Modififié
4 11
Trois demi-finales de C1, ça ne s’oublie pas comme ça. En acceptant l’offre de Chelsea, Rafael Benítez s’apprête à devenir le coach d’une équipe dont les supporters ne l’aiment pas. Tout simplement. Si les Blues ont dû attendre 2012 pour remporter leur première Ligue des champions, ils le doivent aussi aux Reds de l’Espagnol (2004 – 2010), véritable épouvantail européen des Londoniens.

Rien ne va lui être épargné. Première flèche tirée par Trizia Fiorellino, présidente du Chelsea Supporters Group et citée par L’Équipe : « C’est un mauvais manager. Personne ne voulait l’employer depuis deux ans. C’est un mauvais choix et les supporters ne veulent pas de lui. » Pas surprenant. Du côté de Londres ce jeudi, certaines vannes devenaient même des hypes en quelques heures, comme la suivante : « Ils ont pris Benítez pour deux saisons : l’hiver et le printemps. »

L’entrée en matière de Benítez ressemble à un quitte ou double, puisque que le champion d’Angleterre Manchester City débarque à Stamford Bridge dimanche. Questionné sur le peu d’amour que lui témoignera le public, l’ancien coach de Valence s’essaye à la méthode Coué : « Les supporters sont très intelligents. Ils savent que la meilleure chose pour le club sera de supporter le manager. Car les supporters et le manager veulent la même chose : gagner » , a-t-il appelé de ses vœux.

Welcome back quand même, Rafa.

PG
Modifié

Jean-Bonbeur Niveau : CFA2
En l'occurence non les supporters ne sont pas intelligents parceque je vois pas l'intérêt d'une telle déclaration.

1 Les supporters n'ont aucun impact sur la gestion du club donc la déclaration n'a aucun impact sur Abra qui gere le club comme il le souhaite
2 Quel intéret de ne pas supporter le nouveau manager à part le mettre dans une mauvaise ambiance et le pousser à la faute.
3. Si il ne réussit pas les supporters diront qu'ils ont eu raison mais leur équipe aura perdu 10mois.
Si il réussit ils vont passer pour des cons...
Partenaires
Trash Talk basket Vietnam Label Le kit du supporter
4 11