Chelito, le jeu à hauteur d'âme

Dans une étrange indifférence, Cesar Delgado, l'ailier de Lyon, est reparti au Mexique. Là où on sait l'apprécier à sa juste valeur.

Modififié
Gros coup de blues sur Lyon. On a pris l'habitude de dire que le public lyonnais n'était plus qu'un ramassis de gamins pourris gâtés par une presque décennie de froide domination, menée la morgue aux lèvres. Les dernières manifestations de fin de saison visant à faire déguerpir au plus vite Puel n'ont rien arrangé à l'affaire. Car, en vrai, le public lyonnais a toujours été l'un des plus durs. Ceux qui ont connu les années d'ennui en D2 et les suivantes, celles de la lente sortie des eaux, vous le diront : on ne vient pas seulement à Gerland pour soutenir à la vie, à la mort son équipe. Non, on vient là pour traquer le beau geste et le joueur qui saura se hisser à hauteur d'âme de toute une ville. Si les tribunes ne comptent pas ces quelques durs à cuir à même de vous soulever les foules, elles n'en tiennent pas moins une poignée de leaders d'opinion qui se dressent aussi bien pour une partie indigne que pour un mouvement bien senti. Des gars qui pourraient passer pour des jansénistes s'ils ne savaient aussi manier cet humour vachard sorti tout droit du comptoir où se passe le reste de la semaine.


On pourra toujours dire que ce genre de public n'est sans doute pas taillé pour les miracles qui ont toujours manqué au palmarès de l'OL lorsqu'il a fallu relever sa cote d'amour. Pas grave. Ce qu'on vient chercher à Gerland, c'est une bande de types dans lesquels on se reconnaît. Des mecs qui ne jouent pas forcément la tête dans les étoiles, encore moins la tête dans les épaules – pantomime de ceux à qui l'on demande de mouiller le maillot. Non, ce qu'on préfère, ce sont ces joueurs qui savent jouer avec la tête. Voyez les deux carrières lyonnaises menées par Govou. La première, une jeunesse aussi insolente que brillante qui sort défoncée au petit matin des boîtes à étuve des quais de Saône. Une entrée dans le métier sans grand intérêt pour le commun des Lyonnais. Puis vint la seconde, celle où la facilité a fini par se dissoudre, laissant place à cette drôle de caisse et cette caboche bien foutue qui consacre Sid comme le roi du replacement et du piston côté droit. De quoi se faire pardonner toutes ces occasions manquées devant le but ou ces dérapages incontrôlés par un public dès lors acquis à sa cause. S'il a fallu un peu de temps à quelques-uns pour se faire une place parmi les chœurs de Gerland, il en est d'autres qui ont tiré des râles de plaisir à la seconde même où ils ont foulé la pelouse. On pense bien entendu à Tiago et à sa magie dark des années Houllier. Pas gagné quand on se souvient qu'il fallait remplacer ce rêve de footballeur post-moderne des années 00 incarné par le Bison Essien. Le Portugais a toujours su s'y prendre pour laisser entrevoir ce qu'il faut de délicatesse tant dans ses gestes en rupture que dans sa science du jeu. Et faire ainsi résonner à l'envi de longs et profonds « Ti-aaaaa-go ! » à chacune de ses apparitions.

Joueur à l'ancienne

Avec ses airs d'enfant chétif et ses jambes arquées, taillées en allumettes, Chelito Delgado n'avait rien pour plaire. Pourtant, en dépit d'une première titularisation dans une rencontre de reprise qui vire au fiasco à Bollaert, le public lyonnais a tout de suite aimé ce petit joueur ramené un soir de janvier 2008 depuis Cruz Azul, autrement dit de nulle part. Drôle de reconnaissance quand on sait que ses premiers mois à Lyon ont surtout été passés à prendre la mesure d'une Ligue 1 qui promettait de le laisser sur le carreau. Ce qui s'est en partie produit au vu de tous les ennuis physiques venus ponctuer chacune de ses plus belles prestations. « Pas grave » vous répondrait un habitué de Gerland qui n'a jamais eu besoin de se dresser pour réclamer une jolie passe ou un passage en revue modèle d'une défense adverse pour que Delgado s'exécute. Les gars avaient tout de suite compris à qui ils avaient à faire lorsque Lacombe était venu leur souffler à l'arrivée du petit milieu mordu de Rosario Central : « Chelito est un joueur à l'ancienne » . Ne manquait plus à César de réaliser la promesse de Dirty Bernie pour que le public lui envoie des besos à la volée et le remercie d'avoir su ramener quelque chose des belles parties d'un autre type à l'ancienne, Franck Gava. Le même manque d'allure loin du terrain, la même carrière pourrie par des blessures à la chaîne, mais ce même talent pour sortir deux-trois dribbles élégants, une passe bien cadencée et cet intervalle qui manquait. Le genre à siffler à ses coéquipiers dans les couloirs d'avant-match : « Si tu ne sais pas quoi faire de la balle, donne-la moi... » .



On aurait pu croire qu'à force de ne voir ces belles manières que par intermittences, le public lyonnais finirait par s'agacer. Il s'est montré sur ce coup bien plus patient et bien plus indulgent que la direction du club. Il savait qu'un jour ou l'autre, après une disparition de plusieurs semaines, Chelito reviendrait sur le terrain pour envoyer ce genre de récital qui fait la différence entre les joueurs que Lyon adore et les autres. On repense à trois grands moments. Les deux premiers, face au Real, ont manqué de faire basculer la carrière de l'Argentin du côté de la hype. Une première fois, la saison dernière, lorsqu'une volée d'une pureté incroyable sortie des 16 mètres vient finir sur le poteau de San Iker. La deuxième, avec ce défilé au milieu de la défense merengue, petit monument portant le sceau des tripoteurs élevés dans les arrière-cours d'Argentine et qui se termine par un séchage limite dans la surface madrilène. Le dernier grand souvenir tient en deux crochets lents mais suffisamment amples pour faire valser Diawara, Mandanda et les dernières illusions de titre pour les Marseillais.

Semi-indifférence

Il y a quelques années, ce genre de performance suffisait à décider Aulas au moment de prolonger le contrat d'un joueur. Pour tout contrat, Chelito n'a eu droit qu'à une revue à la baisse de son cachet, avec prime à la régularité des performances. Façon d'ouvrir la porte à un départ qu'on devinait tout proche depuis quelques semaines. Ce qu'on ne savait pas, c'est à quel point Delgado resterait un joueur à l'ancienne jusqu'au bout, préférant repartir avec les siens à l'ombre des arènes mexicaines plutôt que de poursuivre un joli brin de carrière à l'européenne. Cette vie qui ne lui allait plus a été plus forte que tout le reste et a fini de le convaincre d'un retour au bercail. Chelito est parti comme il était arrivé, dans une semi-indifférence, privant le public lyonnais de l'hommage qu'il a pris l'habitude de réserver à ces rares joueurs qui manient ce qu'il faut de talent, de neurones et de discrétion pour que la reconnaissance mutuelle opère. Pour peu que Toulalan se barre à son tour, emportant avec lui les derniers restes de la classe moyenne à la lyonnaise, on imagine déjà la peine des Savonarole de Jean-Bouin lorsqu'ils voudront acclamer le seul genre de joueurs qu'ils s'autorisent à aimer, loin devant le club : ces joueurs qui leur ressemblent. Depuis samedi, il pleut un peu plus de coups sur Lyon. Gros coups de blues.

A lire : Ol'Dirty Bastards, le meilleur blog sur l'OL

Serge Rezza

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Bel article, un rien larmoyant, en hommage à ce joueur qui aurait mérité, comme ce fut le cas pour Lucho, d'un peu plus de respect et de clémence.
Moi je l'aime trop ce joueur, et je trouve ça vraiment déprimant qu'il parte. Surtout qu'en fait, il n'est jamais vraiment arrivé, à cause de ses blessures.
Et hop, vla qu'un des 3 plus beaux joueurs du championnat s'en va dans l'anonymat...

Bon article.
3 moments de gloire en 2 saisons et demi... pas si extraordinaire que ça, hein, faut pas exagérer non plus, hein ,oh, bon.

Allez, bon retour.
Bien triste de voir Chelito partir dans un quasi anonymat. Sa bouille de cow-boy nous manquera...
Bel article
Merci Serge Rezza pour cet article, c'est autre chose que Romain canuti..
So foot accordé plus de place à Rezza dans le site !!
Ouais pas trop d'accord avec les commentaires compatissants et cet article pour le moins mielleux sur Chelito. Je suis supporter lyonnais et comme tout amateur de foot j'apprécie les qualités techniques indéniables de Chelito, oui mais voilà Delgado n'a jamais eu le physique pour s'imposer en Europe.
Même si il s'est amélioré au fil du temps, Delgado n'a jamais été titulaire et quand je vois l'auteur de cet article critiquer le club qui l'aurait "viré" alors qu'il est resté 4 ans à Lyon à cirer le banc, on croit rêver !
Il a eu sa chance bien plus que d'autres joueurs seulement voilà le jeu de Chelito n'était pas adapté au foot moderne puissant et physique, fait de vitesse et d'accélération.
D'ailleurs aucun club en Europe ne lui a fait de ppropositions,son retour au Mexique est une très bonne nouvelle, pour le football mexicain et pour lui-même car il va pouvoir retrouver un statut digne de son talent.
D'accord avec toi Rasho, même si je crois que c'est pas uniquement une histoire de physique (le physique ça se travaille et d'autres tout aussi chétifs ont réussi avant lui).
certes rasho, mais pour un club dont l'imagine n'est pas toujours reluisante et notamment celle de ses supporters un rien mercenaires, je trouve cet article super sympa, il confère une petite âme à Lyon pas forcément si connue.
Serge Rezza a une culture démentielle. il en faudrait plus des comme lui, vraiment !
il y a 3 heures Le championnat d'Arabie saoudite s'ouvre aux étrangers 7 Hier à 22:17 La douceur de Bruma 10
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 12:35 Les U21 anglais s'entraînent avec le Subbuteo 6 Hier à 12:17 Un crowdfunding pour une équipe de National 3 11 Hier à 11:50 Le FC Sochi prend une année sabbatique 16
jeudi 22 juin Le bilan de la saison est en kiosque ! jeudi 22 juin Pamela Anderson et Adil Rami en couple ? 121 jeudi 22 juin Un petit bijou en MLS 4 jeudi 22 juin Trejo de retour au Rayo 19 jeudi 22 juin Oscar suspendu huit matchs 27 jeudi 22 juin Canal + autorisé à se rapprocher de beIN Sports 43 jeudi 22 juin Zlatan vers Los Angeles ? 38 jeudi 22 juin Parme va passer sous pavillon chinois 35 jeudi 22 juin La panenka d'Alessandrini 17 mercredi 21 juin L'accueil bouillant pour Ménez à Antalyaspor 36 mercredi 21 juin F. Hollande fait la promo d'un tournoi de sixte 26 mercredi 21 juin Walter Samuel va devenir entraîneur-adjoint en Suisse 10 mercredi 21 juin La volée monstrueuse de Bruma 27 mercredi 21 juin Un festival pyrotechnique depuis un immeuble en Coupe d'Algérie 22 mercredi 21 juin Paul Le Guen en route pour Bursaspor 28 mercredi 21 juin Boca Juniors champion grâce à San lorenzo 7 mardi 20 juin Un nouveau rebondissement dans l'affaire de la sextape 79 mardi 20 juin Le rap Depay 25 mardi 20 juin Girard déplore l'arrivée des techniciens étrangers 200 mardi 20 juin Dumas bientôt sélectionneur de la Guinée équatoriale ? 11 lundi 19 juin De la bière à vie pour séduire Cristiano Ronaldo ? 48 lundi 19 juin Infantino se félicite de l'arbitrage vidéo 28 lundi 19 juin Premier match de l'histoire sur le Kilimandjaro 13 lundi 19 juin Les rencontres du premier et du deuxième tours de C1 30 lundi 19 juin La Côte d'Ivoire rend un dernier hommage à Cheick Tioté 2 dimanche 18 juin Le retourné savoureux de Lorenzo Pellegrini 23 dimanche 18 juin Les buts de Cédric et Moreno 1 dimanche 18 juin Quand Oscar provoque une échauffourée sur le terrain 32 dimanche 18 juin L'égalisation de Chicharito contre le Portugal 8 dimanche 18 juin Quaresma ouvre le score face au Mexique 2 dimanche 18 juin L'entraîneur de Huesca met un « front » à son joueur 6 dimanche 18 juin Higuaín annonce à tort le départ de Dani Alves 22 dimanche 18 juin Michy Batshuayi en moonwalk à LA 12 dimanche 18 juin Asensio claque trois buts monstrueux en un match 27 samedi 17 juin Un entraîneur viré pour avoir gagné 25-0 55 samedi 17 juin Parme remonte en Serie B 20 samedi 17 juin L'International Board propose de nouvelles règles de jeu 54 samedi 17 juin L'UEFA lance un guide de prononciation des noms des joueurs 27 vendredi 16 juin Carabao Cup : Charlton hérite de... deux adversaires 10 vendredi 16 juin Ronaldinho lance son hand spinner 68 vendredi 16 juin Un joueur recruté par deux clubs différents 7 vendredi 16 juin Trezeguet claque une volée sous la barre 51 vendredi 16 juin Découvrez BRUT SPORT sur Facebook ! 10 vendredi 16 juin Un club de D9 anglaise sauvé par le crowdfunding 4 jeudi 15 juin Un système de play-offs en Ligue 2 23 jeudi 15 juin Vers la fin des matchs rejoués en Cup ? 19 jeudi 15 juin Le but de fou marqué par le Chicago Fire en US Open Cup 5 jeudi 15 juin Cissé pourrait retrouver les terrains 13 jeudi 15 juin Mbappé et Dembélé : jeunes les plus chers selon le CIES 38 jeudi 15 juin Un club chinois annonce son nouvel entraîneur par un poème 18 jeudi 15 juin La campagne de Monaco avec Henry et Mbappé 54 jeudi 15 juin Quand un défenseur argentin joue avec des aiguilles 19 jeudi 15 juin Reynet, l'iguane et Higuaín 20 mercredi 14 juin Torres joue les mannequins pour Van der Wiel 37 mercredi 14 juin La police dubaïote offre un tour de voiture à Benzema 42 mardi 13 juin Le but d'Ousmane Dembélé qui offre la victoire aux Bleus 2 mardi 13 juin Les trois buts de la première mi-temps mardi 13 juin L'entrée frissonnante des joueurs sur le son d'Oasis 16 mardi 13 juin Usain Bolt devient footballeur... dans PES 38 mardi 13 juin Berizzo officiellement présenté à Séville 5 mardi 13 juin Le Brésil ouvre le score après 10 secondes 7 mardi 13 juin Le bijou d'Insigne avec l'Italie 28 mardi 13 juin Derniers jours : 300€ offerts remboursés en CASH pour parier ! mardi 13 juin Un mort dans une bagarre entre supporters à Cali 10 mardi 13 juin Pronostic France Angleterre : jusqu'à 390€ à gagner sur le match amical des Bleus lundi 12 juin La merveille de Bradley contre le Mexique 11 lundi 12 juin Figo plante un coup franc contre la Roma 17 dimanche 11 juin Pep Guardiola soutient le référendum d'indépendance en Catalogne 58 dimanche 11 juin Des matchs de Premier League à 11h30 ? 28 dimanche 11 juin Infantino n'est pas inquiet pour le Mondial au Qatar 11 dimanche 11 juin Drogba réussit ses débuts avec Phoenix 8 samedi 10 juin Capello en Chine 16 samedi 10 juin Roger Schmidt va signer en Chine 1 samedi 10 juin L'explosion de la télé suédoise 26 vendredi 9 juin L'ouverture du score magnifique de Giroud 13 vendredi 9 juin L'agent de Verratti tacle encore le PSG 77 vendredi 9 juin Le coup franc juninhesque de Guerrero 12 vendredi 9 juin Un footballeur ghanéen en prison pour violences conjugales 8 vendredi 9 juin Tu sais que tu es un Mercatix quand... 15 jeudi 8 juin Benevento décroche sa promotion en Serie A 19 jeudi 8 juin Kurzawa à fond pour les Warriors 48 jeudi 8 juin Un fan de Split en colle une à l'ancien président du Dinamo Zagreb 15 jeudi 8 juin Pronostic Suède France : jusqu'à 445€ à gagner sur le match des Bleus jeudi 8 juin La finale de la C1 2019 se jouera à Madrid ou à Bakou 36 jeudi 8 juin L'ES Sétif sacrée championne d'Algérie 10 jeudi 8 juin Marcelo remet son tatouage à jour 13 jeudi 8 juin Mauro Cetto prend sa retraite 16 mercredi 7 juin Un club tchétchène prend le nom du père du président 20 mercredi 7 juin Un fan de Sheffield en phase terminale grimpe l'Everest 13 mercredi 7 juin Un club américain sponsorisé par un site porno 25 mercredi 7 juin Alexis Sánchez en vieillard pour la Coupe des confédérations 6 mercredi 7 juin L'acte héroïque d'un supporter de Millwall au moment des attentats de Londres 44 mercredi 7 juin Voilà pourquoi Ben Arfa s'entraîne à la plage... mercredi 7 juin Vers des play-offs en Ligue 2 ? 55 mercredi 7 juin Beckham va pouvoir construire son stade de MLS 10 mercredi 7 juin SO FOOT #147 - En kiosque vendredi !! mardi 6 juin Bundesliga : Lewandowski meilleur joueur, Dembélé meilleur espoir 19 mardi 6 juin Le président de la Fédé tchèque démissionne depuis sa prison 2 mardi 6 juin Emery et Zubizarreta vont se rencontrer pour l'Euro 2020 11 mardi 6 juin L'OM vire un jeune de son centre de formation 51 mardi 6 juin La nouvelle vidéo de Ben Arfa 42 lundi 5 juin Quand des caravanes font irruption pendant un match à Angers 12 lundi 5 juin Karim Benzema égale Raymon Kopa, mais... lundi 5 juin La situation diplomatique du Qatar inquiète la FIFA 44 lundi 5 juin Qui est Ederson Moraes, le 2e gardien le plus cher du monde ? lundi 5 juin Quand Nike et CR7 font de la pub pour Adidas 31 lundi 5 juin Boca Juniors file vers le titre 7 lundi 5 juin Gérone monte en Liga 16 dimanche 4 juin Finale Serie B : Carpi accroché par Benevento 8 dimanche 4 juin Mondial 2030 : l'UEFA pousse l'Angleterre à se présenter 11 dimanche 4 juin Suivre SO FOOT sur les réseaux sociaux 1 samedi 3 juin Combien le Real Madrid a dépensé pour gagner la Ligue des champions samedi 3 juin Asensio clôt le débat 3