Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 4 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Ce qu'il faut retenir de la 35e journée

Chelsea bleu roi, Leicester enchaîne

Chelsea officiellement champion, l'intrigue se jouait en bas du classement. À ce jeu-là, Leicester et Aston Villa ont encore marqué des points, tandis que Newcastle s'enfonce un peu plus dans la crise.

Modififié

L'équipe de la journée


Leicester ne baisse pas le pied, bien au contraire. Poussés par une énergie incroyable, et une volonté inoxydable de se maintenir en Premier League, les Foxes ont offert une belle démonstration face à un Newcastle en chute libre (3-0). Ouvrant le score sur corner dès la première minute, les pensionnaires du King Power Stadium ont rapidement doublé la marque par Wes Morgan au quart d'heure de jeu, sur coup de pied arrêté une nouvelle fois, avant de s'assurer une victoire large au retour des vestiaires, sur un penalty d'Ulloa, auteur d'un doublé. Du coup, les hommes de Nigel Pearson sont sur une série positive de cinq victoires sur leur six derniers matchs, tandis que leurs homologues ont enregistré leur huitième défaite d'affilée. Preuve s'il en fallait des courbes inversées des deux clubs, cette statistique : lorsque Newcastle a accroché son 35e point, les Foxes en comptaient 17 de retard. Aujourd'hui, seul un point sépare les deux équipes. La folie de la Premier League.

Le joueur de la journée


Mais où s'arrêtera Christian Benteke ? Complètement métamorphosé depuis l'arrivée de Tim Sherwood sur le banc d'Aston Villa, l'international belge ne s'arrête plus de marquer et multiplie les prestations de grande classe pour sortir son club du marasme dans lequel l'avait laissé Paul Lambert. Auteur d'un nouveau doublé face à Everton, le numéro 20 des Villans a ainsi largement contribué à la victoire 3-2 des siens, ce week-end. Depuis l'arrivée de Sherwood lors de la 26e journée, Benteke a désormais inscrit 10 buts en Premier League, c'est plus que n'importe quel autre joueur sur la même période. Une fin de saison qui rappelle celle d'un autre attaquant qui avait sauvé West Ham à lui seul en inscrivant 7 buts lors des 10 dernières journées de Premier League en 2006-2007 : un certain Carlos Tévez. On a vu pire, comme comparaison.

Le but de la journée


Non, ce n'était peut-être pas le plus beau but de cette 35e journée de Premier League. Mais pour la symbolique, comment éluder le but vainqueur de Steven Gerrard face à QPR ? On joue la 79e minute et le score est de 1-1 lorsque le capitaine des Reds, pour son avant-dernière à Anfield, se présente au point de penalty pour maintenir son club dans l'espoir d'une potentielle qualification en Ligue des champions. Mais, confirmant l'impression d'une fin de romance difficile avec Liverpool, Gerrard voit son tir repoussé par Green. La poisse, jusqu'au bout ? Non, car Stevie G ne baisse pas les bras. Pas le genre de la maison. À la 88e, il s'élève dans les airs pour smasher un corner de Coutinho au fond des filets, faisant rugir de plaisir Anfield. Une belle journée pour Liverpool, car avec la défaite de Manchester United, les Reds ne sont plus qu'à quatre points de la quatrième place, et peuvent continuer à rêver.

La déclaration de la journée


Il a fait exprès de prendre ce rouge. Il va rater deux matchs. Il n'en reste que trois. N'est-ce pas une belle porte de sortie ?

John Carver n'a pas protégé ses joueurs au sortir du nouveau naufrage des Magpies face à Leicester. Passablement énervé par la passivité de ses joueurs, le capitaine a chargé ses hommes - excepté Jack Colback qui a eu droit à des louanges - et plus spécialement Mike Williamson, coupable d'une agression stupide (un gros tacle), et évitable sur Jamie Vardy à la 62e minute, qui lui a valu un deuxième carton jaune, synonyme de carton rouge. Et donc des vacances estivales anticipées ? Malin, ce Williamson.

L'analyse définitive


Non, Manchester City et Agüero ne feront pas de cadeaux à Arsenal. Peut-être vexé de son absence dans la PFA Team of the Year, Sergio Agüero a décidé de prouver à ses pairs qu'il est peut-être le plus grand talent brut du Royaume cette saison, avec Eden Hazard. Encore auteur d'une prestation complète à White Hart Lane ce week-end lors de la victoire des siens (0-1), l'Argentin a inscrit son 22e but en championnat, et surtout son cinquième but sur les quatre derniers matchs des Citizens, qui ont enchaîné avec leur troisième victoire d'affilée. Du coup, même si, en l'absence de titres, la saison des hommes de Pellegrini reste ratée, on ne peut s'empêcher de penser qu'ils maintiendront la pression sur Arsenal jusqu'au bout pour la deuxième place. Par fierté peut-être. À la manière d'Agüero.

Vous avez raté Sunderland-Southampton et vous n'auriez pas dû...


Il y avait peut-être plus sexy que ce Sunderland-Southampton en Angleterre ce week-end. Mais la course au maintien a cela de piquant qu'elle offre parfois des affiches au scénario étrange. Sous pression, les Black Cats ont affiché un beau visage, et ont pu compter sur deux penaltys (!) de Jordi Gómez pour s'offrir trois points extrêmement précieux. Si Sadio Mané avait égalisé entre-temps, c'est bien Sunderland qui arrache sa deuxième victoire depuis l'arrivée de Dick Advocaat (2-1). Une victoire qui maintient les pensionnaires du Stadium of Light en vie à un point de Leicester, premier non-relégable. Autant dire que le Sunderland-Leicester de l'avant-dernière journée va valoir cher. Très cher.

La polémique autour de la théière


Huit penaltys sifflés, six cartons rouges. Voilà le bilan de cette 35e journée de Premier League. Mais comment expliquer ce déferlement de sanctions et de mauvais gestes ? La pression de la course au maintien ? Peut-être, sachant que quatre des six cartons rouges distribués concernaient des équipes dont l'avenir en Premier League reste en sursis. Toujours est-il que seule une journée avant celle-ci, en octobre 2009, avait vu un plus grand nombre d'exclusions (huit). Ainsi, un dernier chiffre suffit pour comprendre l'ampleur du phénomène paranormal : 9% de la totalité des cartons rouges distribués cette saison en Premier League l'ont été samedi. Une folie.

La stat inutile


20%. Comme le pourcentage de possession de balle de West Bromwich Albion lors de la victoire face à Manchester United (0-1). Le plus faible pourcentage enregistré chez une équipe victorieuse en Premier League depuis 10 ans. Prends ça, Pep Guardiola.

What else ?


Dans le Game Of Thrones belgo-belge, le suspense reste entier. En effet, avec 41 buts chacun, Romelu Lukaku et Christian Benteke sont tous deux meilleurs buteurs belges de l'histoire de la Premier League.

Depuis le dernier titre de champion d'Arsenal, José Mourinho a eu le temps d'arriver à Chelsea, de remporter deux titres de champion, puis deux Serie A et une C1 avec l'Inter, une Liga avec le Real Madrid, et de revenir remporter un titre de champion avec Chelsea. Costaud.

Manchester United a perdu trois matchs de championnat d'affilée sans marquer un but pour la première fois depuis 1989.

⇒ Résultats et classement de Premier League

Par Paul Piquard
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Tsugi Podcast Football Recall
Podcast Football Recall Épisode 33: Le feu d'artifice belge, les Bleus s'ennuient et les scandales anglais Podcast Football Recall Épisode 32 : La France gagne 11-0, le miracle suisse et notre interview de Thomas Meunier