1. //
  2. // 20e journée
  3. // West Ham/WBA

Cheikhou Kouyaté, l'autre Patrick Vieira

Titulaire indiscutable du côté de West Ham, Cheikhou Kouyaté, 25 ans depuis peu, vit actuellement son premier Boxing Day. Pour ses premiers mois en Angleterre, l'international sénégalais est en train de mettre Boleyn Ground dans sa poche.

16 6
Combien de joueurs africains costauds, grands, jouant milieu de terrain, grattant énormément de ballons, ont été comparés à la légende d'Arsenal Patrick Vieira ? Énormément. Pourtant, Sam Allardyce, coach de West Ham, a recruté Cheikhou Kouyaté en provenance d'Anderlecht pour que le milieu s'exprime comme le faisait l'ancien international français. « Je comprends pourquoi Cheikhou Kouyaté est comparé à Patrick Vieira, surtout pour sa taille et la façon dont il se déplace. J'espère qu'il aura le même niveau de performance et la même constance que Vieira » avait déclaré le technicien anglais.

En général, les joueurs arrivant de championnats moins huppés souffrent lors de leurs premiers matchs de Premier League. Mais pas lui. Cheikhou s'est acclimaté comme s'il était dans ce championnat depuis plusieurs années. « C'est un bon début, et on ne le voit pas trop souvent dans la Premier League. Normalement, quand les joueurs viennent de l'étranger, ils souffrent car ils ont du mal à faire face à l'intensité même de notre jeu. Sa condition physique est superbe. » Arraché au club belge pour 9 millions d'euros, Kouyaté est la grande surprise de ce début de saison dans l'effectif des Hammers. En difficulté la saison dernière à cause d'un manque d'agressivité flagrant dans l'entrejeu avec les seuls Mark Noble, Kevin Nolan ou encore Matthew Taylor au mitard, l'arrivée de l'international sénégalais ainsi que d'Alexandre Song a densifié le milieu du terrain, mais a aussi apporté une autre dimension technique au collectif. Placé devant la défense à quatre des Hammers, Kouyaté est parfait dans son rôle de box-to-box, aux côtés d'Alex Song.

L'expérience du haut niveau


Son adaptation à la Premier League n'est pas anodine. En quatre saisons du côté d'Anderlecht, le Sénégalais a glané quatre titres de champion, rien que ça. Des apparitions convaincantes en Ligue des champions (notamment l'année dernière au Parc des Princes face au PSG), mais aussi des Jeux olympiques particulièrement réussis avec l'équipe du Sénégal. C'est d'ailleurs grâce à ses performances lors de ce tournoi que le joueur, désormais international, a tapé dans l'œil des recruteurs Claret&Blue. Valence était sur les rangs, ainsi que des clubs russes, mais le rêve de Cheikhou était de jouer en Premier League. « Cheikhou est un guerrier. Tu le mets a n'importe quel poste, il va rendre une bonne copie » souligne Mohamed Diamé, coéquipier en sélection nationale et aussi ex-coéquipier pendant quelques jours à West Ham.

Son âme de guerrier, il la transmet à ses coéquipiers sur le terrain. Pas avare d'efforts, très bon de la tête grâce à son mètre 91, il n'est pas venu à Londres pour jouer le maintien, mais bien pour essayer d'amener le club en Europe. « Battre les équipes du haut de tableau pour notre confiance, car nous avons aussi besoin de marquer notre empreinte. Ce n'est que le début, il y a encore beaucoup de chemins à parcourir pour atteindre notre objectif. Tout ce que l'on veut, c'est atteindre nos objectifs. Et pour se faire, il faudra continuer à travailler très dur et le montrer sur le terrain. On veut finir aussi vite que possible sur la première moitié de tableau » selon le milieu des Hammers. Pour l'instant, c'est plutôt pas mal. Malgré deux défaites d'affilée lors du Boxing Day face à Chelsea (2-0) et Arsenal (1-2), les Hammers sont sixièmes de Premier League.

Un premier but en guise de promesse


Après avoir battu Liverpool en septembre (3-1) et Manchester City en octobre (2-1) à Upton Park, West Ham n'est pas parvenu à franchir les étapes Chelsea et Arsenal, lors des deux premiers matchs du Boxing Day. Avant la rencontre face aux joueurs de Mourinho, Cheikhou Kouyaté se montrait pourtant confiant. « Nous n'avons rien à perdre à Chelsea car nous allons jouer la meilleure équipe du championnat et du pays. Ils sont premiers, et nous irons là-bas en n'ayant rien à perdre et sans peur. Si nous avons peur, c'est mieux de rester chez nous. Ce n'est que du football, nous ne devons pas l'oublier, nous devons en profiter et c'est ce que nous allons faire » avait-il affirmé. Au final, West Ham est reparti de Stamford Bridge avec un 2-0 dans les valises.

Plus dure, la défaite face à Arsenal, ce dimanche. Alors qu'ils sont menés 2-0 à domicile par des Gunners requinqués, les Hammers réduisent la marque par un but de... Kouyaté. Un petit évènement, malgré la défaite, puisqu'il s'agit là de son tout premier but en Angleterre. Battu, West Ham est dépassé au classement par Arsenal et se retrouve sixième, avec 31 points. Une position qui reste honorable à mi-parcours, surtout si l'on considère que la saison dernière, les Hammers ont terminé le championnat avec 40 points. À quelques heures d'entamer la phase retour, l'ancien d'Anderlecht se veut en tout cas toujours aussi ambitieux. « On veut évidemment finir dans la première moitié de tableau. Faire mieux que la saison passée et jouer un football réjouissant pour nos supporters » assure-t-il. Qu'il en soit convaincu : les supporters sont déjà conquis.

Par Babacar Sall
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Voir le mot Vieira associé à Kouyaté ça fait peur...
C'est vrai qu'il ya une similitude au niveau du gabarit et du style de conduite de balle mais il est pour le moment assez light!
Je vois presque tous les matchs des hammers et il n'est clairement pas le premier nom couché dans le 11 de départ, quand Song et Nolan (ou Noble) sont présents il se retrouve sur le banc...
On sent une certaine puissance et de la percussion mais techniquement c'est encore brouillon (il avait été pris à partir par le public du Boelyn groins contre Swansea et à juste tiré d'ailleurs, il avait montré ses limites) il a besoin de gagner en lucidité et en simplicité parce qu'il se complique souvent la vie en partant tête baissée pour s'épuiser et finir par perdre bêtement le ballon!
Xavlemancunien Niveau : CFA
Bah putain pour le peu que je l'ai vu jouer je trouve qu'il a à peine un niveau ventre mou Ligue 1, et je valide avec Rennes.
Kouyaté, le nouveau Vieira... Ben voyons. Et tant qu'on y est, Arslanagic le nouveau Cannavaro et Nuytinck le Beckenbauer hollandais?
valeureux liégeois 74 Niveau : National
Clair que l'ami Cheikhou a encore bcp de chemin à parcourir pr arriver ne serait-ce qu'à la cheville de Vieira, mais il a un potentiel dingue, est polyvalent & a une mentalité ultra positive. Mm si c'est un ancien mauve, je ss fan à 150%.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
16 6