea cherche à revenir tout de suite par le biais de son Satan. Depuis l'extérieur de la surface, Diego Costa enveloppe sa frappe et trouve la barre. La chance sourit à Casillas, le FC Porto commence à sérieusement croire en ses chances de remporter la mise. Sorti de son banc et installé dans sa zone de coaching, Mourinho décide de sortir l'artillerie lourde avec Eden Hazard. Si l'entrée du Belge apporte du tonus à l'attaque londonienne, les grosses opportunités restent portugaises. Toujours dans les bons coups, Brahimi voit Begović détourner sa frappe d'abord, Imbula trouve la même destinée, avant que Danilo voit le poteau droit refuser aux siens une fin de match plus sereine. Le Dragon rugit, applaudit ses joueurs à chacune action offensive, chaque tacle défensif. Le piège se referme. Chelsea est pris dans le traquenard, sa pléiade de stars et son entraîneur peuvent rentrer chez eux, des maux plein la tête.

Par Antoine Donnarieix
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall