Chelsea a tout donné pour Modric

0 1
Les dernières heures du mercato n'ont pas fait que des heureux.



Accrochés aux basques de l'étoile croate Luka Modric depuis le début du marché des transferts, Roman Abramovitch a pris une belle leçon de ténacité hier soir. En effet, alors que le Russe avait sorti son plus beau Mont Blanc pour signer un chèque astronomique de 46 millions d'euros pour s'attacher les services du maître à jouer de Tottenham, le président de Tottenham, Daniel Lévy, s'en est tenu à sa ligne de conduite. « C'est une grosse offre à refuser, certes » , à t-il sobrement commenté dans les colonnes du Sun.



Le Croate, qui avait pourtant émis son désir de quitter les Spurs pour rejoindre les Blues ne traversera donc pas Londres.



Pas sûr, au vu de l'envie de jouer dont à fait preuve Modric face à Manchester City, que ça soit l'idée du siècle.



SB
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Si vous aviez lu le site de la BBC hier soir, au lieu d'aller voir ce torchon qu'est le Sun, vous auriez su que l'offre n'est pas de 40M£ (arrêtez avec conversion stupide en euros, lorsqu'il s'agit de transferts entre clubs britanniques, cela ne veut rien dire), mais de 30M£ + Alex. Alex, un défenseur plus lent que Dawson. Quel intérêt pour Tottenham? Perdre son meilleur joueur pour récupérer un gros salaire et un joueur pas vraiment utile dans le dispositif au vu de ses qualités/défauts.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Bellamy et son héros
0 1